Comment agir si un proche est touché par le COVID-19

23 mai, 2020
Que devons-nous faire si l'un de nos proches est positif au COVID-19 ? Puis-je l'attraper aussi ? Voici les protocoles d'action indiqués par les institutions sanitaires, que nous devons suivre pour le bien de tous.

La pandémie du coronavirus ne fait pas que changer notre mode de vie. Elle crée aussi des doutes. L’un d’entre eux est de savoir comment nous pouvons agir si l’un de nos proches attrape le COVID-19. Dans des situations de crise, il existe trois outils exceptionnels à toujours prendre en considération : les vraies informations, la responsabilité personnelle et le calme. Grâce à ces trois alliés, la situation présente sera plus simple à vivre.

Dans un premier temps, il est important de connaître le protocole d’action de notre pays en particulier. Les organismes sanitaires ont mis en place une ligne téléphonique spécifique pour fournir des informations et contacter notre centre médical ou l’hôpital si nous présentons des symptômes. Nous devons bien garder à l’esprit que cette ligne peut être saturée mais qu’avec un peu de patience, notre appel sera traité. L’idéal est de toujours avoir ce numéro à portée de main, en cas de besoin.

Il est recommandé de suivre une vie normale tout en prenant à chaque instant des mesures d’hygiène et de protection adéquates, en limitant le plus possible les interactions sociales avec un grand nombre de personnes.

Découvrons quelles sont les normes à suivre si l’un de nos proches tombe malade.

La fièvre fait partie des symptômes que présente le COVID-19

Comment agir si un proche a attrapé le COVID-19

La carte du monde du coronavirus reflète une réalité évidente. Nous retrouvons plus de 140 000 cas d’infection dans 124 pays. L’Italie est aujourd’hui l’un des foyers les plus préoccupants.

La bonne nouvelle est que la Chine a réussi à enrayer l’épidémie. Elle a fermé la grande majorité des hôpitaux de campagne qu’elle avait mis en place pour gérer cette situation d’urgence. Désormais, elle aide l’Italie au niveau de l’approvisionnement médical et du déplacement d’experts.

Nous savons donc que la maladie peut être stoppée. Or, pour cela, nous devons appliquer notre responsabilité individuelle pour contenir le nombre de personnes infectées, éviter l’effondrement hospitalier et, surtout, protéger la population à risque. Il est également essentiel de savoir comment agir si l’un de nos proches attrape le COVID-19.

Que faire quand l’on a confirmé à un proche qu’il a le COVID-19 ?

Nous devons tout d’abord savoir que, dans 80% des cas, le coronavirus présente des symptômes légers :

  • Une toux sèche
  • Une sensation de manque d’air
  • De la fièvre
  • Des douleurs musculaires et un mal-être général
  • Un mal de gorge
  • Une rhinorrhée

La grande majorité des gens peut guérir à la maison sans avoir besoin d’un traitement spécifique. La maladie, par conséquent, doit disparaître à la maison, en prenant les mesures hygiéniques qui conviennent.

Il est important de surveiller la population à risque car, dans ces cas, le COVID-19 peut être grave. Il s’agirait des personnes avec les caractéristiques suivantes :

  • Les personnes d’un âge avancé
  • Les patients immunodéprimés (avec des défenses faibles)
  • Ceux avec des maladies chroniques
  • Les personnes souffrant de diabète
  • Les patients avec des problèmes cardiaques
  • Les personnes avec une diversité fonctionnelle

Dans ces cas, les organismes sanitaires décideront de l’admission ou non de notre proche dans un centre hospitalier.

Le COVD-19 touche tout particulièrement les personnes âgées

Que dois-je faire si un de mes proches a contracté cette maladie ?

Lorsqu’une personne de notre entourage est positive au COVID-19, il est normal que nous soyons inquiet. Mais, une fois de plus : il faut rester calme.

Il ne faut appeler le 112 ou un autre numéro de téléphone que si nous présentons des symptômes. Si c’est le cas, la première étape consiste à nous isoler chez nous et à attendre que le personnel de santé se rende à notre domicile pour effectuer un test.

Si nous ne présentons pas la symptomatologie associée au coronavirus, nous devons continuer à vivre normalement en suivant les mesures de prévention et de précaution.

Par ailleurs, si nous cohabitons avec un proche malade, nous devons suivre ces recommandations.

Un proche est atteint du COVID-19 : normes à suivre à la maison

Nous insistons une fois de plus : si ce membre de notre entourage ne fait pas partie de la population à risque, il guérira à la maison sans le moindre problème.

Il s’agit de respecter 14 jours d’isolement en suivant des mesures de protection et d’isolement par rapport aux autres membres de la famille.

  • Le malade doit disposer de sa propre chambre. Dans la mesure du possible, il doit aussi avoir sa propre salle de bains. S’il n’y en a qu’une à la maison, elle doit être soigneusement lavée à l’eau de Javel après chaque passage
  • La chambre doit être bien aérée et éclairée par la lumière du soleil. Notre proche doit toujours avoir un téléphone portable à proximité
  • Il doit aussi disposer d’un sac poubelle hermétique pour pouvoir y jeter ses mouchoirs ou autres déchets
  • Lorsque la personne sort de la chambre, elle doit mettre un masque. Par ailleurs, elle doit respecter une distance minimale de deux mètres vis-à-vis des autres personnes du foyer. Enfin, elle doit fréquemment se laver les mains avec du savon
  • Nous devons aussi veiller à bien nettoyer la maison, avec de l’eau de Javel diluée. Il est important de bien nettoyer toutes les surfaces, sans oublier les poignées, les surfaces d’ordinateurs, les fauteuils, les chaises, etc
  • Les ustensiles de cuisine doivent être lavés à l’eau chaude
  • Les vêtements du malade doivent être lavés séparément et à 60°

Comment savoir si notre proche est guéri ?

La quarantaine à la maison dure 14 jours. Dans plus de 80% des cas, la maladie finit par disparaître sans problèmes graves. Ainsi, pour savoir si cette personne est enfin guérie, le personnel de santé se rendra chez nous pour réaliser deux tests dans un intervalle de 24 heures. Si ces deux tests sont négatifs, cela veut dire que la maladie a disparu.

Il faut néanmoins signaler un point important : aucune preuve scientifique n’indique qu’un patient qui a guéri du COVID-19 ne puisse infecter ou subir une rechute après avoir vaincu la maladie. Maintenons notre calme et faisons confiance aux médecins.

Pour conclure, si un proche attrape le COVID-19, il faut surtout éviter de tomber dans la panique. Nous devons respecter un protocole. La grande majorité des gens guérissent normalement et les chiffres annoncés au quotidien sont de plus en plus encourageants. Ayons confiance.