Amour inconditionnel : pourquoi est-il si important pour nos enfants ?

14 octobre 2019
L'amour inconditionnel est important pour nos enfants. La psychologue Úrsula Perona nous en parle ici.

Lorsque l’on nous demande quelle est la personne qui nous fait nous sentir le plus aimé, la réponse habituelle est nos parents. Ou, dans certains cas, nos grands-parents. Pourquoi ? Qu’est-ce que leur amour a de si spécial pour que l’on se sente si aimé ? Vous l’aurez compris, nous parlons ici de l’amour inconditionnel.

La clé réside dans l’inconditionnalité. Cette façon d’aimer sincère et sans condition qui ne cherche pas la perfection, qui n’a pas d’attentes et qui pardonne les erreurs… Un amour basé sur l’acceptation. C’est pour cela que l’amour inconditionnel est si important pour nos enfants. Approfondissons le sujet.

« Si je n’ai pas d’amour, je ne suis rien. »

-Carte de Saint Paul aux Corinthiens, 13:1-

Un enfant heureux car il reçoit un amour inconditionnel

Amour sans condition

L’amour inconditionnel est l’expression la plus pure et la plus sincère de l’amour. Cet amour est généralement réservé aux enfants, et il est inné : il n’y a rien à faire pour le ressentir. Lorsqu’un enfant naît, ses parents tombent tout simplement amoureux de lui, indépendamment de ce qu’il est.

Il est probable qu’aucune autre personne nous aime de la sorte, c’est-à-dire sans condition, quel que soient nos défauts, quelle que soit notre personnalité, quelles que soient les erreurs que nous commettons… Sans que nous n’ayons rien à faire, simplement en étant nous-mêmes.

L’amour inconditionnel a une grande valeur au cours des premières années de l’enfance. C’est la base du développement de l’attachement sûr et de sa structure émotionnelle postérieure.

Un enfant qui se sent en confiance et aimé aura envie d’explorer le monde et se liera aux autres sans peur, car il sait qu’il existe un endroit sûr dans lequel il peut se rendre, où on prendra soin de lui, où on l’aimera. Un enfant qui se sent aimé deviendra un adulte avec une bonne estime de lui-même qui, très probablement, pourra créer des liens satisfaisants avec les autres.

Vous l’aurez compris, ce type d’amour offre une stabilité, une sensation de protection et un sentiment de sécurité, des ingrédients nécessaires pour que l’on se sente bien avec soi-même et avec les autres.

Les signes de l’amour inconditionnel que nous ressentons pour nos enfants

Nous sommes sûrs d’aimer nos enfants inconditionnellement, mais… Le savent-ils ? Sommes-nous capables de transmettre cet amour inconditionnel de façon appropriée ?

La réalité est que, parfois, nos enfants perçoivent notre amour de façon différente. Il est donc important de savoir comment ils se sentent.

Quelques recommandations pour exprimer notre amour inconditionnel

  • Dire à ses enfants qu’on les aime, et pas seulement lorsqu’ils font bien les choses
  • Ne pas les comparer à leurs frères et sœurs, amis ou cousins : il est important de leur faire savoir que nous les acceptons et que nous les aimons tel qu’ils sont, avec leurs vertus et leurs défauts, et que ces défauts n’influent pas sur l’amour que nous ressentons pour eux
  • Leur consacrer du temps : passer du temps avec ses enfants est très important. Parfois, nos horaires de travail ne nous le permettent pas et nous nous demandons alors si nous profitons suffisamment du temps que nous passons avec eux. Il suffit de se renseigner sur leurs sentiments en prenant au sérieux leurs avis et en tentant de se mettre à leur place ; une telle attitude permet de renforcer l’attachement. Une autre façon merveilleuse de passer du temps avec eux est de trouver une passion commune : un sport, le cinéma, peindre… Quelque chose qui vous passionne réellement et que vous aimerez faire ensemble
  • Communiquer : lorsque nous levons la voix sur nos enfants, nous avons tendance à ne pas leur expliquer pourquoi (« Ne monte pas là !« , « Ne touche pas ça !« ). Or, il est important de leur expliquer la raison pour laquelle nous haussons le ton, tout comme il est important d’être ferme avec nos ordres sans pour autant les dévaloriser s’ils se trompent. Il faut les encourager à s’améliorer
  • Distinguer clairement le comportement de la personne : un enfant peut mal se comporter. Or, cela ne veut pas dire qu’il est méchant. Il peut avoir des peurs, mais cela ne signifie pas qu’il est peureux. Il est très important de faire attention aux étiquettes
  • Ne pas confondre amour et surprotection : aimer son enfant ne signifie pas approuver tout ce qu’il fait, ni ressentir le besoin de lui épargner des contrariétés. Il est toujours préférable de l’aider à chercher des solutions. Et de le laisser agir tout seul en restant à ses côtés en tant que soutien s’il en a besoin
Une mère qui porte un amour inconditionnel à sa fille

Gardez à l’esprit…

Enfin, il ne faut pas oublier que l’amour inconditionnel est étroitement lié aux soins. Nous aurons beau être affectueux et ouverts au dialogue, si nous ne couvrons pas leurs besoins basiques (attention, nourriture, toilette, études, entre autres), cet amour inconditionnel n’existera pas.