3 choses dont vous devez vous souvenir si vous touchez le fond une nouvelle fois

27 février 2017 dans Psychologie 0 Partagés

Toucher le fond n’est pas la pire chose qu’il puisse vous arriver. Si vous touchez le fond, c’est parce que vous ne pouvez plus tomber plus bas. Dans une telle situation, deux options s’offrent alors à vous : vous pouvez rester là, noyé-e dans votre propre souffrance – et c’est ça, la pire chose qu’il puisse vous arriver – ou vous pouvez vous servir du fond pour prendre de l’impulsion et remonter. Or, trouver la force de prendre cette impulsion n’est pas toujours facile ; de fait, la plupart du temps, la superficie est petite et glissante.

Probablement avons-nous tou-te-s déjà eu la sensation de toucher le fond, n’est-ce pas ? Si c’est votre cas, alors vous connaissez la difficulté dont nous vous parlons. La vie nous apporte des défis mentaux, émotionnels et physiques qui nous démolissent, qui nous font nous sentir désespéré-e-s, obscur-e-s et angoissé-e-s. Une fois arrivé-e-s à ce point, il ne reste plus qu’une issue, car plus bas il n’y a plus rien.

Mais tout cela, vous le savez déjà. Vous êtes déjà tombé-e et avez déjà émergé. Comme le Phoenix qui renaît de ses cendres. Avoir touché le fond vous a appris une importante leçon de vie. Mais en tant qu’être humain, vous savez que vous n’êtes pas à l’abri et que vous pouvez glisser de nouveau.

Il se peut que la peur de passer de nouveau par une situation similaire vous paralyse et vous empêche de vivre pleinement, que cela freine vos initiatives ou vous pousse à vous enfermer dans votre bulle. Cependant, un tel comportement ne vous apporte rien de bon, et si vous réagissez ainsi, vous finirez par toucher le fond de nouveau, car la peur n’est jamais bonne conseillère.


« Toucher le fond est devenu la base solide sur laquelle j’ai reconstruit ma vie. »

– JK Rowling –


Apprenez de vos expériences passées

Si vous lisez cet article, probablement est-ce parce que vous êtes sur le point de sentir que vous allez toucher le fond, si ce n’est pas déjà fait. Et vous savez déjà que ce qui semble un puits sans fond avec une chute vertigineuse aboutit à un moment ou à autre.

shutterstock_247411297

Ne niez pas ce que vous avez déjà vécu et n’ayez pas honte de toute la souffrance par lequel vous êtes passé-e. En vous basant sur le souvenir de cette souffrance vécue par le passé, vous pourrez mieux comprendre les choses appliquer plus facilement les suggestions suivantes. Si vous touchez le fond une nouvelle fois, n’oubliez pas nos conseils :

Ressentez votre souffrance sans vous y attacher, ne la réprimez pas

Laissez vos émotions couler, donnez-vous l’opportunité de ressentir cette frustration, cette déception, voire même cette colère qui vous envahit. Identifier ce que l’on ressent, c’est la seule manière de se débarrasser de la souffrance. Si vous essayez de vous distraire en pensant à autre chose, les émotions continueront à grandir et à lutter pour trouver leur place dans votre esprit.

Ressentez la souffrance sans vous y attacher. Laissez-la simplement couler. Ne cherchez pas de solutions, ne cherchez pas de coupables, ne pensez à pas prendre des mesures pour remédier au problème. Ressentez, tout simplement. Contrairement à ce qu’il peut paraître, ces émotions ne vous dévoreront pas, mais passeront et vous laisseront libres.

Octroyez-vous du temps pour réfléchir

La réflexion fait la différence. Vous avez besoin de temps pour donner un sens à ce que vous avez vécu et pour comprendre la façon dont cela vous a affecté-e. Une fois que vous avez laissé couler les émotions, c’est le moment de commencer à soulager votre esprit et à alléger votre cœur. C’est le moment d’apprendre une nouvelle leçon.

Pour autant, réfléchir, ce n’est pas chercher les coupables, mais plutôt prendre conscience de sa responsabilité, se pardonner, et prendre des décisions positives qui renforcent. Cela peut prendre plus ou moins de temps ; prenez le temps dont vous avez besoin. Il n’y a qu’une réflexion profonde, et, par conséquent, l’apprentissage d’une leçon, qui pourra vous aider à sortir du trou.

Si dans notre chute, notre estime de nous-même est restée solide, il sera alors bien plus simple pour nous de nous relever. Ainsi, vous tirez profit de votre chute et en faites une opportunité de vous manifester cet amour que vous avez envers vous-même. Traitez-vous vous-même au moins avec la même affection que vous donnez aux autres, celle qui respecte et qui pardonne, celle qui donne une opportunité, celle qui n’essaie pas d’imposer des changements contraires à ce que vous êtes.

mujer-tocandose-el-corazon

Allégez votre esprit

Nombreux-ses sont celleux qui sentent qu’iels ont touché le fond et qui ne se permettent pas de se déconnecter de leurs problèmes. Iels les tournent dans tous les sens dans leur tête et ruminent sur toutes les mauvaises choses qu’il y a dans leur vie. Mais le fait de faire face à un obstacle ne veut pas dire que l’on ne peut pas faire un détour et trouver quelque chose d’encore plus beau sur le nouveau chemin que l’on empruntera.

Pour sortir du trou, plutôt que de prendre notre revanche sur les choses, mieux vaut trouver une activité qui nous permette d’alléger notre esprit. Les activités créatives, la musique, l’exercice physique ou la méditation nous donnent l’opportunité de sortir pour un moment de l’espace nocif et saturé dans lequel nous nous trouvons pour passer à un nouveau scénario et revenir avec des énergies renouvelées.

A découvrir aussi