Audace psychologique : le courage d’oser

· 17 janvier 2019
L'audace psychologique est une vertu humaine que nous pouvons tous travailler et favoriser. Grâce à elle, nous pouvons éviter les difficultés quotidiennes avec plus de calme et de courage.

L’audace psychologique nous donne du courage et de la force volonté. Il s’agit de cette pulsion vitale capable de nous ouvrir la voie, d’élargir les perspectives et d’éviter les difficultés. On observe de plus dans cette vertu une pincée de témérité. Car les personnes ayant ce profil ont appris à oser, à réclamer avec respect ce qu’elles méritent, à faire chaque jour plus d’efforts pour atteindre ce dont elles ont besoin et ce qu’elles désirent.

Un vieux proverbe nous rappelle que la peur et le courage sont frère et soeur. D’une certaine manière, c’est comme si l’être humain était toujours obligé de passer les barrières de l’angoisse et de l’insécurité pour atteindre ses buts. Mais, d’où pouvons-nous tirer cette étincelle inspirante capable de stimuler notre courage dans les moments où nous en avons le plus besoin ?

Généralement, nous sommes très résistants au changement…de la même manière que la peur nous conditionne. Par conséquent, c’est là qu’entre en jeu une capacité que nous pouvons tous travailler et favoriser. Nous vous parlons ici de l’audace psychologique. Il s’agit de cette valeur personnelle qui nous permet de gagner en confiance, qui mobilise nos ressources internes afin que nous puissions atteindre nos buts et affronter les adversités.

Comme le disait Søren Kierkegaard, père de l’existentialisme, le courage requiert de perdre momentanément l’équilibre. Or, ne pas oser implique tôt ou tard de se perdre soi-même. Apprenons à éveiller cette valeur, concédons le permis d’être un peu plus audacieux en travaillant sur ces dimensions.

« L’homme courageux n’est pas celui qui ressent la peur, mais celui qui vainc cette peur. »

Nelson Mandela

audace psychologique

Les 4 clés pour éveiller notre audace psychologique

L’audace psychologique, de même que le courage, ne sont pas des sujets abondamment traités dans la littérature scientifique. Il s’agit de domaines très concrets qui confondent souvent cette discipline à une autre : le développement personnel. Cependant, il vaut la peine de faire référence à une étude intéressante qu’a réalisé Martin Seligman et qui a été publiée en 2005 dans l’American Journal of Psychiatry.

Ce travail intitulé « Forces et vertus de l’être humain » ne décrivait pas uniquement ces caractéristiques qui définissent les personnes capables de faire face à l’adversité, mais aussi ces personnes qui savent investir des ressources et développer des habilités pour travailler sur leur propre bien-être. Celles qui contrôlent mieux le stress et l’anxiété.

Ainsi, parmi toutes ces forces que l’étude met en avant, une se démarque : l’audace. Or, elle n’est pas à comprendre uniquement comme synonyme de courage. L’audace, c’est plus que ça, car le terme « audace » résulte sans doute plus riche et profond d’un point de vue psychologique. En effet, elle génère des stratégies dérivées de la clarté de pensée.

Elle inclut de plus le désir d’agir de manière concrète. Car la personne audacieuse a un code éthique, un objectif et la volonté de vaincre la peur. Voyons alors quelles dimensions nous permettront d’éveiller notre audace psychologique.

audace psychologique

1. Face à l’incertitude, prenez des décisions

Daniel Kahneman est un des psychologues qui a le plus étudié le champ de la prise de décisions. Selon lui, un aspect qui nous met toujours à l’épreuve est l’incertitude. Cet espace où grandissent les peurs et où règne l’insécurité. Le fait de ne pas savoir ce qu’il va se passer génère en nous une certaine angoisse, qui en vient souvent même à nous paralyser.

Une manière d’affronter ces situations passe par l’audace psychologique : en apprenant à prendre des décisions. Parfois, comme nous l’explique le docteur Kahneman, il nous suffit de décider de ce que nous allons manger au prochain repas de la journée pour pouvoir avoir le contrôle sur quelque chose.

Une décision, c’est toujours la première étape, c’est un mouvement, et elle nous permet de prendre les rênes de notre propre vie.

2. Ayez le courage de remettre en question et de penser différemment

Quiconque ne remet pas en question sa réalité finit par s’acclimater, par se laisser vaincre et par se conditionner. La personne audacieuse, elle, évite de se retrouver dans ce genre de situations, car elle a appris à penser différemment, à se poser des questions, à vouloir aller plus loin, à se forger sa propre opinion.

Une telle philosophie requiert du temps et de la témérité, elle exige de sortir du moule. Personne n’atteint cette avancée personnelle du jour au lendemain. En réalité, il s’agit d’un exercice constant qui au départ se fait discret. Qui consiste juste à observer ce qui nous entoure. Puis, plus tard, il sera possible de vaincre les peurs, et émergera alors enfin cette voix assertive qui apprend à réclamer, à remettre en question, à fixer ses positons.

« La vie s’écroute ou se rallonge selon le courage de chacun. »

– Anaïs Nin –

3. Sachez vous responsabilisez vous-même

S’ouvrir à l’audace psychologique et au courage implique de faire un pacte avec soi-même. Il s’agit d’une alliance que l’on fait avec sa propre personne dans le cadre de laquelle nous nous déclarons responsables de chaque chose faite, de chaque aspect laissé derrière nous, de chaque erreur, de chaque mauvaise passe, mais aussi de chaque succès.

Il n’y a que lorsque nous cesserons de rejeter sur les autres la faute de nos déceptions ou de nos pertes que nous serons prêts à avancer sans poids inutiles. Ainsi, même si on entend souvent dire que la personne audacieuse est motivée par la rage ou par cette détermination qui naît d’un caractère fort, sachez que rien n’est moins faux.

Seul l’esprit calme peut apprécier la vie avec plus de clarté. Ce sont ceux qui laissent de côté les rancoeurs et les peurs qui arrivent à avancer plus légèrement, en étant bien au clair sur ce à quoi ils aspirent.

4. Ouvrez-vous à de nouveaux horizons

En nous éloignant de la côte, nous découvrons la grandeur et la beauté de l’océan. Cependant, comme nous le savons bien, rares sont les choses qui nous effraient plus que le fait de détourner le regards de nos ports quotidiens. Ainsi, des experts sur la question tels que Brené Brown, chercheuse à l’Université de Houston et spécialiste de dimensions telles que la vulnérabilité, le courage ou la honte, nous signalent la chose suivante :

Personne n’arrive au monde avec cette audace psychologique pouvant de lui permettre de surmonter chaque expérience sans avoir peur. Il faut y aller étape par étape. De fait, pour s’ouvrir à de nouveaux horizons, il nous faut voyager loin. Parfois, nous arrivons aussi à évoluer comme des êtres humains en faisant la connaissance d’autres personnes. En franchissant le seuil de certaines portes, laissant alors derrière nous notre zone de confort.

Nous pouvons aussi être audacieux en osant changer nos habitudes. Ces petites oscillations dans notre routine élargissent aussi l’esprit, renforcent le coeur et nous permettent de travailler sur cette audace grandissante qui, finalement, nous permet de générer l’avancée dont nous avons véritablement besoin.

Mettons cela en pratique, osons travailler notre courage au quotidien.