7 caractéristiques des personnes assertives

13 octobre 2017 dans Psychologie 1 Partagés
femme au visage fragmenté

Les personnes assertives ne font pas que naître avec cette caractéristique : elles se construisent aussi. Bien sûr, il existe des conditions qui facilitent davantage le développement de certaines vertus ou facultés mais, finalement, nous devons tous travailler pour atteindre des façons d’être et d’agir plus justes et constructives.

L’assertivité pourrait se définir comme la capacité à se lier aux autres de manière sincère et édifiante, constituant ainsi un pont pour la confiance interpersonnelle. On pourrait également dire qu’il s’agit d’une attitude, face à soi-même et aux autres, qui conduit à maintenir l’équilibre entre les droits et les devoirs, tout en prenant soin du respect mutuel.

Il est beaucoup plus facile d’en faire des théories que de la mettre en pratique. Les personnes assertives sont le fruit de différents processus et efforts qui confluent pour atteindre cette attitude. Finalement, tout cela fait partie de ce long chemin qui nous apprend à vivre. Il vaut la peine d’examiner les caractéristiques qui nous rendent assertif-ve-s. Nous allons donc vous en présenter sept.

« La différence basique entre être assertif et être agressif est la façon dont nos mots et comportements affectent les droits des autres. »

-Sharon Anthony Bower-

1. Les personnes assertives savent ce qu’est le respect

Le mot respect se définit comme cette capacité à donner de la valeur et à faire preuve de considération envers quelqu’un ou quelque chose. Les personnes assertives développent cette capacité. Elles l’appliquent à elles-mêmes et à ce qui leur est externe, que ce soit des personnes, des idées, des œuvres ou même des animaux.

Le respect se manifeste, dans un premier temps, comme un refus de la violence. La maltraitance n’est jamais considérée comme une option. S’il y a une contradiction ou un conflit, les personnes assertives le gèrent à partir du respect qu’elles ont pour elles-mêmes et pour les autres. Cela se traduit souvent par un effort pour préserver sa propre dignité et celle des autres.

Cette attitude de respect se manifeste aussi face au monde des concepts, idées et idéologies. Le champ des croyances et des convictions ne se brise pas, même s’il n’est pas partagé. La personne assertive comprend que chez tous les êtres humains et dans leurs œuvres, il existe une valeur qui ne peut pas être ignorée.

homme assertif avec des lunettes

2. Elles se lient sincèrement aux autres

Les personnes assertives donnent de l’importance aux bonnes relations avec les autres. Elles comprennent que ces dernières ne peuvent pas être bâties sur la fausseté et l’hypocrisie. Elles se montrent donc telles qu’elles sont car elles veulent que les autres sachent à quoi iels peuvent s’attendre.

Elles essayent de ne pas occuper des positions qui, à long terme, seraient gênantes. C’est par exemple le cas pour la condescendance. Si elles sont en désaccord avec quelque chose, elles le disent directement. Elles ne sacrifient pas leur identité pour éviter des contradictions. Par conséquent, elles choisissent soigneusement leurs ami-e-s. Si offrir leur amitié à quelqu’un ne leur vient pas directement du cœur, elles ne le feront pas. Elles n’agissent pas par convenance mais par convictions.

3. Elles se connaissent elles-mêmes, s’acceptent et s’apprécient

Les personnes assertives ont confiance en elles, mais cela ne vient pas d’un sentiment de suffisance ou d’une perception de supériorité. Elles ont confiance en la personne qu’elles sont parce qu’elles se connaissent ; et si elles se connaissent, c’est parce qu’elles s’observent, s’évaluent et apprennent à mener un dialogue interne constructif. Cela signifie qu’elles s’assument en tant que personnes, avec leurs qualités et leurs défauts.

La connaissance de soi mène à la compréhension. Celle-ci conduit à son tour à l’acceptation et à l’amour-propre. L’assertivité consiste précisément à faire preuve d’une humilité suffisante pour se considérer comme humain et, par conséquent, imparfait. Un « sentiment d’imperfection » dont émanent la volonté et la motivation pour grandir, pour s’améliorer et pour atteindre des buts dans de nombreux domaines.

personne assertive

4. Elles font preuve d’auto-contrôle et de stabilité émotionnelle

Les personnes assertives réussissent à mettre en place des mécanismes pour réguler leurs émotions. C’est pour cette raison que l’attitude qui prédomine en elles est la sérénité. Elles comprennent que nous ressentons tous des choses et que les émotions ont besoin d’être gérées. Bien sûr, elles ressentent de la colère, de l’angoisse, de la douleur. Mais elles ont aussi appris que quitter tout contrôle au gouvernail de leur vie ne mène qu’à une expression erronée de ces émotions qui ont tant d’énergie.

Elles appliquent aussi ce principe aux autres. Cela veut dire qu’elles savent comprendre les sentiments des autres et cherchent à les faire entrer dans un état de tranquillité. Les personnes assertives n’attisent pas un feu et ne cherchent pas à manipuler les autres en cherchant leurs « fautes » ou faiblesses. Elles essayent de faire en sorte que les autres retrouvent leur « centre » pour qu’aucune situation n’échappe à leur contrôle.

5. Elles cultivent leurs capacités de communication

Beaucoup de problèmes naissent d’une mauvaise communication. Par conséquent, beaucoup de difficultés sont résolues sur le terrain de la communication et du dialogue. Si l’échange d’idées ou d’opinions est si complexe, c’est parce que, très souvent, nous n’employons pas adéquatement les outils pour y parvenir. On retrouve un manque de sincérité, une véritable intention de parvenir à un accord ou, tout simplement, il n’y a pas d’idées claires à propos de ce que l’on veut dire et des doutes surgissent à propos de la meilleure façon de s’exprimer.

couple qui discute

La connaissance de soi et la réflexion permettent aussi de développer des facultés de communication. Cela suppose une capacité à exprimer de façon claire, simple et sincère ce que l’on porte en nous. Mais cela implique aussi d’être capable d’écouter activement ce que l’autre a à dire. Il est clair que les personnes assertives connaissent la valeur de la communication et sont disposées à investir dans des ressources pour améliorer leur façon de communiquer.

6. Elles savent fixer des limites

On ne peut pas toujours avoir d’excellentes relations avec les autres. La réalité nous place face à des personnes qui ont tendance à commettre des abus ou qui portent en eux un désir de faire mal, comme une espèce de ressentiment envers la vie. Cela crée des tensions face à des choses auxquelles les personnes assertives savent dire « stop ». Elles comprennent qu’il y a des limites à tout et qu’il y a des situations qui exigent des délimitations nettes.

De la même façon, on ne peut pas toujours répondre aux attentes ou désirs des autres. Cela peut donner lieu à une sorte de culpabilité qui fait que nous nous oublions nous-mêmes. Lorsque nous développons l’assertivité, cela ne se produit pas : on peut dire « non » sans que la négation crée de mal-être interne.

7. Elles sont émotionnellement indépendantes

Les personnes assertives sont aussi capables de tolérer et d’assimiler le rejet ou l’indifférence des autresElles n’agissent pas en fonction de l’approbation des autres mais cherchent à être conséquentes par rapport à leurs croyances, convictions et besoins. Comme tout le monde, les personnes assertives préfèrent être reconnues par les autres. Cependant, si cela ne se produit pas, elles ne vont pas tomber dans la tentation d’agir contre leur propre conscience.

jeune femme avec des fleurs

Toutes ces caractéristiques sont instables et inachevées ; cela veut dire que nous n’allons pas trouver des personnes qui seront assertives dans tous leurs actes et tous leurs mots. Rien n’est complet chez l’être humain, nous avons tou-te-s une marge de croissance et, pour en tirer le plus grand profit, il suffit d’essayer chaque fois plus, de mieux en mieux.

A découvrir aussi