7 questions pour mieux vous connaître

· 28 février 2018

Parfois, quand nous nous rendons à une thérapie, le psychologue nous pose des questions qui nous obligent à aller au plus profond de nous-mêmes. La même chose se produit quand nous nous trouvons avec des amis et que la conversation devient un peu « plus profonde », ou même quand nous lisons un livre. Chaque instant peut nous inviter à réfléchir si nous y sommes préparés.

Certaines questions nous déconcertent parce qu’elles renferment des clés et des points importants que nous n’avons pas encore explorés. Par conséquent, très souvent, nous sommes incapables d’y répondre. Nous vous proposons donc 7 questions qui vous aideront à mieux vous connaître. Découvrez-les dès maintenant !

Quel est l’aspect que vous aimez le plus chez vous ? Et le moins ?

Ces questions nous permettent de connaître la perception que nous avons de nous-mêmes, c’est-à-dire le niveau d’estime personnelle que nous avons.

En vous posant ces questions, vous découvrirez la façon dont vous vous jugez. Si vous ne savez pas quoi répondre ou n’identifiez aucun aspect, cela signifie que vous devez peut-être chercher une stratégie ou une technique pour améliorer votre estime de vous-même. En fait, si vous le faites, vous vous sentirez mieux avec vous-même, aurez plus d’énergie et gagnerez en stabilité émotionnelle.

miroir

Quels sont les quatre adjectifs qui vous décrivent le mieux ?

Voici l’une des questions pour mieux vous connaître que l’on peut parfaitement vous poser lors d’un entretien d’embauche. Et ce n’est pas une question à négliger. En fonction de l’ordre de vos réponses, les personnes sauront comment vous vous considérez. Normalement, il est habituel de répondre « responsable et sérieux » ou « travailleur, exigeant et engagé ».

Nous vous recommandons d’être original : faites ressortir l’une de vos qualités personnelles, que vous appréciez beaucoup et qui vous différencie des autres. Par exemple, si vous êtes prudent, dites que vous êtes prévoyant. Si vous aimez réfléchir et chercher des solutions, optez pour analytique ou résolutif. Si vous aimez aider les autres, choisissez coopératif, empathique ou convaincant.

Pour répondre adéquatement à cette questions, vous devrez vous connecter à votre être. Si vous souhaitez réellement vous connaître, il ne suffit pas de dire la première chose qui vous vient à l’esprit. Arrêtez-vous un instant, réfléchissez et identifiez les adjectifs qui vous décrivent le mieux.

Que vous manque-t-il pour être heureux ?

C’est peut-être l’une des meilleures questions que vous puissiez vous poser pour mieux vous connaître. Si votre réponse est « rien parce que je suis déjà heureux », félicitations ! Cela veut dire que le bonheur définit pleinement votre humeur. Bien évidemment, vous ne pouvez pas être joyeux à toute heure de la journée mais vous pouvez fixer votre attention sur votre valeur inhérente.

Vous êtes reconnaissant, vous savez vous concentrer sur vos priorités et vous savez accorder de l’importance aux choses qui en méritent vraiment. Vous ne luttez pas contre votre présent, vous ne vivez pas dans le passé : vous savez profiter de chaque instant.

Si, au contraire, vous rédigez une énorme liste de choses qui vous manquent pour vous sentir bien, nous vous proposons de réfléchir un instant. Est-il réellement essentiel d’avoir un diplôme supplémentaire, une maison plus grande, un portable plus puissant ou une voiture plus à la mode ? La valeur monétaire et les rôles que vous jouez ne sont pas aussi importants que votre essence. Le véritable bonheur se trouve à l’intérieur, pas à l’extérieur, ne l’oubliez pas.

bonheur

Si vous pouviez revenir en arrière, changeriez-vous quelque chose ?

Nous regrettons tous sûrement certaines choses que nous avons faites ou certains faits qui se sont déroulés. C’est inévitable. Certaines personnes oublient plus facilement que d’autres et savent bannir l’angoisse. D’autres, non. Nous vous proposons de vous replonger dans ces expériences qui ont pu vous faire du mal et d’en parler. Expulser la douleur aide à la surmonter.

Si vous êtes paralysé parce qu’il y a une chose que vous n’avez pas faite dans le passé, il n’est jamais trop tard. En revanche, il n’est pas recommandable de se complaire dans les souvenirs ou les remords. Le plus sain est de les accepter, de les assumer et de les laisser partir. Mais si vous pensez que vous en êtes incapable, vous pouvez demander de l’aide à un psychologue.

Qu’est-ce qui vous met le plus en colère ?

Êtes-vous tolérant ? Êtes-vous plus contrarié envers vous-même qu’envers les autres ? Comment agissez-vous lorsque vous vous mettez en colère ? Toutes ces questions pour mieux vous connaître sont très utiles pour améliorer vos relations interpersonnelles.

Si vous savez de quelle façon vous allez réagir face à quelque chose, vous pourrez le transmettre aux personnes qui vous entourent et ainsi améliorer votre cohabitation. Par ailleurs, si vous vous rendez compte que votre colère est trop agressive, vous pouvez essayer de l’exprimer verbalement. Sans avoir à blesser l’autre mais en exprimant vos raisons et en vous faisant comprendre.

Le but est d’identifier les stimuli ou les situations qui vous provoquent de la contrariété: ainsi, au moment opportun, vous pourrez mettre en place une stratégie.

Que diraient vos amis à propos de vous si nous leur posions ces questions ?

Cette question est liée à l’idée de nous laisser connaître. Êtes-vous réservé ? Votre cercle d’amis connaît-il vos rêves, vos passions, vos ambitions ? En définitive, vos amis vous connaissent-ils ? Les réponses qu’ils donneraient à ces questions pourraient vous surprendre.

Si vous êtes trop hermétique et ne parvenez pas à vous ouvrir aux autres, essayez de penser à la chose suivante. Si votre relation avec eux s’est forgée sur une véritable amitié, ils se feront réellement du souci pour vous, voudront vous comprendre et ne vous jugeront pas. Ils sauront vous écouter. Vos problèmes seront les leurs et ils vous aideront. Essayez de vous ouvrir un peu plus et vous remarquerez le soutien qu’ils vous offrent.

amis

Vous rapprochez-vous de votre objectif ?

Voici l’une des questions pour mieux se connaître qui peut vous apporter le plus de bénéfices. Réfléchissez une dernière fois : êtes-vous réellement en train de faire des petits pas pour vous rapprocher de votre objectif ou vous laissez-vous simplement porter par le quotidien ?

Malheureusement, gagner à la loterie ne dépend pas de vous. Or, décider de votre chemin et de votre façon d’être, si. Vous êtes l’unique propriétaire de votre vie. Vos décisions marquent votre futur. Ne laissez personne décider à votre place et ne laissez pas la routine marquer votre chemin. N’ayez pas peur des grandes questions car leurs réponses sont celles qui tracent des chemins et des voies principales, conséquentes et en syntonie avec votre essence.

Posez-vous ces questions pour mieux vous connaître! Après y avoir répondu, vous vous rendrez peut-être compte que vous avez plus de pouvoir sur ce qui vous arrive. Ou pas. Vous comprendrez peut-être aussi que le hasard et la chance jouent également un rôle important dans tout ce que vous récoltez. Dans tous les cas, souvenez-vous d’une chose: grandir implique un changement et un développement. Alors, lancez-vous !