7 émotions négatives que les enfants doivent savoir gérer

25 février 2016 dans Psychologie 69 Partagés

Il est impossible d’éviter les émotions négatives tout au long de notre vie ; si nous les adultes, nous ne pouvons pas le faire, les enfants non plus.

Même si on aimerait les mettre dans une bulle afin qu’ils ne souffrent pas, cela se révélerait complètement contre-productif.

Pourtant, nombreux sont les parents qui s’obstinent à tout faire pour que leurs enfants soient confrontés le moins souvent possible aux émotions négatives.

Toutefois, ce comportement n’est pas sain sur le long terme, car à un moment ou à un autre, les enfants devront faire face à des situations difficiles, à la souffrance ou à la frustration. Le fait de les en protéger ne fera que compliquer d’autant plus leur vie adulte.


On ne doit pas protéger nos enfants des émotions négatives, mais plutôt leur apprendre à les gérer de façon adéquate lorsqu’elles surgissent en eux. Les enfants ont besoin d’apprendre à lutter contre les émotions négatives d’une façon saine.


pere qui prend son enfant dans ses bras

Comment aider les enfants à lutter contre les émotions négatives

Même si ce n’est pas facile, nous devons apprendre à nos enfants à lutter contre la souffrance, la colère ou la haine, entre autres, car cela les prépare à affronter la vie.

Ces émotions négatives se feront toujours plus intenses, c’est pourquoi nous devons leur apprendre à les gérer dès leur plus jeune âge, car cela facilitera leur processus d’adaptation et de maturité.


Entraîner nos enfants à lutter contre leurs émotions, c’est la meilleure façon de les préparer à faire face aux responsabilités et autres déceptions de la vie adulte.


Apprendre aux enfants à lutter contre l’ennui

Il peut nous arriver à tous de nous ennuyer. En revanche, les enfants sont plus à même de s’ennuyer, et d’avoir envie qu’on leur accorde de l’attention.

Pour autant, ce n’est pas parce qu’un enfant s’ennuie que cela oblige l’adule à résoudre ses problèmes ; parfois, les enfants doivent s’ennuyer.

L’ennui stimule la capacité innée des enfants à être créatifs, c’est pourquoi il faut encourager ces derniers à trouver un moyen de s’occuper plutôt que de tout faire pour qu’ils ne s’ennuient jamais.


Il faut encourager l’enfant à être proactif face à son ennui et à penser de façon positive à que faire pour le résoudre


Apprendre aux enfants à lutter contre la frustration

Vouloir aider un enfant lorsqu’il est frustré, est une réaction naturelle. Or, les enfants ont besoin de savoir comment lutter efficacement contre cette frustration.

Il n’y aura pas toujours quelqu’un pour le faire à leur place, c’est pourquoi ils doivent apprendre à affronter toute situation frustrante pouvant se présenter à eux.


Si un enfant a du mal faire un exercice à l’école, à finir la réalisation d’un puzzle, la construction d’un jeu, ou s’il a des diffucltés à faire toute autre chose, on ne doit pas agir à sa place ; en adoptant un tel comportement, tout ce qu’on réussira à faire, c’est accentuer sa frustration


Dans ces cas-là, il faut parler avec l’enfant, l’aider à se calmer et l’encourager à trouver une solution. Ainsi, il apprendra que pour résoudre une situation frustrante, il est nécessaire de se calmer dans un premier temps.

Si un enfant n’a pas d’opportunités pour résoudre ses problèmes par lui-même, il peut en arriver à développer un sentiment de manque de défense.

Autrement dit, il grandira en étant convaincu du fait qu’il a besoin des autres pour résoudre ses problèmes à sa place.

Apprendre aux enfants à lutter contre la tristesse

La tristesse est une émotion qui nous accompagnera tout au long de notre vie. C’est quelque chose de normal qui surgit suite à certains événements ou certaines situations.

Les enfants doivent apprendre à identifier la tristesse et à savoir que c’est quelque chose de normal.

Votre enfant doit apprendre que dans la vie, tout n’est pas joie et fête. Laissez-le vivre sa tristesse naturellement, cela l’aidera à se sentir mieux avec lui-même et ses sentiments.

Comme le dit un des personnages du roman de José Ignacio Cordera intitulé El peluquero de la División Azul, la tristesse n’est pas mauvaise, mais seulement mal vue.

Apprendre aux enfants à lutter contre l’anxiété

Il n’est pas sain pour les enfants d’être constamment anxieux. Cependant, il est important qu’ils sachent reconnaître leur anxiété, mais aussi déterminer quel type de situations entraîne cette émotion. Il n’y a que de cette façon qu’ils pourront apprendre à l’identifier et la gérer.

Ils doivent aussi apprendre à faire face aux craintes que génèrent cette anxiété, et à découvrir que cette émotion ne les empêche pas forcément d’obtenir ce qu’ils désirent, que ce soit réussir leur jeu favori ou avoir une bonne note à un examen.

Quand un enfant est anxieux, il est important de l’aider à comprendre ce qu’il se passe et de lui apprendre à se calmer.

Parfois, il faut le laisser extérioriser son anxiété si on veut l’aider à surmonter ses peurs. Ce n’est pas en le poussant à réprimer ses peurs qu’on l’aidera.

Apprendre aux enfants à lutter contre la déception

Niña-decepcionada

La déception apparaît souvent chez les enfants pour de nombreuses raisons, dont la majorité est incontrôlable.

Il se peut que leur équipe favorite ait perdu un match, qu’ils ne trouvent pas leur gâteau préféré, que leur ami soit dans un autre groupe, ou que leur père ou leur mère n’arrive pas à temps pour jouer avec eux avant de dîner.

Quelle que soit la raison, la déception est une émotion que l’on expérimente tous tout au long de notre vie et qu’il faut apprendre à gérer. Dans le cas contraire, on vivrait dans une constante sensation de fin du monde.


Si on fait tout pour que les enfants ne soient pas déçus ou si on compense constamment leurs déceptions, on en fera des enfants capricieux et égocentriques.


Apprendre aux enfants à lutter contre la colère

La colère n’est pas une mauvaise émotion ; ce qui est mauvais, en revanche, c’est ce que l’on décide de faire dès lors qu’elle surgit.

Les enfants ont besoin d’apprendre des façons saines de lutter contre la colère et les sentiments y étant rattachés, et de comprendre que l’agressivité n’est ni nécessaire, ni saine.

Quand un enfant est énervé, il faut lui apprendre comment procéder afin de calmer son corps en respirant profondément et en faisant preuve d’un peu de patience.

Compter jusqu’à six est une méthode qui fonctionne avec les enfants et les adultes, et qui permet de prendre de la distance ainsi que de contrôler la situation.

Apprendre aux enfants à lutter contre la culpabilité

On ne peut pas permettre à un enfant de constamment se libérer de sa culpabilité en s’excusant.

Les enfants doivent apprendre à se rendre compte que parfois, leur comportement peut affecter les autres, et que des excuses n’effacent pas tout.

Il ne s’agit pas d’avoir honte, mais de favoriser une culpabilité saine qui puisse provoquer des changements constructifs.


Si on accepte les excuses d’un enfant sans l’aider à reconnaître sa culpabilité, et donc sa responsabilité, l’enfant ne comprendra pas que ses actes peuvent blesser les autres.


A découvrir aussi