Comment détecter la solitude chez nos aînés ?

La solitude non choisie est une émotion dévastatrice. Quand elle est ressentie chez des personnes âgées, il est recommandé de savoir la détecter pour la résoudre.
Comment détecter la solitude chez nos aînés ?

Dernière mise à jour : 27 décembre, 2022

Vous êtes-vous déjà senti seul avec une envie d’être accompagné ? Avez-vous ressenti le vide que produit la solitude ? Avez-vous ressenti la tristesse et la frustration du fait de savoir que nous sommes seuls ? Ces questions sont un exercice pour pratiquer l’empathie. La réalité est que la solitude est une émotion de plus en plus présente dans la société et qui touche de manière particulière la population âgée. Pour cette raison, nous voulons aujourd’hui parler de la façon de détecter la solitude chez nos aînés dans le but de la prévenir.

Il existe deux types de solitude : celle que l’on recherche quand on a besoin de se déconnecter du monde qui nous entoure pour se « reconnecter » plus tard, et la solitude qui s’impose, loin d’être recherchée, qui agit comme des plaques de marbre et nous freine, nous attriste, nous déprime et nous isole.

triste, homme aîné, séance
La solitude dans la vieillesse est un puissant prédicteur du suicide et c’est à nous de la détecter et de la combattre.

La solitude

La solitude est une situation. Cela peut sembler étrange car la solitude est aussi une émotion, mais c’est vrai. La solitude est une situation complexe dans laquelle une multitude de facteurs de risque interviennent. Un facteur de risque est un événement ou une caractéristique qui augmente la probabilité d’éprouver de la solitude. De plus, les facteurs de risque accentuent l’intensité de l’émotion de solitude lorsqu’elle s’installe au plus profond de notre corps.

Ainsi, les facteurs de risque qui affectent la solitude peuvent être classés en trois axes :

  • Facteurs personnels, qui font référence à des questions telles que le « genre », les traits de personnalité, le niveau d’éducation et socio-économique ou l’état de santé.
  • Facteurs familiaux, en particulier lorsque les relations familiales sont mauvaises ou déficientes. Le nid vide est également inclus ici, qui est l’expérience qui accompagne le départ des enfants de la maison.
  • Facteurs contextuels, c’est-à-dire de la situation dans laquelle nous nous trouvons, comme la sortie du marché du travail à la suite de la retraite, le faible réseau social ou le manque d’activités agréables.

De plus, être une personne qui prend soin des autres est aussi un facteur de risque car cela peut générer un sentiment d’isolement causé par le souci du bien-être de la personne aidée en cas d’absence.

La solitude chez nos aînés : comment l’identifier

Il existe un outil qui peut nous y aider : l’échelle ESTE II pour mesurer la solitude. Grâce à cette échelle, nous pouvons évaluer et détecter la solitude dans différents domaines :

Familiale

On dit que la famille est loin d’être choisie, contrairement aux amitiés. Cependant, des liens familiaux solides, riches et nourrissants agissent comme un coussin qui amortit la solitude. Pour explorer ce domaine, nous pouvons poser des questions telles que :

  • À quelle fréquence avez-vous l’impression qu’il n’y a personne autour de vous ?
  • Vous sentez-vous proche de votre famille ?
  • Avez-vous l’impression de faire partie d’une famille ?
  • Vous souciez-vous de votre famille et votre famille se soucie-t-elle de vous ?

Malheureusement, il y a de plus en plus de cas où les enfants ont tendance à oublier leurs parents. Pourquoi y a-t-il des enfants qui ne rendent pas visite à leurs parents ? Cela se produit parfois en raison d’un besoin émotionnel de la part des enfants lorsqu’il s’agit de couper le lien avec leurs parents. Dans tous les cas, il est possible que ces comportements génèrent des sentiments de frustration et de désespoir qui alimentent davantage l’émotion de solitude.

Conjugale

Le célibat est un mauvais compagnon dans le voyage de la vie. L’absence d’un partenaire pour être avec nous pendant la dernière partie de notre vie peut être difficile et peut jouer un rôle dans la solitude que nous ressentons. Pour le détecter, nous pouvons demander des choses comme :

  • Avez-vous l’impression d’avoir quelqu’un avec qui partager votre vie ?
  • Avez-vous un partenaire amoureux qui vous apporte le soutien et les encouragements dont vous avez besoin ?
  • Avez-vous quelqu’un pour combler vos besoins émotionnels ?

La solitude conjugale peut également apparaître après la perte d’un être cher. En ce sens, la solitude s’aggrave par le processus de deuil et peut nécessiter des soins particuliers. Très probablement, il faudra accorder plus d’attention à nos aînés lorsqu’ils assimilent la perte de leur conjoint.

Fille aînée parlant au téléphone avec sa mère
Accompagner les personnes âgées après la perte de leur conjoint est essentiel.

Sociale

Le soutien social perçu a plus à voir avec ce que nous croyons qu’avec ce que nous avons. Ainsi, une personne qui a un réseau social large et riche, avec de nombreux amis, peut se sentir très seule. Voici des exemples de questions contenues dans l’échelle ESTE II :

  • Avez-vous quelqu’un à qui parler de vos problèmes quotidiens ?
  • Avez-vous des amis ou de la famille quand vous en avez besoin ?
  • Pensez-vous qu’il y a des gens qui se soucient de vous ?
  • Et la nuit, vous sentez-vous seul ?

En conclusion, l’importance de savoir que nous avons du soutien est plus liée à la perception et à l’évaluation que nous en faisons qu’à la quantité.

« La solitude est la triste conviction d’être exclu, de ne pas avoir accès à ce monde d’interactions ; c’est une condition d’inconfort émotionnel qui survient lorsqu’une personne se sent incomprise ou rejetée par les autres ou manque de compagnie pour les activités souhaitées, tant physiques qu’intellectuelles, ou pour avoir une intimité émotionnelle. »

-Madoz-

Cela pourrait vous intéresser ...
Résidence du troisième âge et solitude
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Résidence du troisième âge et solitude

Chaque fois que je visite une résidence du troisième âge, des émotions opposées m'envahissent. Bonheur et tristesse viennent habiter mon cœur.




Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.