5 phrases de sagesse toltèque qui vous inspireront

22 janvier 2018 dans Phrases 434 Partagés
toltèque

La sagesse toltèque nous offre les restes magiques d’une civilisation qui continue de nous inspirer. Sa vision du monde, sa mythologie et ses légendes continuent d’attiser cet éternel intérêt pour le peuple Nahuatl et ses secrets, là où de nouveaux livres apparaissent régulièrement, tels que Les Quatre Accords, qui nous rapprochent un peu plus de ce passé riche en savoir.

Dans l’intéressant ouvrage intitulé Quetzalcoatl et les mythes fondateurs de la Méso-Amérique, nous apprenons que les Toltèques ont créé une culture très raffinée. En dépit de disposer d’un système hiérarchique militaire et d’être un peuple largement guerrier, son empreinte anthropologique, mystique et culturelle s’est étendue à travers une large part de la Méso-Amérique.

Ainsi, alors que le vieux monde possédait l’hindouisme ou le bouddhisme, le Mexique Ancien disposait de la philosophie Toltecáyotl, un héritage de sagesse et de religion où s’alimente l’authentique sagesse toltèque, celle-la même qui nous a laissé cet ensemble de phrases merveilleuses…

paysage amérindien

Phrases de sagesse toltèque

La plupart de ces petits exemples de connaissances sont compilés dans des livres tels que L’art toltèque de la vie et de la mort, La route du Toltèque, L’univers de Quetzalcoatl, Toltecayotl et Les Quatre accords, de  Miguel Ruiz.  Comme nous le savons déjà, le plus connu de tous est le dernier ; cela vaut toutefois la peine de nous immerger dans d’autres ouvrages, dans d’autres volumes intéressants où nous pourrons acquérir une vision beaucoup plus large de cette culture, laquelle fait en quelque sorte partie de l’histoire de l’humanité.

Un héritage en revanche, encore incomplet et avec de nombreuses insuffisances dont il nous faut encore découvrir de nombreuses données…

1. Un engagement authentique

Cette phrase de la sagesse toltèque est connue pour apparaître dans le livre Les Quatre accords. La leçon vitale qu’elle nous offre est sans aucun doute immense et très utile. Pensons-y un instant : donnons-nous réellement 100% de nous-mêmes dans tout ce que nous faisons ?

Pas toujours. Par ailleurs, nous donnons parfois même beaucoup plus, nous atteignons parfois 120% ce qui, loin d’être positif, nous génère à une dépense d’énergie inutile, nous épuise. Par conséquent, il sera utile d’essayer d’ajuster nos ressources, d’en prendre conscience et d’offrir le meilleur de ce que nous avons, ni plus ni moins.

Les Toltèques furent l’un des peuples les plus endurcis et les plus dominants, venant à occuper une zone qui s’étendait de l’état actuel de Zacatecas au sud-est dans la péninsule du Yucatan. Il se dit que les Aztèques les enviaient profondément, mais les Toltèques possédaient deux principes clairs dictés par leur philosophie recueillie dans le Toltecayotl : ne pas envier et ne pas avoir peur.

Ces deux dimensions rendaient les individus sourds et aveugles. L’envie et la peur faisaient d’eux de individus ne servant à rien, voyant leurs capacités et leurs forces réduites.

3. Les mots ont du pouvoir

Faisons bon usage de ce qui, en fin de compte, nous rend humains : le langagePrenons soin de ce qui sort de notre bouche, car parfois ils ne passe pas les filtres du cerveau ou du coeur…

Dès lors, il est parfois nécessaire d’adopter le style de vie d’un artiste : quelqu’un qui cherche à connaître les éléments qui l’entourent, les matières premières et, également, son propre monde intérieur. C’e n’est que lorsque nous unissons ces deux dimensions que nous donnons forme au plus beau travail artistique.

5. Ne prenez rien personnellement

Évidemment que non. Les Toltèques, comme nous l’avons souligné précédemment, ont vanté le principe de la liberté, et rien ne nous soumet autant que d’être dépendant de ce que les autres disent ou font. Faisons un effort pour nous rendre responsables de nous-mêmes, ce qui implique de savoir séparer les univers personnels de ceux des autres inspirés par l’amour propre.


A découvrir aussi