Bienfaits psychologiques des jeux vidéo

Bien que les jeux vidéo soient traditionnellement associés à la violence ou à la dépendance, ils peuvent également apporter un certain nombre d'avantages psychologiques aux joueurs occasionnels ou réguliers. Dans la suite, nous découvrirons les principaux.
Bienfaits psychologiques des jeux vidéo

Dernière mise à jour : 27 septembre, 2021

Il est courant de trouver des informations sur les effets néfastes des jeux vidéo dans les médias pour la sensibilisation. Cependant, à de nombreuses reprises, ces informations sont basées sur des allégations sensationnelles et non vérifiées. C’est pour cette raison, et en raison du succès des jeux vidéo eux-mêmes, que l’intérêt pour l’étude des avantages psychologiques des jeux vidéo grandit.

Les jeux vidéo sont l’une des principales options de divertissement pour une grande partie de la population mondiale. De plus, en raison de l’avancement des technologies et de la connectivité, on peut être considéré comme une grande partie des joueurs occasionnels. Environ 30% ont été exposés aux jeux sur tablettes et 70% sur téléphones portables.

D’autre part, bien que les jeux vidéo rencontrent plus de succès chez les jeunes adultes dans la trentaine, l’exposition est de plus en plus élevée pendant l’enfance. Ainsi, une multitude d’applications ont été développées, non seulement récréatives, mais aussi éducatives avec une composante de ludification.

Effets des jeux vidéo.

Effets des jeux vidéo

De manière générale, les recherches axées sur les jeux vidéo visent à résoudre plusieurs questions :

  • Effets de l’exposition à long terme aux jeux vidéo.
  • S’il y a des effets positifs sur la cognition, les émotions, la motivation ou le niveau social.
  • S’ils ont des effets négatifs dus à la visualisation de la violence graphique, si cela génère une dépendance, si cela diminue les performances scolaires, etc.

Les effets néfastes étant souvent mis en avant, cet article décrira les principaux bienfaits psychologiques des jeux vidéo.

Avantages cognitifs

Attention

Ce processus cognitif est l’un des plus étudiés. L’implication des réseaux attentionnels pendant le jeu est nécessaire pour pouvoir démarrer le reste des processus. Ainsi, les jeux vidéo se sont avérés améliorer la durée d’attention, en général. Plus précisément, la poursuite du jeu est liée à une meilleure attention sélective, divisée et soutenue.

Par exemple, il a été observé que les non-joueurs ont, par rapport aux joueurs, une plus grande activation du système d’attention sélective. Cela signifie que les joueurs ont besoin de moins de ressources pour effectuer la même tâche, ou que leurs ressources sont plus efficaces.

De même, l’utilisation de jeux vidéo a été liée à une plus grande activation du rythme thêta médian. Cette fréquence électromagnétique du cerveau est directement liée à l’attention focalisée. Par conséquent, les jeux vidéo conduisent à une plus grande concentration, qui semble également augmenter avec la pratique.

Les différences que l’on trouve selon le type de jeu vidéo sont également intéressantes. Par exemple, les jeux vidéo d’action semblent améliorer l’attention sélective davantage que les jeux de réflexion ou de stratégie car ils nécessitent un rythme plus rapide et plus précis.

Compétences visuospatiales

Ces compétences nous permettent de percevoir, reconnaître et manipuler des stimuli visuels, ainsi que de coordonner et de naviguer dans un espace. Étant donné que les jeux vidéo sont des tâches interactives et visuelles, il faut s’attendre à ce qu’ils aient un effet sur ces compétences.

D’une part, il a été constaté que chez les joueurs vétérans et les joueurs entraînés au cours d’une période spécifique, il y avait une augmentation de l’hippocampe droit. Cette zone du cerveau est largement liée aux compétences visuospatiales. De même, les utilisateurs de jeux de logique ou de puzzle ont montré une augmentation de l’activation des zones liées à la mémoire spatiale.

Contrôle cognitif

Au cours du jeu, il est fréquent de se retrouver dans des situations où il faut choisir une action parmi plusieurs. Par exemple, à un moment donné une stratégie doit être interrompue et une autre rapidement choisie, ou encore beaucoup d’informations doivent être manipulées pour avancer dans une aventure. Ces situations sont surveillées par le contrôle cognitif, qui comprend la mémoire de travail, l’inhibition et la commutation ou la commutation de tâches.

Ainsi, du fait de l’entraînement au jeu vidéo, des changements ont été observés dans l’activation des aires liées au contrôle cognitif. Le cortex préfrontal, aires pariétales et noyaux gris centraux.

Cependant, l’activation dépend de la difficulté du jeu, de l’âge, des compétences et du niveau d’intérêt. Ces changements paraissent durables, puisqu’on a vu qu’ils continuent à se maintenir même à l’état de repos. C’est-à-dire pendant qu’un jeu vidéo n’est pas utilisé.

Il est intéressant de noter qu’en plus, selon le genre de jeu, les zones (et les processus cognitifs) qui sont activés sont différents. Par exemple, avec les jeux vidéo de stratégie, il semble y avoir une augmentation de la quantité d’informations pouvant être mémorisées.

Les jeux d’action 2D sont liés à l’amélioration de la résolution de problèmes et du raisonnement. Et les jeux de réflexion ou l’entraînement cérébral améliorent la mémoire de travail.

Bénéfices des jeux vidéo.

Autres bénéfices

En plus des améliorations de processus cognitifs spécifiques, les jeux vidéo semblent jouer un rôle important dans l’apprentissage procédural. Plus précisément, dans le traitement visuospatial, l’intégration visomotrice et la planification et l’exécution motrices.

D’autre part, parmi les avantages psychologiques des jeux vidéo, il y a une augmentation de la motivation, de l’autorégulation, de la confiance en soi et des compétences sociales. De même, selon le type de jeu vidéo, cela peut augmenter des valeurs telles que le travail d’équipe, la coopération, l’amélioration de soi et le respect.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les parents qui mentent à leurs enfants, quels effets cela peut-il avoir ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les parents qui mentent à leurs enfants, quels effets cela peut-il avoir ?

Il y a des parents qui mentent à leurs enfants. Bien que l'on pense souvent que les petits mensonges n'ont aucun impact, la réalité est différente.



  • Palaus, M., Marron, E.M., Viejo-Sobera, R. y Redolar-Ripoll, D. (2017). Neural basis of Video Gaming: A Systematic Review. Frontiers in Human Neuroscience, 11:248.
  • García-Naveira Vaamonde, A., Jiménez Toribio, M., Teruel Molero, B. y Suárez, A. (2018). Beneficios cognitivos, psicológicos y personales del uso de los videojuegos y esports: una revisión. Revista de Psicología Aplicada al Deporte y al Ejercicio Físico, 3(2), 1-14.