Ceux qui me prouveront qu’ils me font du bien feront partie de ma vie

· 26 mai 2016

“Les personnes qui m’apportent quelque chose et qui ont l’intention de me faire du bien doivent faire partie de ma vie”. Voici l’un des messages que nous devons nous répéter quand nous nous sentons déçus.

Dans nos relations, tout n’est pas rose et parfois, il y a des conflits que nous maintenons avec les autres, et qui nous font souffrir. 

Cela peut être quelque chose de parfaitement normal à partir du moment où nous réussissons à résoudre cela de manière adaptée.

Cependant, parfois, l’absence de réciprocité, les mauvaises actions et la négativité nous font penser que, peut-être, que nous devrions prendre une décision et séparer nos chemins.

DIre-adieu

Le dur moment de la séparation

Certaines séparations sont vitales pour notre épanouissement. Cependant, dire adieu est très dur, et ça l’est encore plus quand nous devons dire adieu à une partie importante de notre essence.

Ainsi, quand nous lâchons tout et que nous prenons la décision de mettre un point final à une relation, nous devons tout d’abord remercier pour ce que nous avons appris et désappris en tournant indéfiniment autour de ce qui nous a fait du mal.

Voici une autre manière de donner un sens aux séparations : comprendre que tout, absolument tout, nous apprend quelque chose et nous montre quelque chose que nous ne voyons pas.

« La vie est potentiellement significative jusqu’au dernier instant, jusqu’au dernier souffle, car nous pouvons toujours trouver un sens, même dans la souffrance. »
-Viktor Frankl-

article_14041570933-1024x658

Quand le NON amour nous blesse

Être une personne non aimée génère en nous deux graves blessures, celle de l’abandon et celle de l’humiliation.

La deuxième est plus difficile à reconnaître car elle suppose de mettre en avant sa souffrance et de faire nôtre ce que nous considérons comme un échec, mais c’est ce qui nous rend humain.

Que quelqu’un que nous aimons et pour qui nous vivrions des histoires merveilleuses ne nous aime pas et nous fasse du mal provoque une déchirure dans nos modèles affectifs.

Cela nous déboussole et pendant un moment, nous ne pouvons entendre que l’écho d’un roulement de tambours qui nous frustre et que nous ne savons pas comment arrêter car nous ne savons d’où il vient et comment communiquer avec.

Même si nous nous aimons nous-même, même si nous nous connaissons bien et même si nous sommes très ferme avec nos décisions, prendre la décision de dire adieu est quelque chose qui est toujours douloureux.

Blessures

 


Il est toujours important de savoir quand se termine une étape de la vie. Si vous insistez pour rester au-delà du temps nécessaire, vous perdez la joie et le sens du reste. Fermer des cercles, fermer des portes ou fermer des chapitres, appelez cela comme vous voulez.

L’important est de pouvoir les fermer, et de laisser partir des moments de la vie qui se clôturent. 

Nous ne pouvons pas être dans le présent en regrettant le passé. Pas même en nous demandant pourquoi. Ce qui est arrivé est arrivé, et il faut le lâcher, il faut s’en défaire. Nous ne pouvons pas être des enfants éternels, ni des adolescents tardifs, ni des employés d’entreprises inexistantes, ni avoir des liens avec qui n’est plus lié à nous.

Les faits passent et il faut les laisser passer !

Paulo Coelho


Nous ne sommes plus les mêmes après un adieu

Dans les adieux, il y a toujours quelque chose qui se brise à l’intérieur, qui déchire nos rêves, nos espoirs et nos sentiments.

Cette partie ne sera plus jamais la même, et elle ne se reconstruira jamais plus. Nous ne nous réveillerons plus jamais avec elle.

Cela nous donne de la nostalgie et une peine profonde, en générant des fantasmes à propos de ce qui aurait pu arriver et qui n’est pas arrivé, tout comme la peur terrible de l’adieu, qui nous pousse à nous accrocher à l’impossible.

Blessures

Pour finir, fermer les portes de notre vie à quelqu’un est ni plus ni moins qu’un deuil fait du mal. Mais ce type d’adieu est nécessaire pour se retrouver et pour resituer notre affectivité et notre être émotionnel.

Nous changeons et avec nous, les relations dans le monde. Cela arrive même si nous faisons tout pour que cela n’arrive pas.

Cependant, dire adieu à ces relations qui nous font du mal et qui n’ont pas de remède est notre bouée de sauvetage. 

Alors, quand vous vous rendez compte que quelque chose ne tourne pas et que les bons sentiments brillent pas leur absence, il est important de savoir que vous avez la capacité de choisir qui vous aimez dans votre vie et qui doit en sortir.