5 techniques de la Gestalt pour favoriser notre croissance personnelle

10 décembre 2017 dans Psychologie 0 Partagés
techniques de la Gestalt

Les techniques de la Gestalt nous aident à nous concentrer sur notre présent pour favoriser la réalisation de soi et une prise de décision plus judicieuse, outre le fait de nous permettre de grandir sur le plan personnel de manière plus libre et davantage en adéquation avec nos besoins. Nous avons tous le droit de construire le genre de réalité que nous souhaitons, et cette approche – avec des influences humanistes claires – nous y invite.

Fritz Perls, précurseur de la Gestalt-thérapie, déclara que notre principale angoisse en tant qu’êtres humains est le fossé que nous nous ouvrons nous-même entre le maintenant et l’après. Notre esprit va parfois plus vite que la vie et nous anticipons des choses, nous nous obsédons sur des questions qui ne se sont pas encore manifestées et, presque sans se rendre compte, nous nous imprégnons de craintes, d’anxiété et de nombreux autres parfums qui se transforment une montagne escarpée jonchée souffrance.

Tout cela nous encourage à comprendre que l’idée que nous pouvons avoir du passé ou du futur est davantage due à la façon dont nous vivons le présent. Outre cet objectif, les techniques de la Gestalt tendent notamment à promouvoir notre croissance personnelle, nous aidant par ailleurs à prendre conscience de ce que nous sommes, de ce que nous ressentons et de ce dont nous avons besoin … agissant plus tard avec responsabilité.

techniques de la Gestalt

Techniques de la Gestalt pour favoriser la croissance personnelle

Les techniques de psychothérapie Gestalt tournent, pour la plupart, autour de ce que Fritz Perls appela à l’époque “règles et jeux”. Qu’entendons-nous par là ? Beaucoup de ces stratégies – dynamiques, très originales et variées par essence – essayent de nous rendre plus conscients de notre monde pour surmonter la résistance et faciliter notre processus de maturation.

Voyons quelques exemples de ces techniques.

1. Questions en suspens

Les questions en suspens se rapportent à ces événements passés qui affectent notre présent. Ils s’agit des émotions non gérées, des sentiments bloqués, des nœuds personnels qui ôtent notre vitalité dans l’ici et maintenant. Selon la Gestalt, nous avons tous les questions en suspens avec des amis, des parents, des ex-conjoints, et même avec des personnes que nous ne côtoyons plus.

  • Au lieu de les éviter, nous devrions être en mesure de mettre en lumière ces émotions pour cesser de rester fixé à la souffrance, la perte ou même le ressentiment.
  • Pour ce faire nous pouvons effectuer une simulation, un processus mental de réunion, de confrontation et d’adieu.
  • Nous pouvons évoquer mentalement la personne et lui exprimer ce que nous avons à lui dire. Nous déshabillerons ainsi les douleurs, nous diffuserons le chagrins, les fautes ou même la rancune. Une fois exposés et reconnus, nous les laisserons aller. Nous fermerons le cercle pour avancer.

2. Technique du dialogue : chaise vide

Beaucoup seront déjà familiers avec cette technique, qui est connue, souvent utile et représente très bien l’essence de la Gestalt. Elle est parfois utilisée pour favoriser les rencontres et les projections imaginaires d’autres personnes, essayant ainsi de favoriser les processus de deuil ou de résoudre les traumatismes.

Cette technique est également utilisée dans le domaine de la croissance personnelle, mais dans un autre but : générer un dialogue interne où “nos contraires” sont mis en scène. Par exemple, nous pouvons promouvoir un dialogue avec nous-mêmes où d’une part apparaît ce stimulus qui nous procure le mal-être et d’autre part, la part de nous-même qui veut l’affronter afin de disposer d’une vie plus productive, libre et réceptive. Ceci serait un moyen :

  • Plus les jours passent, plus je me sens fatigué.
  • Tu m’ôtes mes forces de nouveau, tu occupes trop de place dans ma vie. Dis-moi ce qui ne va pas.
  • Je ne m’aime pas, je pense que la vie que je mène n’est pas celle que j’aime.
  • Donc, au lieu de te plaindre tout le temps, dis-moi ce que tu ferais pour te sentir mieux.

techniques de la Gestalt

3. J’assume la responsabilité

Une autre des techniques de la Gestalt qui peut être utile au quotidien est le jeu “d’assumer la responsabilité”. Cela semble simple en apparence, mais ce qu’il nécessite avant tout est l’engagement. Le but est de nous permettre d’être davantage conscients de ce qui se passe en nous, de le percevoir, de l’accepter et, ensuite, d’encourager un comportement plus actif en vue du changement. 

Voici un petit exemple.

  • “Je me rends compte que j’ai mal à la tête et au ventre, je sais que je réfléchis beaucoup et que je souffre de stress. Je suis responsable de cela et je sais que je dois changer les choses”.
  • “Je me rends compte que j’ai une bonne voix. Je suis responsable d’elle afin d’être honnête, de parler sans crainte, pour respecter et me respecter… “

4. Pratiquer le continuum de la conscience

Il est essentiel dans la psychologie de la Gestalt que le thérapeute entre en contact avec le “comment” de l’expérience de la personne plutôt qu’avec le “pourquoi” . Il est nécessaire de comprendre comment le patient fait face aux problèmes, comment il les vit, comment il les ressent et les intériorise … Pour ce faire, il est nécessaire d’ouvrir un espace où il sera possible d’identifier qu’elles ont les émotions et les sentiments actuels, à travers des questions telles que “dis-moi ce que tu ressens “,” dis-moi où tu le ressens”,”explique-moi ce que tu remarques ici et maintenant”…

Nous pouvons également mettre en oeuvre cette technique sur un plan personnel en rendant présentes toutes les sensations, les pensées et les sentiments. Au lieu de les ignorer ou de les intérioriser, mettons-les en lumière, gardons-les à l’esprit …

5. Transformer les questions en affirmations

Il s’agit d’une autre technique de la Gestalt qui peut sembler très simple en apparence, mais qui présente une utilité thérapeutique très importante : elle nous aide à déclarer des réalités internes et à mobiliser des ressources. Comment le faire ? Très simple. Nous avons tous connu un jour où, en rentrant à la maison, nous nous sommes dit : “Mais, pourquoi est-ce que je me sens ainsi ? Pourquoi est-ce que je me sens si désespéré et sans force ?”

La Gestalt propose ce qui suit : convertir les questions en auto- affirmations. Voyons quelques exemples.

  • Pourquoi est-ce que je me sens si mal aujourd’hui ?  Aujourd’hui je me sens mal, je vais faire tout mon possible pour modiifier cette sensation et que demain soit un jour meilleur.
  • Pourquoi ai-je le sentiment que mon conjoint est de plus en plus distant ?  Mon conjoint est distant, je vais lui demander s’il y a un problème.

Pour conclure, comme nous avons pu le constater, les techniques de la Gestalt sont aussi originales que fonctionnelles lorsqu’il s’agit de nous permettre de prendre contact avec nos besoins. Elles nous invitent également à prendre nos responsabilités, à être courageux face à ce que nous ressentons et à agir en conséquence pour promouvoir notre progrès, notre maturation personnelle.

Mettons ces stratégies en pratique, les avantages sont indubitables.


A découvrir aussi