Les 10 meilleures phrases d’Osho pour réfléchir

· 7 décembre 2017

Les phrases d’Osho parlent d’amour, de conscience et de développement personnel. Elles constituent un cadeau pour tous ceux qui veulent réfléchir, se remettre en question et aller au-delà des choses.

Osho fut un philosophe spirituel, un gourou indien et un grand orateur. Il a passé une grande partie de sa vie à réaliser des discours à travers toute l’Inde. Il a aussi passé un peu de temps aux Etats-Unis, où il a fondé une communauté connue sous le nom de Rajneeshpuram. Cependant, certains de ses actes déclenchèrent de fortes critiques et polémiques.

Ceux qui l’ont connu le définissent comme un révolutionnaire. Une personne capable de faire face aux croyances les plus profondes de sa société. Grâce à son charisme et à sa facilité pour s’exprimer, il a été capable de rassembler des milliers d’adeptes et de leur transmettre sa vision sur la vie et la mort.

Il a écrit un grand nombre de livres spirituels, parmi lesquels Le livre des secrets, Amour, liberté et solitude: une nouvelle vision des relations et Illumination: l’unique révolution. Osho a sans aucun doute laissé un grand héritage que nous pouvons aujourd’hui vous transmettre à travers quelques-unes de ses meilleures phrases.

Osho

L’amour, c’est l’appréciation

« Si tu aimes une fleur, ne la cueille pas. Si tu la cueilles, elle meurt et elle arrête d’être ce que tu aimes. Alors, si tu aimes une fleur, laisse-la vivre. Tout simplement. L’amour n’est pas la possession d’une chose. L’amour, c’est apprécier ce qui est. »

Aimer, c’est donner des ailes. Pas fixer des chaînes. Voici le concept d’amour selon Osho. Si nous limitons la personne avec qui nous vivons, si nous lui exigeons de changer, ce ne sera pas de l’amour. Elle perdra toute son essence et se transformera en quelqu’un d’autre. C’est pour cela qu’il est important de respecter l’autre et de le laisser être.

Mûrir, c’est accepter la responsabilité d’être soi-même

« Soyez vous-même. N’essayez jamais d’être quelqu’un d’autre. C’est la seule façon de mûrir. La maturité, c’est accepter la responsabilité d’être soi-même, à n’importe quel prix ».

C’est une phrase d’Osho que nous devrions prendre en compte tous les jours. Être la personne que les autres veulent voir ne signifie pas mûrir mais plaire aux autres, chercher l’approbation et, finalement, nous trahir nous-mêmes.

La personne mature s’accepte et, surtout, se responsabilise à tous les niveaux. Elle n’exerce pas le rôle de victime mais celui de protagoniste; pour cela, elle agit en conséquence. Elle n’attend pas que les choses se produisent, elle emprunte un chemin pour construire un destin. Elle n’ignore pas non plus ses erreurs ; bien au contraire, elle les voit comme une opportunité d’apprentissage.

main avec un coeur

Le plaisir comme priorité dans les phrases d’Osho

« Profitez! Si vous ne pouvez pas apprécier votre travail, changez-le. N’attendez pas! ».

Osho considère que le plaisir est fondamental pour avoir une vie pleine. Mais il ne parle pas d’un plaisir superficiel et matériel, sinon d’un plaisir qui vient de l’intérieur, de la conscience. Une sensation qui permet uniquement d’apprécier les petits détails et les miracles qui nous entourent au quotidien.

Il mise aussi sur le changement pour faire face à l’apathie et à la souffrance. Il nous pousse à sortir de notre zone de confort pour trouver notre place dans le monde et être comblés.

Nous sommes uniques

« Je ne dis pas que les gens sont égaux; personne n’est supérieur, personne n’est inférieur, mais les gens ne sont pas égaux non plus. Ils sont simplement uniques, incomparables. Vous êtes vous, je suis moi, je dois apporter ma contribution à la vie et vous devez apporter la vôtre. Je dois découvrir mon être profond et vous devez découvrir votre être profond. »

Voici une autre phrase qui mérite d’être gravé dans notre esprit. Considérez-la comme le début d’une réflexion. Nous ne sommes ni supérieurs, ni inférieurs, ni égaux. Nous sommes une édition limitée. C’est pour cela que les comparaisons ne sont pas souvent justes… tout simplement parce que nous ne sommes pas dans des conditions d’égalité.

Vivre en prenant comme point de référence ce que font les autres ou ce que nous pensons qu’ils feraient est un erreur. L’objectif est très différent, il s’agit d’exploiter tout notre potentiel en prenant en compte notre profil de capacités ; une tâche pour laquelle il est indispensable de se connecter à nous-mêmes et d’offrir ce que nous avons de mieux aux autres.

femme devant un miroir

L’art de désapprendre

« Vous ne vous trompez pas! Mais votre modèle, la façon dont vous avez appris à vivre, est erroné. Les motivations que vous avez assimilées et acceptées comme étant les vôtres ne sont pas les vôtres, elles ne satisfont pas votre destin ».

Ce philosophe spirituel nous pousse à désapprendre, à détruire les vieux murs qui nous limitent et à les remplacer par des nouveaux, plus flexibles, qui nous donneront de l’espace au moment où nous en aurons besoin.

Osho mise sur la libération de la culpabilité. Il présente les problèmes et les erreurs comme étant libres d’exigences et de condamnations. À travers ses mots, il nous dit que nous ne nous trompons pas : c’est notre manière de penser et de regarder ce qui nous arrive, à l’extérieur comme à l’intérieur de nous, qui est erronée. Et, pour cela, il n’y a qu’une solution: chercher une autre perspective… un autre angle, un autre point de vue.

L’importance de regarder en nous

« Je ne connais pas de plus grande valeur que celle qui consiste à regarder à l’intérieur de notre être »

Osho nous rappelle, au-delà du fait de rompre des schémas, de faire face à ce qui nous effraie ou de prendre des risques, que la plus grande valeur réside dans notre capacité de regarder en nous.

Avoir le courage de découvrir des peurs, de combler des vides ou de soigner des parties brisées de nous-mêmes est fondamental si nous voulons continuer à grandir. Il faut quand même faire attention car nous pouvons aussi rétrocéder et être pris au piège. La meilleure façon de regarder à l’intérieur de nous est de le faire avec responsabilité, acceptation et respect.

femme entourée de papillons

L’importance du moment présent

« Voici le simple secret du bonheur. Quoi que tu fasses, ne laisse pas le passé envahir ton esprit et ne laisse pas le futur envahir ton esprit. Parce que le passé n’est plus, et que le futur n’est pas encore. Vivre dans sa mémoire ou vivre dans son imagination, c’est vivre dans la non-existence. Et lorsque tu vis dans la non-existence, tu passes à côté de ce qui existe. »

Le moment présent est un thème central dans les phrases d’Osho. En fait, il est camouflé dans la plupart d’entre elles. Le pouvoir du présent et la conscience du « maintenant » nous donnent la chance de vivre tout intensément.

Si nous nous ancrons dans le passé ou nous accrochons aux attentes, la vie disparaît sans que nous nous en rendions compte. Être heureux n’a aucun rapport avec hier ou demain. Être heureux est lié à aujourd’hui, et il semblerait que nous ayons pris la mauvaise habitude de l’oublier.

Vivre sans peurs

« La vie commence là où termine la peur ».

La peur limite, paralyse, piège et réduit. Elle nous vole notre vie. Il faut être courageux et faire face à ce qui nous effraie. Sinon, nous resterons bloqués avec des « et si… », « mais… » et d’autres attentes.

Allons au-delà de la peur, osons franchir la ligne et voyons ce qu’il se passe. Souvent, nous imaginons un scénario beaucoup plus catastrophique que celui qui se produit réellement…

femme et balles

Profiter de notre compagnie

« Si vous ne pouvez pas profiter de votre propre compagnie, qui en profitera? »

Cette phrase d’Osho nous invite à réfléchir et à voir l’importance de l’amour personnel, non seulement pour nous-mêmes mais pour toutes nos relations.

Pensez-vous vraiment que si vous vous considérez comme une personne désagréable, faible et qui ne vaut rien, les autres apprécieront votre compagnie? Nous n’offrons réellement que ce que nous sentons et croyons au plus profond de notre être. Ainsi, si nous voulons une relation saine et basée sur la confiance, nous devons d’abord croire en nous-mêmes.

Comme nous le voyons, les phrases d’Osho sont un héritage précieux, aussi bien grâce à ce qu’elles disent que grâce à ce qu’elles inspirent. Elles peuvent être le fil qui fait naître une pensée ou la première goutte d’eau qui déclenche une réaction. Ce sont des mots auxquels nous pouvons avoir recours si nous voulons nous remettre en question et réussir à nous connaître véritablement, pour ensuite pouvoir connaître les autres.