5 actions mauvaises pour la santé selon les philosophies orientales

18 août 2018 dans Habitudes saines 0 Partagés
actions mauvaises pour la santé

Pratiquement toutes les médecines du monde sont d’accord sur le fait que la santé et la maladie sont très liées au style de vie. C’est particulièrement le cas de notre manière de manger et de dépenser l’énergie. Ces deux aspects sont fondamentaux dans les médecines orientales qui présentent les actions mauvaises pour la santé.

Bien que nous ayons pour habitude de parler de l’esprit et du corps comme deux réalités séparées, nous savons qu’ils constituent une même unité. Ce qui est mauvais pour l’esprit finit par avoir des effets sur le corps et ce qui affecte le corps finit également par avoir une influence négative sur l’esprit.

« Le médecin qui soigne lorsqu’une maladie apparaît est médiocre, celui qui le fait lors de l’apparition des premiers symptômes est acceptable, mais celui qui le fait avant qu’ils n’apparaissent est excellent. »

-Nei-Jing-

Le style de vie dépend quasiment totalement de notre esprit. Chacun de nous décide de maintenir certaines habitudes ou de les éviter. Le style de vie aide l’organisme mais contribue également à lui faire du mal. C’est un exemple clair de la corrélation entre esprit et corps. Selon les orientaux, les cinq actions suivantes sont mauvaises pour la santé. Ce sont donc des décisions erronées qui finissent par faire du mal à notre organisme.

1. Consommer des aliments non adaptés à nos besoins

Parfois, on parle de connaissance de soi. Cela suppose donc le fait que notre alimentation corresponde exclusivement à notre monde interne. Nous connaître signifie être capable d’identifier nos traits de personnalité et de prédire la manière de nous comporter. Cela, si l’on oublie que la connaissance de soi se réfère également au corps.

ne pas consommer les bons aliments est une action mauvaise pour la santé

Bien que chaque société ait des habitudes alimentaires moyennes basées sur les produits les plus disponibles ; l’alimentation reste quelque chose de très personnel. Chaque personne a des besoins nutritionnels différents. Parfois, nous l’oublions et nous nous associons aux habitudes de la majorité. Cela finit par être une action mauvaise pour notre santé.

2. Dépenser plus d’énergie que celle qui se reconstitue

Ce point est lié au précédent. La quantité et la fréquence de l’alimentation sont étroitement associés à notre style de vie. En particulier avec la quantité d’énergie que nous dépensons.

Les orientaux affirment que l’une des actions mauvaises pour la santé est précisément celle de dépenser plus d’énergie que celle qui se reconstitue. Dans la vie moderne, cela se perçoit notamment avec le premier plat de la journée. Habituellement, nous faisons beaucoup d’activités pendant la matinée. Cependant, nombreux sont ceux qui ne font pas attention à leur petit-déjeuner. Cela finit par affecter le corps mais également l’esprit.

3. Ingérer trop de saveurs amères

L’amertume est l’une des cinq saveurs basiques. Généralement, c’est un goût acquis car il est le plus désagréable pour la quasi totalité des personnes. La majorité des substances chimiques ont une saveur amère. Les orientaux pensent que toute l’amertume créé une certaine addiction nocive. 

Dans la médecine orientale, on dit que les aliments amers stimulent les fonctions digestives. C’est pour cette raison qu’ils doivent être intégrés aux régimes. Cependant, lorsqu’ils sont ingérés en excès, ils créent certains problèmes tels que l’anxiété, le stress ou des problèmes de reins.

4. Ne pas maintenir une température adéquate

Pour les orientaux, la température du corps est un indicateur très important. Une température corporelle adéquate est un signe de bonne santé. Il y a des aliments qui refroidissent le corps et d’autres qui le réchauffent. En général, les aliments crus transportent le froid et les aliments préparés transportent la chaleur.

Lorsqu’une personne est excessivement angoissée, elle tend à maintenir son corps froid. Cela la pousse à ressentir de la fragilité, une plus grande anxiété et une sensation d’inquiétude. Les personnes agressives au contraire ont généralement une température élevée du corps. Faire baisser cette température par le biais de l’alimentation les aidera à se sentir plus calmes.

5. Faire des excès de nourriture ou de boissons

C’est le cas opposé de l’action de « dépenser plus d’énergie que celle qui se reconstitue ». C’est également une des actions mauvaises pour la santé. Tous les excès ont des effets inadaptés sur le corps et sur l’esprit.

que manger pour être en bonne santé

Les orientaux pensent que lorsque quelqu’un mange ou boit excessivement, cela signifie qu’il n’a pas reçu les nutriments qu’il nécessite. Pour cela, la sensation de faim ne disparaît pas et la personne prétend la calmer en ingérant plus d’aliments. La solution repose sur le fait de détecter les nutriments manquant dans le régime alimentaire.

De la même manière qu’Hippocrate, le père de la médecine allopathique, les orientaux pensent que la bonne santé dépend principalement de notre manière de nous alimenter. Soyons conscients de cela et cela nous permettra d’avoir une vie plus saine et plus équilibrée.

A découvrir aussi