Comment fixer des limites aux enfants ?

Comment fixer des limites aux enfants ? Il est important, au moment de les formuler, qu'elles soient claires, justes et proportionnées. Mais quoi d'autre faut-il prendre en compte lors de leur mise en place ? Qu'est-ce qui peut nous aider à le faire? On vous laisse 8 idées clés !
Comment fixer des limites aux enfants ?

Dernière mise à jour : 02 septembre, 2021

Les limites sont les “règles du jeu” de l’éducation. Elles nous permettent d’enseigner des comportements, de protéger et de transmettre des valeurs. Comment fixer des limites pour les enfants ?

Ce n’est pas une tâche facile de les faire respecter par les plus jeunes, et il n’existe pas qu’une seule façon de le faire (et encore moins, “la meilleure façon”). Certaines idées peuvent néanmoins nous aider pour que les limites que nous établissons contiennent un certain enseignement et soient justes et proportionnées.

Comment fixer des limites aux enfants ?

Comment fixer des limites aux enfants ? Existe-t-il un moyen de « mieux » le faire ? Nous partagerons ci-après 8 idées fondamentales qui peuvent vous aider à démarrer.

Commencez avec des limites simples

Les enfants ne réagissent généralement pas mal aux limites. Ils ont parfois besoin de temps pour s’y adapter, mais si nous les communiquons correctement et qu’ils les comprennent, il n’y a pas de raison qu’ils les outrepassent (sauf si nous sommes avec des enfants au tempérament difficile, très coquins, avec des troubles du comportement, etc.).

Une première idée clé qui peut fonctionner pour fixer des limites est la suivante : commencer par des limites simples et augmenter l’exigence en fonction de ce que permet la maturité de l’enfant.

 fixer des limites aux enfants

Fixez des limites claires

Une autre idée clé concernant l’établissement de limites pour les enfants est qu’elles doivent toujours être claires. De plus, il sera important de dire à l’enfant quelle est la limite et pourquoi il ne doit pas la dépasser.

Nous devrons adapter cette explication en fonction de leur évolution et de leur âge. En fin de compte, le plus important sera que l’enfant sache ce qu’il ne peut pas faire et pourquoi.

“Quand il s’agit de fixer des limites, il est important d’expliquer aux enfants en quoi elles correspondent (qu’elles sont bien définies) et quelles sont les conséquences s’ils les dépassent”.

Promouvoir la réflexion

Il sera également important d’encourager l’enfant à réfléchir aux raisons pour lesquelles il ne devrait pas adopter certains comportements. Il convient qu’il réfléchisse à son comportement et à ses conséquences.

Nous pouvons promouvoir la réflexion de plusieurs manières. A travers des jeux, des exemples, être leur modèle… L’idée est qu’il sache non seulement ce qu’il ne peut pas faire, mais également qu’il comprenne pourquoi (cela l’aidera à mémoriser ces limites).

Il sera par ailleurs important pour lui de pouvoir réfléchir sur son comportement s’il a dépassé les limites (s’il s’est « mal comporté »).

Soyez ferme et cohérent

Si nous établissons des limites aux enfants nous devons être fermes et cohérents. C’est-à-dire qu’il doit s’agir de limites cohérentes, logiques et qui ont du sens.

Par exemple : « tu ne peux pas te pencher sur le balcon car tu pourrais tomber ». Il y a ici une limite claire, compatible avec la conséquence possible de l’outrepasser.

Il faut en outre être ferme : si on explique aux enfants qu’outrepasser telle limite aura telle conséquence, il faut tenir parole (car, sinon, le risque est qu’ils ne nous prennent pas au sérieux).

Proposer des alternatives

Une autre idée clé sur la façon de fixer des limites aux enfants est de proposer des alternatives lorsqu’il s’agit d’agir. Par exemple, dites : « Tu ne peux pas faire x, mais tu peux faire y ». Nous promouvons ici un comportement approprié et positif, qui « remplace » un comportement inadapté ou inapproprié.

Gardez à l’esprit que les enfants ont besoin de choix. Surtout lorsque nous « interdisons » quelque chose ou limitons leur comportement. Il s’agit en outre d’un apprentissage.

“Nous devons apprendre aux enfants ce qu’ils ne peuvent pas faire, mais surtout ce qu’ils peuvent faire.”

Pratiquer la sur-correction

La sur-correction est une technique de modification du comportement qui consiste à demander à l’enfant qui eut un comportement inapproprié de rétablir la situation initiale. Ou de « réparer » les conséquences de son action.

Par exemple, s’il a peint le canapé et qu’il savait qu’il ne devrait pas le faire, une sur-correction serait de le faire nettoyer. Il s’agit d’une technique de définition des limites utile qui enseigne à un enfant que certaines actions ont certaines conséquences.

C’est également une technique bien plus bénéfique que d’autres comme la punition, car l’enfant apprend  ici quelque chose de positif. Il n’est pas puni ou grondé “sans rien d’autre”.

Fixer des limites justes et proportionnées

Les limites que vous fixez aux enfants doivent être justes et proportionnées. Elles risquent de générer du rejet chez l’enfant, voire de la confusion si elles ne le sont pas.

De plus, comprendre la logique dans cette limite leur permet de la mémoriser plus facilement et, en général, de la respecter.

 fixer des limites aux enfants

Tenir compte de leur âge

Une autre idée clé que vous devez garder à l’esprit sur la façon de fixer des limites aux enfants est de prendre en compte leur âge. Ainsi, idéalement, les limites devraient être des limites que : 1. ils peuvent comprendre et 2. qui respectent leur moment évolutif.

“À chaque étape de l’évolution, il y aura certaines limites qui devraient être fixées, et d’autres qui seront dépassées avec l’âge.”

Vous est-il difficile de fixer des limites ? Qu’est-ce qui vous aide à les établir? Il est clair que chaque famille choisira comment éduquer ses enfants, mais il est également vrai que les limites profitent aux petits et aux grands.

Elles leur en effet fournissent un guide, une boussole qui leur indique où aller et où ne pas aller.

Cet article pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi certains ne respectent pas nos limites personnelles ?
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
Pourquoi certains ne respectent pas nos limites personnelles ?

Certaines personnes ne savent pas respecter les limites personnelles d'autrui, elles ignorent nos limites personnelles et envahissent notre espace.



  • Lavega, P. et al. (2013). Juegos motores y emociones. Culture and Education, 25(3).
  • Pérez, M., Ferández, J. y Fernández, I. (2006). Guía de tratamientos psicológicos eficaces III. Infancia y adolescencia. Pirámide: Madrid.
  • Rabadán, J.A. et al. (2012). Detección e intervención en el aula de los trastornos de conducta. Educación XX1. 15.2: 185-212