Bedtime Pass, une méthode qui aide les enfants à dormir

Le pass Bedtime peut être la solution pour que les enfants dorment mieux, ne résistent pas au sommeil et dorment dans leur lit pendant le temps estimé pour celui-ci. Son efficacité est prouvée.
Bedtime Pass, une méthode qui aide les enfants à dormir
María Alejandra Castro Arbeláez

Rédigé et vérifié par Psychologue María Alejandra Castro Arbeláez.

Dernière mise à jour : 12 janvier, 2023

L’heure du coucher peut être une affaire très stressante pour la famille. Les cris, les pleurs, la peur, l’angoisse et les réveils constants peuvent se convertir en habitude lorsque nous n’avons pas de méthode efficace pour gérer ce problème. Heureusement il en existe comme le Bedtime Pass.

Vous pourriez penser que cela n’arrive qu’à votre famille, mais ne vous inquiétez pas, nous pouvons tous traverser de telles difficultés. L’important est de trouver comment agir avec assurance pour obtenir un sommeil paisible et réparateur chez chacun des membres de la famille.

Les plus jeunes de la maison sont peut-être ceux qui ont le plus de difficultés à s’endormir. Leur faciliter la tâche ne dépend néanmoins pas exclusivement d’eux. Nous vous montrons ci-après comment parvenir à faire que se coucher soit plus sain en utilisant la méthode appelée Bedtime Pass. Commençons!

Bedtime pass

Le Bedtime Pass, qu’est-ce que c’est ?

Il est très courant que les enfants ne veuillent pas aller au lit à l’heure du coucher. Les raisons peuvent être nombreuses. Voyons-en quelques-unes :

  • Ils préfèrent rester plus longtemps à jouer.
  • Ils veulent passer plus de temps avec leur famille.
  • Par rébellion.
  • Ils ont peur (d’être laissés sans surveillance, du noir, des cauchemars…).

Les causes peuvent être diverses. Par conséquent, il convient de revoir toutes les routines qui entourent le sommeil. Que fait l’enfant les heures avant d’aller dormir? Que faites-vous s’il se réveille la nuit ?

Une méthode efficace pour aider les enfants à dormir est le Bedtime Pass. C’est une technique viable à utiliser chez les enfants qui présentent des difficultés ou un rejet au coucher. De plus, différentes enquêtes l’étayent.

Les difficultés que traite cette méthode sont souvent la réticence à se coucher et à s’endormir. Aussi, résister à la routine d’aller au lit, d’appeler depuis le lit ou de quitter la chambre après s’être couché ou s’être réveillé pendant la nuit.

Il se passe que les comportements sont renforcés ou maintenus en retardant l’heure du coucher et en maintenant le contact avec les soignants.

Le Bedtime Pass peut donc être une bonne stratégie. On le recommande même aux enfants capables de s’endormir de manière autonome dans leur propre lit ou chambre.

Comment mettre en place le Bedtime Pass ?

Le Bedtime Pass est un moyen d’apprendre à nos enfants à rester au lit et à dormir de manière autonome, avec un minimum de protestations. Voyons quelles étapes suivre selon ce modèle :

  • Asseyez-vous avec l’enfant et expliquez-lui ce que vous allez faire.
  • Expliquez à l’enfant qu’il a du mal à dormir et que vous avez une idée pour l’aider. Par exemple, vous pourriez dire : « Je sais que tu as du mal à dormir, alors j’ai pensé à quelque chose”.
  • Expliquez la stratégie à l’enfant comme suit. “Toi et moi crérons un Bedtime Pass que tu utiliseras tous les soirs. Tu disposera d’un Bedtime Pass par nuit”. Après que maman et papa t’aient mis au lit, tu pourra l’utiliser pour un voyage gratuit hors de ta chambre. Il devra s’agir d’une raison précise, par exemple aller aux toilettes, serrer maman et papa dans tes bras. Si tu l’utilise, tu devras nous le donner (à maman ou papa ou la personne  qui te garde), puis retourner te coucher.”
  • Il faut souligner qu’il doit y avoir une brève raison spécifique (environ 5 minutes).
  • Expliquez ce qui se passe une fois que l’enfant l’utilise. Par exemple, “Après avoir utilisé le Pass, tu devras retourner te coucher et y rester pour le reste de la nuit.”
  • Créez le Pass avec votre/vos enfant(s). Plus il est créatif, mieux c’est. Vous devez permettre à l’enfant de participer afin qu’il le sente comme sien.
  • Juste avant d’aller au lit, vous devez donner le Bedtime Pass à votre enfant et lui rappeler le but.
  • S’il l’utilise, autorisez-le, prenez le Pass et rappelez-lui qu’ensuite il devra rester dans sa chambre et de se taire.

Maintenant, si votre enfant vous appelle après avoir utilisé le pass, essayez d’ignorer ce comportement, même s’il insiste. Et, s’il quitte la chambre, vous devez le guider physiquement vers sa chambre, sans parler. N’oubliez pas d’imposer ces règles à bon escient, en évaluant que le niveau de souffrance ne dépasse pas certaines limites.

Les premières nuits il est important de rappeler les règles à votre enfant. Il les intériorisera progressivement. N’oubliez pas non plus de récompenser votre enfant pour utiliser le Pass et rester ensuite dans sa chambre. Si vous êtes cohérent, vos chances de succès augmenteront. Assurez-vous également que les autres personnes qui s’occupent de votre enfant maintiennent cette routine.

Bedtime pass

Quels sont les avantages du Bedtime Pass ?

Voyons à présent les principaux avantages de l’utilisation du Pass :

  • L’enfant comprendra rapidement qu’il est préférable de le réserver, car il n’obtiendrait pas l’attention souhaitée.
  • Réduit le mal-être inhérent au coucher.
  • C’est un plus pour l’hygiène du sommeil.
  • Permet d’éliminer la résistance au sommeil.
  • Diminue la résistance au sommeil indépendamment.
  • Augmente le niveau de satisfaction.
  • Donne aux parents et aux enfants un élément de contrôle.
  • Diminue l’anxiété.
  • Améliore la gestion émotionnelle assertive.
  • Améliore la capacité à prendre des décisions.

Bien qu’il y ait tous ces avantages, il convient de vous rappeler qu’au début, si l’enfant insiste pour maintenir des comportements de protestation, il pourrait vous être difficle de ne pas aller vers lui. Mais avec le temps, vous constaterez que l’anxiété diminuera, ainsi que lesdits comportements..

Il s’agit d’une méthode efficace prouvée par la recherche. En effet, l’article intitulé « Brief Report: Evaluating the Bedtime Pass Program for Child Resistance to Bedtime-A randomized Controlled Trial », écrit par Patrick Friman et al publié dans le Journal of Pediatric Psychology, présente l’étude que réalisèrent les auteurs.

Il s’agissait d’un essai contrôlé randomisé auprès de dix-neuf enfants. Ces derniers résistaient à l’heure du coucher. Au début, ils pleuraient régulièrement et appelaient et/ou quittaient leur chambre après être allés se coucher. La moitié de ces enfants reçurent des Bedtime Pass pour aller dormir.

Ceux qui en reçurent quittèrent leur chambre et pleurèrent et crièrent beaucoup moins que ceux qui n’en avaient pas. De plus, les parents de ces enfants rapportèrent des niveaux élevés de satisfaction et d’acceptation du traitement.

En résumé, le Bedtime Pass est une méthode efficace pour certains cas où des problèmes de sommeil surviennent. Son utilisation pourrait réduire considérablement les comportements inappropriés au coucher de certains enfants. Une merveilleuse façon de faire face aux désagréments pour s’endormir et de promouvoir de saines habitudes de vie.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
Les enfants doivent-ils ou non dormir avec leurs parents ?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Les enfants doivent-ils ou non dormir avec leurs parents ?

Plusieurs écoles s'affrontent au moment de décider s'il faut ou non laisser son enfant dormir avec soi lorsqu'on est parent. Étudions cela ensemble...



  • Moore, B.A., Friman, P.C., Fruzzetti, A.E, & MacAleese, K. (2007). Brief report: evaluating Bedtime Pass Program for child resistance to bedtime-a randomized controlled trial. Journal of Pediatric Psychology, 32(3) , 283-287.

  • Schones, C.J. (2011). The bedtime pass. En Behavioral Treatments for Sleep Disorders (pp. 293-298). Academic Press.


Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.