Zolpidem : Caractéristiques et effets secondaires

26 mars 2018 dans Psychopharmacologie 24 Partagés
zolpidem

Le Zolpidem, connu également sous le nom de Stilnox, Nocte ou Adromix s’utilise pour les troubles ponctuels du sommeil tels que l’insomnie. Le Zolpidem est un hypnotique de la classe des imidazopyridines d’action rapide ce qui le rend utile pour les patients qui ont des difficultés à s’endormir ou encore pour ceux qui souffrent de réveils fréquents.

Il est possible que nombreux de nos lecteurs connaissent ce principe actif intégré dans les noms commerciaux mentionnés précédemment. Le Zolpidem est sans doute l’un des médicaments les plus prescrits pour l’insomnie à court terme, en limitant son administration à un minimum d’un ou deux jours et un maximum d’un mois en tenant compte du retrait du médicament lui-même.

Le Zolpidem est un sédatif, un hypnotique qui améliore notre repos nocturne et l’insomnie occasionnelle.

C’est également une ressource chimique qui est souvent utilisée dans les forces aériennes des Etats-Unis pour faciliter le repos nocturne de nombreux pilotes à la suite d’une mission. Cette substance est efficace, rapide et elle ne laisse que peu de « symptômes » le jour suivant, comme le pourraient le faire les classiques benzodiazépines telles que le lormétazépam.

En réalité, le fait que le Zolpidem ne soit pas une benzodiazépine en tant que telle et qu’il manque d’effets secondaires ne signifie pas pour autant que nous faisons face à un médicament inoffensif. Nous sommes en présence d’un principe actif doté d’un potentiel addictif élevé dans le cas où nous en ferions usage de manière prolongée. Voyons davantage d’informations en suivant.

formule chimique du zolpidem

Zolpidem, à quoi sert-il ?

Le Zolpidem, comme nous l’avons déjà indiqué, est prescrit pour traiter l’insomnie à court terme. Son mécanisme d’action est similaire à celui des benzodiazépines, il agit sur l’acide gamma-aminobutyrique (GABA), mais moléculairement, ce sont deux composés différents et le Zolpidem n’a aucun effet au niveau médullaire.

  • En fait, il est intéressant de savoir que ce médicament est l’un de ceux qui respectent le plus l’architecture du sommeil et ses phases, qu’elles soient REM ou non-REM. Tout cela facilite sans doute le maintien d’un sommeil nocturne profond et sans interruptions.
  • D’autre part, il convient de souligner le fait que le Zolpidem est également prescrit à des patients qui souffrent du syndrome des jambes sans repos. Il est généralement efficace chez les personnes âgées car il facilite le repos, réduit les mouvements des extrémités sans pour autant imposer de subir des effets secondaires dérangeants.

Le Zolpidem appartient aux médicaments Z, comme la Zoplicone ou le Zaleplon, qui sont analogues benzodiazépines et utilisés également pour le traitement de l’insomnie.

Comment doit-être pris le Zolpidem ?

Cette substance, de la même manière que n’importe quelle autre, doit être prescrite par un médecin. Les spécialistes recommanderont ou non d’avoir recours à cet hypnotique, ainsi que la durée du traitement. Comme nous l’avons signalé précédemment, nous sommes face à une substance chimique qui améliore la qualité du sommeil, mais dont l’administration doit se limiter à 2 jours voire 4 semaines.

Son effet est rapide, il est donc recommandé que la personne soit préparée à se reposer pendant 7 à 8 heures de suite. Ainsi, pendant ce laps de temps nous ne pourront pas conduire et pas non plus réaliser une activité qui nécessite notre attention. En fait, si nous nous réveillons 2 à 3 heures après la prise du médicament, nous présenterons des difficultés de coordination, un état d’alerte faible, des problèmes de mémoire et une fatigue élevée.

cachets

Effets secondaires du Zolpidem

Les médicaments Z sont efficaces et le Zolpidem est l’un des plus prescrits. En revanche, il est important de rappeler qu’il présente un potentiel addictif élevé lorsqu’on y a recours fréquemment. Sa tolérance est très élevée, il se métabolise très rapidement dans le foie et étant un sédatif hypnotique il est important de faire attention aux autres médicaments ou substances que nous consommons afin d’éviter des interactions entre eux.

Lorsque l’on consomme du Zolpidem de manière régulière, nous pouvons expérimenter les effets secondaires suivants :

  • Amnésie antérograde
  • Somnolence
  • Hallucinations visuelles
  • Bouche sèche
  • Problèmes de coordination
  • Problèmes intestinaux (diarrhée ou constipation)
  • Tremblements des extrémités
  • Bourdonnements dans les oreilles
  • Douleurs dans les articulations
  • Saignements menstruels abondants
  • Maux de tête
  • Somnambulisme

Il est également important de signaler que les personnes plus âgées sont plus sensibles aux effets des hypnotiques, pour cela il est nécessaire de suivre au pied de la lettre les indications des spécialistes sur leur administration. Lorsque le traitement au Zolpidem est prolongé au-delà des doses recommandées, les personnes âgées ont davantage de risque de souffrir de chutes ou d’effets cognitifs néfastes.

personne insomniaque

L’usage de Zolpidem réduit nos capacités de conduite ce qui élève le risque de souffrir d’accidents de la route. Ce n’est pas quelque chose d’anodin, la majorité des hypnotiques réduisent notre capacité de réaction et de coordination. Rappelons une fois de plus qu’il est important de ne pas dépasser la durée de traitement programmée, qui ne doit jamais excéder les 4 semaines.

Pour conclure, soulignons le fait que ce médicament peut interagir avec d’autres médicaments, substances ou compléments et vitamines que leur origine soit naturelle ou non. Suivons donc toujours les indications de nos médecins et soyons attentifs aux possibles effets secondaires inattendus que nous devrons dans tous les cas indiquer immédiatement aux spécialistes.

A découvrir aussi