Nous sommes des ballons pleins d’émotions dans un monde rempli d’aiguilles

Nous sommes des ballons pleins d’émotions dans un monde rempli d’aiguilles

Nous parlons bien de vous, de tout ce qui vous touche et que vous vivez avec des sentiments à fleur de peau. Bien sûr, c’est ce qui vous caractérise car vous vous démarquez de par votre sensibilité toute particulière.

Cependant, il y a un prix à payer pour être quelqu’un d’exceptionnel du point de vue émotionnel. En effet, vos inquiétudes, vos émotions et votre façon de ressentir les choses ne vous laissent pas de répit car elles vous suivent jour et nuit.

Et puis il y a les aiguilles, celles qui piquent votre ballon, le faisant exploser et éparpillant vos émotions. Ces aiguilles ne comprennent pas que la peau du ballon est si fragile que si elles s’approchent trop, elles provoqueront une explosion, une rupture irréparable.

Vous tentez alors de contenir vos émotions dans l’air mais vous n’y parvenez pas toujours, seulement quelques fois. Vous vous retrouvez avec quelques unes d’entre elles entre les mains, et d’autres se retrouvent éparpillées sur le sol.

Faîtes attention à ce que personne ne marche dessus, car vous perdrez une partie de vous et il faudra alors construire un nouveau puzzle.

ballons-enfants

Il faut maintenant vous reconstruire un nouveau ballon, cette fois-ci un peu plus résistant. Vous savez qu’une aiguille s’approchera sûrement bientôt et qu’il explosera de nouveau. Cependant, pour y arriver, cette aiguille devra s’approcher un peu plus que les dernières fois.

Vous pensez alors : «Je vais ranger mon ballon à l’intérieur d’un autre ballon. Je serai bien mieux protégé«. Et c’est ainsi que vous accumulez des couches et des couches qui vous entourent et vous protégent de l’extérieur, comme un oignon!

«L’aiguille qui s’approche de mes émotions aura beaucoup de travail. Je ne la laisserai pas me blesser à nouveau«. Cependant, ce n’est malheureusement pas rare qu’une autre aiguille parvienne à exploser toutes vos barrières.

Retour à la case départ. Il vous faut récupérer vos émotions au sol, en faisant très attention, pour pouvoir reconstruire de nouveaux ballons qui vous protégeront.

Cette fois-ci, coloriez chaque ballon d’une couleur différente et écrivez quelques mots dessus, pour que tout le monde les voit :

#1- Je vais toujours bien, il ne m’arrive jamais rien de grave

Le fait de nier ses sentiments est l’un des ballons les plus fréquents. Cela vous empêche de prendre conscience de ce qui vous arrive, et, bien évidemment de l’affronter.

Si vous n’êtes pas capable de décrire des moments de votre vie de façon détaillée, c’est que vous avez cessé de penser au quotidien. Bien évidemment, cela a des conséquences néfastes. Si vous ne tirez pas des leçons de votre vécu, vous commettrez toujours les mêmes erreurs et ne reconnaîtrez jamais vos façons d’agir.

ballon

#2- Je n’ai pas besoin d’affection

Il existe un autre ballon qui se caractérise par le refus du contact. Il s’agit de l’un des plus sombres car il vous éloigne du monde réel, vous faisant rejeter la possibilité d’accepter ce qu’offrent les personnes qui vous entourent.

Frida Kahlo disait que le fait d’enfermer ses sentiments, c’était prendre le risque qu’ils nous dévorent de l’intérieur.

Nous souhaitons être aimés mais sans montrer nos fragilités et sans ouvrir notre coeur. Cependant, il existe des câlins qui peuvent réparer nos blessures, mais il faut accepter d’ouvrir les bras.

emotions

#3- Je peux tout surmonter

 «J’ai des super pouvoirs et personne ne me dépasse. J’ai construit les barrières les plus solides qui existent»
Partager

En réalité, il est difficile de bouger avec cette armure qui diminue notre liberté. Au final, nous avons gonflé tant de ballons que nous ne savons plus comment nous détendre et nous laisser guider par le vent.

Il est possible que le fait de maintenir cette attitude vous donne une certaine illusion de contrôle de vos émotions, mais ce n’est qu’un mirage. Vous avez traversé quelque chose de douloureux et la peur de souffrir vous pousse à masquer la vérité.

 liberte

#4- C’est mon caractère, je suis comme je suis

C’est une bonne chose, vous êtes comme vous êtes et vous revendiquez votre droit de l’être… Cependant, est-ce vous qui parlez ou est-ce votre armure ? Il est probable que vous ayez enfilé un masque pour que ne personne ne sache ce qui se trouve à l’intérieur.

Ce ballon pourra vous protéger de nombreuses aiguilles environnantes. Cependant, même s’il vous aidera parfois à surmonter des situations complexes, il pourra également devenir une charge encore plus lourde. Au lieu de minimiser la douleur, cette situation l’intensifie encore plus.

lutter

Nous nous protégeons des personnes en construisant des ballons-barrières. Cependant, un beau jour, nous nous retrouvons piégés et nous ne pouvons ni fuir, ni respirer.

Vous pouvez fuir, faire face ou vous placer en victime, mais rien de tout cela ne vous aidera à être vous-même. Vos ballons ont un goût de passé. Un passé qu’il faut commencer à surmonter dès à présent.

Par: Jeanne Perreard