Comment communiquer avec des personnes atteintes de démence

· 12 décembre 2018
Avez-vous des personnes atteintes de démence dans votre entourage ? Parvenez-vous à communiquer avec elles ?

Communiquer avec des personnes atteintes de démence peut parfois être très compliqué. Vous connaissez peut-être déjà cette réalité si une personne de votre famille souffre de cette pathologie. Et si vous avez du mal à parler avec elle.

Les personnes en situation de dépendance constituent un groupe de population hétérogène, qui comprend différentes problématiques. Sous cette dénomination générique, on englobe des collectifs avec plusieurs étiologies et besoins d’attention.

Au sein de ces groupes, nous pouvons par exemple citer les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et d’autres démences. Les personnes avec des maladies mentales graves, comme la maladie de Parkinson, ou avec des maladies rares et des dommages cérébraux peuvent aussi être en situation de dépendance. Dans cet article, nous allons nous centrer sur la maladie d’Alzheimer.

Qu’entendons-nous par démence ?

Il existe différents critères diagnostiques pour inclure ou exclure un patient dans une catégorie de démence. Les critères diagnostiques les plus utilisés sont ceux du DSM-IV et de la CIE-10. Les premiers sont davantage orientés vers le diagnostic clinique et les secondes vers une étude épidémiologique (García et Olazarán, 2000).

Les critères diagnostiques de démence du DSM-IV sont les suivants :

  • Développement de déficits cognoscitifs multiples qui se manifestent par :

○ Une altération de la mémoire (altération de la capacité à apprendre de nouvelles informations ou à se souvenir d’informations précédemment apprises)

○ Une ou plusieurs altérations cognoscitives :

• Aphasie

• Apraxie

Agnosie

• Altération de la fonction exécutive (capacité pour la pensée abstraite, pour planifier, entamer, séquencer, contrôler et stopper un comportement complexe).

  • Les effets cognoscitifs des précédents critères doivent être suffisamment graves pour provoquer une détérioration significative de l’activité sociale ou professionnelle.
  • Ces items représentent un déficit par rapport à un précédent niveau.
comment communiquer avec des personnes atteintes de démence ?

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la cause la plus commune de démence. Il s’agit d’un terme général pour décrire les problèmes de mémoire. Et d’autres fonctions mentales. Cette maladie du cerveau affecte la faculté de se souvenir, de raisonner et de communiquer.

La démence était auparavant connue sous le nom de « sénilité ». On pensait qu’il s’agissait d’un signe normal de vieillesse. Désormais, nous savons que la maladie d’Alzheimer et les autres formes de démence ne sont pas un composant normal de la vieillesse.

Alzheimer est une maladie qui provoque des changements dans les aires du cerveau qui contrôlent la mémoire et le raisonnement. Voici pourquoi les personnes souffrant d’Alzheimer ont des problèmes avec leur vie quotidienne. Communiquer avec des personnes atteintes de démence, comme celle d’Alzheimer, peut donc parfois se transformer en véritable odyssée.

Actuellement, la maladie d’Alzheimer n’a pas de remède. Cependant, avec les soins adéquats, la majorité des personnes souffrant de cette maladie peut vivre plus longtemps. Alzheimer touche habituellement des personnes de plus de 65 ans, même s’il peut aussi se présenter chez des gens de 40 ans.

Communiquer avec des personnes atteintes de démence

La maladie d’Alzheimer pousse un être aimé à avoir du mal à comprendre et à se faire comprendre. Il va agir d’une façon qui pourra vous déranger ou vous frustrer. Il faut se rappeler que cela est dû à la maladie et que le malade ne le fait pas exprès.

Communiquer avec des personnes atteintes de démence peut parfois constituer un véritable défi. Notre patience va être mise à l’épreuve. Il est donc important d’apprendre à gérer les différentes situations qui peuvent avoir lieu et éviter qu’elles n’empirent.

 

Stratégies pour améliorer la communication

Ces personnes ont des problèmes pour comprendre le sens de ce qui se dit. Cependant, elles sont très sensibles à la façon dont on les dit. Un ton agité peut les déranger. Un ton calme peut les réconforter. Votre ton de voix doit donc être aussi positif que possible.

Évitez de débattre sur la réalité

Cet être aimé peut se sentir perdu et ne pas être capable de séparer le passé du présent. Il pourrait même oublier qui vous êtes. Cela peut être dérangeant mais n’insistez pas sur votre version de la réalité. En faisant cela, vous ne causerez que plus de confusion et de tension.

Par exemple, ne dites pas « tu ne peux pas appeler ton papa maintenant parce qu’il est mort il y a longtemps ». Mais plutôt « je suis sûr qu’il n’est pas encore rentré à la maison. Rappelle-le plus tard ».

Tranquillisez-le

Votre proche peut poser plusieurs fois la même question. Cela peut être perturbant. Essayez de comprendre pourquoi il se la pose. La personne peut par exemple s’inquiéter d’arriver en retard à un rendez-vous. Ou de ne pas avoir de moyen de transport.

Au lieu de dire « je viens de te dire que ton rendez-vous est à 14h ! », essayez de dire « ne t’en fais pas, j’y vais aussi et je ne partirai pas sans toi ».

soigner les personnes atteintes de démence

 

Utilisez la distraction

La personne atteinte de démence peut essayer de faire quelque chose qui n’est pas sûr, comme sortir de la maison toute seule. La réprimander ne fera qu’empirer la situation. En revanche, vous pouvez essayer de la distraire avec autre chose. Grâce à cette distraction, elle ne pensera plus à ce qu’elle avait prévu de faire.

Pour communiquer de manière efficace avec des personnes atteintes de démence, nous devons souvent changer le message. Ni dites pas « Où penses-tu aller ? Tu ne peux pas sortir tout seul ». Préférez quelque chose comme « avant de partir, tu pourrais m’aider quelques minutes avec une chose ?« .

La communication avec des personnes souffrant de démence requiert de grandes doses de patience et, bien souvent, mène à une grande usure psychologique. Cherchez une façon de vous reposer régulièrement. Vous pourrez parfois ressentir de la rage, de la frustration, de la peur ou du ressentiment. Mais ne vous en faites pas: c’est tout à fait normal.