Additionnez ces trois composants et vous aurez un amour complet

4 septembre 2018 dans Couple 0 Partagés
amour

Certains auteurs comme les psychologues Robert Sternberg et Walter Riso ont établi des théories sur les composants de l’amour complet dans une relation de couple. Ils se sont accordés pour dire que ceux-ci étaient : l’attirance physique, l’engagement et la proximité. 

L’apparition de l’un ou l’autre de ces composants a une relation directe avec le type de connexion entre les deux personnes. Ainsi, l’amour varie au niveau physique, mental et émotionnel. Même si chaque auteur nomme différemment chaque composant, tous font référence au même concept. Sternberg nous parle d’intimité, de passion et d’engagement. Walter Riso, pour sa part, nous parle d’Éros, d’Agapé et de Philia. Approfondissons ces points.

 « Un amour complet, sain et gratifiant, qui nous rapproche plus de la tranquillité que de la souffrance, requiert la conjugaison de trois facteur: le désir (Eros), l’amitié (Philia) et la tendresse (Agapé). »

-Walter Riso-

Le début de l’amour

L’amour ne peut pas être forcé. Il commence avec l’attirance entre deux personnes, qui requiert un composant physique, en plus d’une similitude et proximité. Si nous sommes attirés par quelqu’un et si ce quelqu’un ressent la même chose pour nous, la tendance naturelle est de ressentir de l’affection pour cette personne et de vouloir partager du temps avec elle. Or, pour y arriver, il est nécessaire d’avoir le même niveau d’entendement, d’être plus similaires que différents.

montgolfiere

Plus la connexion sera grande à différents niveaux, plus il y aura de possibilités que la relation perdure. Dans le meilleur des cas, cela permet aux deux membres du couple de grandir mutuellement en construisant un amour complet, sain et gratifiant, à trois niveaux: physique, émotionnel et intellectuel.

Nous verrons par la suite comment ces deux théories expliquent le concept de l’amour et de ses composants.

Le triangle de l’amour de Sternberg

Selon la théorie triangulaire de l’amour du psychologue Robert Sternberg, cette émotion est vive et changeante. Nous pouvons la retrouver sous différentes formes ou phases qui peuvent s’expliquer comme différentes combinaisons de trois éléments: l’intimité, la passion et l’engagement.

Indépendamment du degré de chaque composant, les trois sont nécessaire pour parler d’amour complet. Il existe cependant d’autres types de relations qui ne s’appuient que sur l’un (ou deux) de ces composants.

Pour Sternberg, il peut être plus difficile de maintenir un amour complet que de l’atteindre. Pour y parvenir, il souligne l’importance des actions afin de traduire ces composants de l’amour.

« Sans expression, même le plus grand des amours peut mourir. »

-Robert Sternberg-

1. Intimité

L’intimité implique le désir de donner, de recevoir, de partager… Elle inclut tous ces sentiments qui favorisent le rapprochement entre les personnes, qui les poussent à vouloir passer du temps ensemble et à révéler des choses personnelles ou privées.

En général, elle est liée à tous ces sentiments qui promeuvent la création d’un lien. Tout ce qui nous pousse à faire confiance à l’autre, à nous ouvrir et à être nous-mêmes.

L’origine de l’intimité apparaît quand nous commençons à nous montrer tels que nous sommes. Cela dépend de la confiance que nous avons en l’autre mais aussi de l’acceptation qu’il nous montre. En général, l’intimité nous pousse à ressentir un sentiment de bonheur et un désir de générer du bien-être chez l’autre personne.

« L’amour le plus fort est celui qui peut montrer sa fragilité ».

-Paulo Coelho-

2. Passion

La passion est le désir intense d’être constamment avec l’autre personne. Elle se traduit par un très grand désir sexuel et romantique, accompagné d’une excitation psychologique. La passion est « l’étincelle de la relation ». Cela signifie ressentir une attirance physique et du désir pour l’autre personne. Sans passion, on ne peut pas réellement parler d’une relation romantique; il s’agirait plutôt d’une amitié.

Elle peut être liée à l’intimité mais ce n’est pas toujours le cas. Elle est excitante en soi mais n’est pas suffisante pour construire une relation durable d’amour complet. Cependant, la passion et l’intimité sexuelle sont des points clés dans les relations de couple.

« La passion est celle qui se développe et s’évanouit le plus rapidement. L’intimité se développe plus lentement, et l’engagement encore plus ».

-Robert Sternberg-

3. Engagement

L’engagement implique la décision d’aimer l’autre personne et de tenir cette promesse. Il est généralement lié à une vision à long terme. Dans la pratique, cela mène à partager des plans de vie et à fonder une famille. C’est-à-dire à construire ensemble un projet vital.

Il se reflète à travers la fidélité, la loyauté et la responsabilité. C’est le composant qui stabilise les relations sentimentales d’amour complet. Il peut diminuer ou même disparaître quand la passion initiale s’évapore et se maintenir ou augmenter avec l’intimité.

couple qui se tient la main représentant l'amour complet

Les trois composants de l’amour complet de Walter Riso

Selon Walter Riso, un couple qui jouit d’un amour complet, gratifiant et plaisant a besoin de l’union de trois facteurs: le désir (Éros), la tendresse (Agapé) et l’amitié (Philia). Chacun de ces composants constitue une part importante de ce que nous connaissons comme amour véritable. Ils jouent aussi un rôle essentiel dans l’apparition de l’attirance physique et dans son développement postérieur.

« La combinaison de ces trois éléments donne le résultat suivant: faire l’amour (Éros) avec son meilleur ami (Philia) avec beaucoup de tendresse (Agapé) ».

-Walter Riso-

1. Eros

Éros est le sentiment d’attirance pour l’autre, le désir sexuel, la possession, l’amour passionnel. Le plus important dans cet élément est le MOI qui désire, qui veut, qui exige. L’autre personne, le TOI, ne parvient pas à être sujet. C’est la facette la plus égoïste de l’amour qui se traduit par un « je veux te posséder », « je te veux pour moi ».

Le composant Eros est conflictuel et double par nature: il peut nous faire monter au ciel et nous faire descendre aux enfers en quelques instants. C’est l’amour qui fait mal, dans lequel on retrouve une folie et une incapacité à se contrôler. Mais nous ne pouvons pas nous en passer car le désir est l’énergie vitale de n’importe quelle relation.

L’Eros nous fait aussi idéaliser l’être aimé et oublier ses erreurs. Grâce à lui, nous sommes capables d’adorer l’autre, inconditionnellement.

« 80% d’une bonne relation ne réside pas dans l’Eros: vous ne pouvez pas faire l’amour 24/24h et tous les jours de la semaine ».

-Walter Riso-

2. Philia

Dans la Philia, le MOI transcende pour intégrer l’autre comme sujet. Une union se produit entre le MOI et le TOI, même si elle n’est pas complète. Nous comprenons la Philia comme l’amitié, et l’amitié comme une façon de s’aimer soi-même à travers l’amour et l’admiration des amis. L’émotion centrale est la joie de partager, la réciprocité, l’envie de passer de bons moments avec l’autre et d’être tranquilles.

« Pour qu’un couple fonctionne bien, il ne faut pas seulement « faire l’amour », il faut aussi « faire l’amitié », la défier et l’apprécier. »

-Walter Riso-

Il s’agit d’avoir des projets en commun avec la personne que l’on aime, de se transformer en compagnon d’aventures, de jeux… Il faut être heureux de connaître l’autre. Tout comme on est heureux de connaître nos amis.

La loyauté est la principale valeur de la Philia. Il ne s’agit pas de penser exactement comme l’autre. L’idée est que les différences peuvent renforcer la relation. Ensemble, nous sommes plus grands. Ensemble, nous tirons le meilleur profit des forces et des capacités de chacun.

couple vivant l'amour complet

3. Agapé

Agapé est l’amour désintéressé, la tendresse, la délicatesse, la non-violence. Ce n’est pas le MOI érotique qui écrase tout sur son passage, ni le MOI et le TOI de l’amour amical: c’est l’amour dévoué, sans égoïsme. Nous prenons soin de l’autre; sa douleur nous fait mal et nous ne cherchons que son bien.

Agapé est le composant qui fait que l’amour est désintéressé. Sans lui, une relation à long terme ne fonctionne pas car il est indispensable de penser à l’autre. L’insensibilité et l’égoïsme excessif, tôt ou tard, ne font que générer du désamour.

« Je ne veux pas t’aimer beaucoup mais suffisamment pour être bien, pour nous adapter l’un à l’autre et nous envelopper d’érotisme. »

-Walter Riso-

Amour complet

Comme nous l’avons vu, parvenir à un amour complet requiert un équilibre juste entre ces trois éléments. Cependant, atteindre ce type de lien ne garantit par une bonne relation. Bien au contraire. Sternberg affirmait que la clé du bonheur réside dans la réciprocité des sentiments des deux membres du couple.

La formule adéquate pour avoir une bonne relation doit être découverte par chaque couple, en combinant les doses adéquates de chaque composant. Et cela dépend de chaque moment, de chaque situation.

Dans tous les cas, pour ressentir un amour complet, il sera toujours nécessaire de se connecter à l’être aimé sur le plan physique, mental et émotionnel. Ceci peut être atteint en ressentant une attirance physique, en sentant que l’autre est une personne sur laquelle nous pouvons compter quand nous en avons besoin, en partageant des valeurs et des projets avec elle et en s’engageant à faire fonctionner la relation.

A découvrir aussi