Amour véritable ou dépendance affective ?

Le véritable amour ne fait pas de mal. Aimer avec maturité, intelligence et équilibre nécessite de mettre de côté les dépendances et les peurs. Tout cela contribuera à créer des liens heureux et enrichissants.
Amour véritable ou dépendance affective ?

Dernière mise à jour : 07 septembre, 2022

“Il fait toujours des choses au travail et ne fait pas attention à moi”, “Il n’a pas de détails avec moi”, “S’il ne veut pas toujours être à mes côtés, c’est qu’il ne m’aime pas “… Ce types de phrases cachent souvent une réalité complexe qui, à long terme, générera un malaise évident dans la relation de couple. Loin d’être un véritable amour, nous sommes face à un lien clairement épuisant.

Ce qui est clair, c’est que ces d’expressions dénotent quelque chose de plus que de l’inquiétude de la part de celui qui les prononce. Il y a de la souffrance. C’est un lien qui, loin d’enrichir, d’offrir élan, croissance et satisfaction, se concentre sur le manque, sur le besoin de recevoir des preuves d’affection constantes. Cela conduit alors souvent à une pression malsaine où le chantage, la peur, les réticences apparaissent…

La personne en proie à la dépendance affective est dans tous les cas une personne qui a une faible estime de soi. Ce sont des profils avec une image de soi tellement diminuée qu’ils renoncent à leur propre vie, à leurs valeurs, à leurs croyances… Comment découvrir s’il existe a un véritable amour dans une relation ou s’il s’agit d’une dépendance affective ?

“Donner le pouvoir à quelqu’un ou à quelque chose de vous dominer et de prendre le contrôle de votre esprit est une forme subtile de suicide psychologique”

-Walter Riso-

Qu’est-ce que la dépendance émotionnelle et pourquoi survient-elle ?

La dépendance émotionnelle est une dépendance à une autre personne. Ce n’est pas toujours le conjoint, mais c’est sans doute le cas le plus typique. On peut dire que c’est quelque chose de similaire à la dépendance à l’alcool ou à d’autres drogues.

Il convient de noter que cette dynamique se produit chez les deux sexes. Bien que l’on ait souvent l’idée qu’elle est plus fréquente chez le genre féminin, nous sommes confrontés à une réalité aussi courante que récurrente chez les hommes comme chez les femmes. Ainsi, des études comme celle menée à l’Université de Canterbury par le psychologue Bruce J. Elliss, pointent des données très intéressantes à cet égard.

Ils s’agit des suivantes.

dépendance affective

Faible estime de soi

Les personnes souffrant de dépendance émotionnelle nourrissent en elles des pensées d’infériorité et de faible estime de soi.

  • Ce sont des profils avec un besoin de validation constant.
  • Ces personnes tendent à idéaliser l’autre personne.
  • Elles ont peur de la solitude, d’être abandonnés. Elles manquent d’épanouissement personnel, de maturité émotionnelle et d’autonomie.
  • Difficulté à prendre des décisions.

Ces pensées font qu’au moment où quelqu’un les remarque, elles se sentent si précieuses et importantes qu’elles ne peuvent pas “manquer l’occasion”. Au final, ces personnes, qui n’avaient peut-être pas été attirés par l’autre au début, finissent par céder en constant qu’elles sont soudainement visibles. C’est là que réside le problème. Elles ne savent pas comment différencier si leur relation est basée sur le véritable amour ou la dépendance émotionnelle.

Évidemment, elles n’ont pas choisi ce conjoint parce qu’elles ont des choses en commun ou parce qu’ils se sentent en harmonie avec lui. Elle le firent à cause du besoin d’être aimé et de la peur terrible d’être rejeté ou de se sentir seul.

Ce n’est pas un amour véritable, il s’agit de souffrance

Nous ne devons pas nous tromper. Ces relations fondées sur la dépendance émotionnelle ne s’alimente pas d’un véritable amour. Le dépendant laisse progressivement de côté tous ses plans, projets, rêves et illusions. Il fait de même avec la famille et les amis. Il reste isolé et se détache même de lui-même.

Dépendance et souffrance émotionnelle

Lorsque cela se produit, lorsque vous vous manquez de respect de cette manière, il est normal que vous ressentiez des sentiments d’anxiété et même de dépression. Vous n’êtes pas heureux et vous n’aimez pas cette personne non plus. Votre peur de l’abandon vaut néanmoins davantage que l’aventure d’être qui vous voulez vraiment être. Ceci est en effet trop risqué pour vous.

  • Le dépendant a également besoin d’exercer un contrôle sur son partenaire. Il a besoin de savoir où il se trouve à tout moment, avec qui il est et ce qu’il fait.
  • Évidemment, la confiance brille par son absence car “je suis si inférieur et je vaux si peu, il/elle peut me tromper”. À la suite de ces comportements, il est logique de penser qu’une multitude de discussions surgiront. Il y aura des dynamiques qui oscilleront entre distance et réconciliation. Des hauts et des bas émotionnels où il sera encore plus fragilisé psychologiquement.
amour véritable

La nécessité de construire des relations matures et conscientes

La dépendance affective d’un être à l’autre est l’une des choses qui peuvent causer le plus de dégâts dans une relation. Aussi bien pour les dépendants que pour les non dépendants. Comme nous le disions, il ne s’agit pas d’un amour sans limites qui peut tout et avec lequel tout se justifie, mais plutôt que le conjoint devienne une relation dépourvue de confiance, de respect, de liberté, d’authenticité

Dans des livres aussi intéressants que Vaincre la dépendance émotionnelle, de Jorge Castelló, nous pouvons trouver des formules très utiles pour faire face à ces situations. L’objectif est donc on ne peut plus clair : parvenir à des relations interpersonnelles plus équilibrées, plus mûres et plus conscientes.

Augmenter notre estime de soi en étant clair sur qui nous sommes et en agissant en tant que tel est sans aucun doute un grand pas en avant. Il faut aussi apprendre à être seul et à en profiter, en laissant de côté le besoin d’approbation et la peur du rejet. Tout cela contribuera à construire un véritable amour.

Cela pourrait vous intéresser …

Cela pourrait vous intéresser ...
5 marques qui différencient un amour sain d’un amour malsain
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
5 marques qui différencient un amour sain d’un amour malsain

Qui nous apprend à aimer ? De quelles ressources bénéficions-nous pour le faire ? Découvrez ici les différences entre amour sain et amour malsain.



  • Blasco, Castelló Jorge (2012) La superación de la dependencia emocional. Ecología Mental
  • Le, B., & Agnew, CR (2001). Necesidad de realización y experiencia emocional en relaciones románticas interdependientes. Diario de relaciones sociales y personales , 18 (3), 423–440. https://doi.org/10.1177/0265407501183007
  • Simpson, J. A., & Campbell, L. (2002). Trait-Specific Dependence in Romantic Relationships. Journal of Personality70(5), 611–660. https://doi.org/10.1111/1467-6494.05019