5 façons d'occuper son temps libre après un divorce

03 janvier, 2020
Vous ne savez pas comment gérer votre temps après votre divorce ? Les longues heures de temps libre, le manque d'activités, les projets brisés... Ce qui paraissait comblé est désormais devenu vide. Dans cet article, nous vous donnons quelques idées à ce propos.
 

Gérer son temps libre après un divorce n’a rien de facile. Le fait d’avoir été en couple pendant des années a entraîné l’établissement d’une routine dans laquelle se déroulaient des activités et des habitudes qui ont maintenant disparu.

Ainsi, les promenades ou les soirées cinéma sont oubliées. Elles laissent place à de longues heures de temps libre où l’on ne sait pas toujours quoi faire.

Cela peut être très difficile. Surtout si vous avez des amis en commun avec votre ex-partenaire. Souvent dans ce cas, ces amitiés sont laissées de coté. Il est aussi commun de se retrouver sans autres amis du fait de s’être trop concentré pendant toutes ces années sur son ex-partenaire.

De telle sorte qu’aujourd’hui, c’est un peu le vide dans votre cercle social. C’est une situation très fréquente. Cependant, sachez qu’elle peut être surmontée. Pour cela, il faut savoir comment gérer son temps après le divorce.

Une femme se demandant comment gérer son temps libre après un divorce

1. Cultiver son estime de soi

Il est courant que la séparation laisse des blessures dans l’estime de soi et compromette même l’identité. Pour cette raison, il est important d’apprendre à entretenir votre estime de vous-même maintenant que vous avez du temps à consacrer à vous-mêmes.

 

Il peut être intéressant de participer à des stages pour apprendre à mieux contrôler et gérer vos émotions. Lisez aussi des articles ou des livres qui traitent de l’estime de soi. Mais surtout sachez apprécier toutes les choses positives de votre vie.

Pour cela, vous pouvez faire une liste de gratitude. Il s’agit d’écrire sur un petit carnet les raisons d’être reconnaissant dans votre vie. Dans les moments les plus douloureux, la consultation de ce carnet vous apportera une nouvelle perspective sur la situation.

2. Planifier son temps libre à la suite du divorce

Une activité essentielle consiste à noter en début de semaine tout ce que vous voulez faire pendant la semaine à venir. Par exemple, assister à un salon du livre, visiter un musée dans votre ville qui va présenter une exposition sur un artiste en particulier. Ou encore, se promener dans la nature, aller à la gym pendant au moins une heure chaque jour, etc.

En planifiant votre temps libre avec ce genre d’activités, vous vous sentirez moins seuls à réfléchir et à vous lamenter sur la situation de divorce que vous êtes en train de vivre. Néanmoins, il est important de passer du temps avec soi-même.

Par exemple, en se promenant, en allant courir ou encore en allant au cinéma tout seul. Un divorce est une excellente occasion d’embrasser, à nouveau, une certaine forme de solitude.

3. Réaliser ses rêves

Lorsqu’il s’agit d’occuper son temps libre après un divorce, il est judicieux d’envisager de dépoussiérer ces vieux rêves que vous aviez rangé dans un tiroir. Il peut s’agir de faire un voyage, de prendre des vacances, de s’inscrire à un cours. Il peut encore s’agir d’atteindre un objectif précis. Par exemple, créer son entreprise, écrire un livre, apprendre à chanter ou encore pratiquer un sport.

 

A la suite de votre séparation, vous avez beaucoup de temps libre et plus aucune excuse pour faire tout ce qui a été remis au lendemain sans jamais se réaliser. L’adoption de cette attitude vous aidera à améliorer votre estime de vous-même et aussi à apprécier votre propre compagnie.

4. Retrouver ses amis

Il est temps de repeupler votre cercle social. Récupérer ces amitiés que vous aviez mises de côté car vous vous étiez trop refermé sur votre ancienne relation. Cependant, soyez conscients du fait que ces amis délaissés risquent d’être réticents ou contrariés de votre attitude passée qui les a blessée à l’époque.

De plus, les personnes qui faisaient avant partie de notre cercle d’amis ont pu changer de vie. Ils sont peut-être aller vivre dans une autre région ou dans un autre pays, ou bien peut-être occupent-ils maintenant leur temps avec d’autres occupations.

« Beaucoup de gens entreront et sortiront de votre vie, mais seuls de vrais amis laisseront des empreintes dans votre cœur. »

-Eleanor Roosevelt-

Une femme sachant gérer son temps libre après un divorce

5. Après le divorce, utiliser son temps libre pour rencontrer de nouvelles personnes

 

La dernière stratégie ou le dernier objectif que nous allons vous proposer pour occuper votre temps à la suite d’un divorce consiste à élargir votre cercle social en y ajoutant de nouvelles personnes. Comme nous l’avons dit précédemment, il est important d’établir ou rétablir des liens avec les anciens amis.

Cependant, certains d’entre eux ont un partenaire ou même des enfants, ce qui limite leur temps disponible pour vous lorsqu’il s’agit de faire des projets. Par conséquent, il peut être judicieux de rencontrer des personnes qui sont dans une situation similaire à la votre.

Le fait de rejoindre des groupes et de participer à des ateliers augmentera la possibilité de créer des liens. Cela atténuera ce sentiment de vide qu’il est normal de ressentir après une séparation. Bien entendu, ils ne feront pas à votre place le travail de reconstruction que vous vous devez d’entreprendre. Néanmoins, ils peuvent être d’une aide précieuse sur ce chemin.

Une bonne gestion de son temps libre après un divorce est donc possible. Il est nécessaire pour cela de savoir cultiver à la fois son temps pour soi ainsi que son temps pour les autres. Il est donc souhaitable de trouver un équilibre entre ces 2 sources d’énergies. Pour cela, il faut répartir de manière équilibrée les espaces de solitude et de compagnie pour qu’ils nous permettent d’aller à nouveau de l’avant.

 

 
  • Alberdi, I. (1979). Historia y sociología del divorcio en España (No. 9). Cis.
  • Houle, R., Simó, C., Solsona, M., & Treviño, R. (1999). Análisis biográfico del divorcio en España. Reis, 11-35.
  • Testor, C. P., Pujol, M. D., Vidal, C. V., & Alegret, I. A. (2009). El divorcio: una aproximación psicológica. Universidad Ramon Llull2, 39-46.