Comment les enfants peuvent-ils faire un usage responsable des nouvelles technologies ?

27 octobre 2017 dans Psychologie 3 Partagés
nouvelles technologies

Les nouvelles technologies n’existaient pas lorsque nous étions enfants, ou du moins elles n’occupaient pas une place aussi important que celle qu’elles ont aujourd’hui, de sorte que nous étions excité-e-s à l’idée de sortir et de jouer dehors. Après l’école, nous voulions simplement que nos parents nous laissent retrouver nos ami-e-s et aller au parc pour courir dans tous les sens. Une toupie, des billes ou un ballon nous suffisaient pour être heureux-ses et profiter de notre temps libre.

Mais aujourd’hui, la situation semble avoir changé. Dans de nombreux cas, les enfants passent leur temps libre collés à des écrans. Ils commencent à regarder la télévision quand ils quittent l’école et continuent à jouer avec la tablette ou le portable de leurs parents. Et ceci en permanence… Que pouvons-nous faire pour que les enfants n’utilisent pas excessivement les nouvelles technologies ? Continuez à lire !

“Nous vivons dans une société profondément dépendante de la science et de la technologie et dans laquelle personne ne connaît rien à ces thèmes. Il s’agit là d’une formule sûre conduisant au désastre.”

-Carl Sagan-

Les dangers d’être continuellement collé-e-s aux écrans

Très souvent, lorsque nous ne parvenons pas à faire faire quelque chose à un enfant (tel que manger, par exemple), nous recourrons à Internet ou à la télévision. Nous lui mettons quelques dessins animés pour qu’il ne proteste pas et qu’il reste tranquille pendant ce temps. Si nous atteignons notre objectif avec ceci, en quoi est-ce un problème d’y recourir ? Le problème apparaît lorsque nous utilisons les nouvelles technologies de manière excessive, de sorte que cela crée une dépendance.

Ainsi, dans le cas que nous expliquions auparavant, nous pouvons arriver au point où l’enfant se mettra en colère chaque fois qu’il ira manger et qu’il n’est pas placé face à un écran. De cette manière, il s’emploiera à ne pas manger s’il nous ne lui mettons pas ses dessins animés. Que faire maintenant que le remède se révèle pire que la maladie ? Ici se trouve le cœur du problème.

“Le remède est pire que la maladie.”
-Proverbe espagnol-
les enfants et les nouvelles technologies

La réalité est qu’une mauvaise utilisation des nouvelles technologies peut amener les enfants à passer des heures collées à des écrans. De cette façon, ils dédieront moins de temps à d’autres activités, comme jouer avec d’autres enfants, parler à leurs proches, se reposer ou étudier. Par conséquent, la qualité et la quantité de leurs relations interpersonnelles peuvent considérablement diminuer, pouvant même générer leur isolement et la perte du soutien social.

La même chose arrive avec leurs résultats scolaires : ces derniers peuvent considérablement baisser eu égard au manque de temps consacré à l’étude. Enfin, comme nous l’indiquions en évoquant les crises de colère, le comportement de l’enfant peut devenir compliqué et perturbateur, de sorte que pourraient apparaître des troubles du comportement .

“La technologie est juste un outil. Les personnes utilisent les outils pour améliorer leur vie.”

-Tom Clancy-

Les parents ont la clé du changement : favoriser l’utilisation responsable des nouvelles technologies

La clé pour éviter tout ce qui a été décrit précédemment se trouve chez les parents. Une utilisation responsable des nouvelles technologies peut être encouragée à la maison, car ces dernières ne sont pas nécessairement mauvaises si elles sont utilisées correctement. De cette manière, nous parviendrons à ce que les enfants les utilisent, mais de manière équilibrée.

Pour les amener à utiliser les nouvelles technologies comme outils d’information, d’apprentissage et de divertissement, la première chose que nous devons faire en tant qu’adultes est de savoir ce que nos enfants aiment. Surfer sur Internet ou jouer ensemble à un jeu vidéo nous aidera à nous connecter, à nous connaître et à mieux communiquer avec eux. De cette façon, nous serons à même d’apprendre quelles sont les autres choses qu’ils aiment et ce qui les inquiètent.

Nous pourrons ainsi proposer d’autres activités pour passer du temps libre. Par exemple, nous pourrons les inviter à lire en suggérant qu’ils recherchent un livre ayant trait à un sujet que nous savons qui les intéresse particulièrement. Il s’agit d’un bon moyen pour les motiver à changer leur façon de s’amuserLa même chose se produit lorsqu’il s’agit de proposer des activités sportives ou des excursions à faire : nous pouvons le faire en fonction de leurs goûts.

Les normes relatives aux nouvelles technologies

Ce n’est pas tout, nous devons également contrôler le temps qu’ils passent à utiliser les nouvelles technologies. A titre indicatif, il est recommandé que l’utilisation de la télévision soit limitée à une heure par jour, et celle des consoles de jeux vidéo à 3 ou 4 heures par semaine. Par conséquent, les parents devraient définir un horaire précis pour ces activités, en disant à l’enfant quand il peut ou non les utiliser.

enfants jouant à des jeux vidéos

Quant à l’emplacement de la télévision, de la console de jeux et de l’ordinateur, il est préférable qu’ils soient situés dans un endroit accessible à tou-te-s dans la maison, non dans la chambre de l’enfant. Ainsi, nous pouvons savoir quels sont les sites Internet qu’il visite ou quel est le contenu de ce qu’il regarde à la télévision, nous assurant par la même que cela convient à son âge. Mais encore, cela nous permettra d’éviter qu’il ne s’isole du reste de la famille ou qu’il dorme peu pour utiliser les nouvelles technologies.

Enfin, dans l’éducation de nos enfants, nous utilisons habituellement diverses choses (matériel ou non), comme renforcement ou comme punition, pour obtenir d’eux qu’ils changent certains comportements que nous considérons comme inappropriés. Il est préférable de ne pas utiliser les nouvelles technologies à cet effet car nous pourrions donner à ces dernières encore plus d’importance qu’elles n’en ont et augmenter ainsi l’anxiété des enfants s’ils n’y ont pas accès.

Images gracieusement fournies par Pan Xiaozhen, Jeshoot.com et Tetsuya Tomomatsu


A découvrir aussi