Y a-t-il un lien entre le stress et les cheveux blancs ?

· 10 novembre 2016

La légende raconte que Marie-Antoinette d’Autriche, épouse du roi de France, s’est levée avec les cheveux complètement blancs le lendemain de l’annonce de sa condamnation à la guillotine.

Est-ce le stress généré par cette nouvelle qui lui a blanchi les cheveux, ou bien cette histoire appartient-elle tout simplement à la culture populaire, loin de toute réalité ?

On peut également citer l’histoire plus récente d’Eric Moody, l’héroïque pilote du vol 9 British Airways qui, malgré une panne de tous les moteurs de l’avion, a réussi à voler au moyen de l’aéronef, à atterrir, et ainsi à sauver la vie de tous les passagers du vol. Un an après cet exploit, il confia que tous ses cheveux étaient devenus blancs.

Ces histoires démontreraient-elles que le stress peut altérer la pigmentation de nos cheveux, ou ne s’agit-il que de coïncidences ?

 Les cheveux blancs sont-ils dus à l’âge, ou aux expériences de vie ? Lisez la suite de cet article, et vous découvrirez la réponse.


« Les cheveux blancs et les armes remportent les batailles »

-Anonyme-


Les cheveux blancs : qu’est-ce que c’est ?

Nos cheveux blanchissent car les follicules pileux, cavités où les cheveux prennent naissance, cessent de fabriquer une substance chargée de colorer nos cheveux et de les « teindre » de leur couleur naturelle : la mélanine.

D’autre part, si la dégénération du processus de fabrication de la mélanine commence autour de 30-40 ans chez les personnes blanches, elle s’opère 10 ans plus tard chez les personnes noires.

On peut donc en déduire que le blanchissement progressif des cheveux est bel et bien en lien avec l’âge et le vieillissement.

Cependant, dans certains cas exceptionnels où les cheveux se décolorent aussi soudainement que rapidement, tel que c’est le cas de Marie-Antoinette et d’Eric Moody tous deux présentés en début d’article, le phénomène ne peut s’expliquer uniquement par l’âge.

Il y a quelque chose de plus, à savoir une situation exceptionnelle provoquant du stress qui naît dans notre esprit et qui propage son influence dans tout le corps…à commencer par le coeur, puisqu’il altère ses constantes.

pareja-ancianos-768x511

Dans le cas d’Eric Moody, notre pilote intrépide, un blanchissement total des cheveux en un an est très rapide, c’est pourquoi le stress est un facteur fondamental à ne pas négliger.

Cependant, il ne faut pas pour autant tirer de conclusions trop hâtives : les différentes études ayant été menées à bien à ce sujet afin d’essayer de démontrer le lien entre stress et cheveux blancs n’ont toujours pas donné de résultats concluants.

Si les études ne débouchent sur rien de concret, c’est pour une raison très simple : difficile de soumettre les participants à un niveau de stress aussi fort que celui pouvant être provoqué par l’annonce d’une condamnation à mort ou par un risque éventuel de crash aérien.

Ces études se sont en effet centrées sur des facteurs de stress plus chroniques, plus fréquents dans la vie de tous les jours, mais cela ne s’est pas révélé suffisant pour arriver à un résultat concluant.

Le syndrome de Marie-Antoinette

Il existe un type de calvitie partielle connu sous le nom de « syndrome de Marie-Antoinette », puisque ce qui lui est arrivé n’est pas considéré comme un blanchissement soudain des cheveux, mais plutôt comme une perte abondante de ces derniers, ce qui a donné lieu au changement de couleur.

L’impression de dépigmentation qui se produit dans ce cas-là s’explique par le fait que ce sont les cheveux plus foncés qui tombent en premier ; par conséquent, les cheveux blancs sont plus visibles. Ce type d’alopécie ne se produit pas en une seule journée, bien sûr, mais se développe sur plusieurs semaines.

Le stress est considéré comme un déclencheur de ce processus, mais pour qu’il se produise, il faut également présenter une pré-disposition génétique.

Même ainsi, la prévalence de ce syndrome se situe seulement autour de 0,2% de la population, c’est pourquoi il est difficile de déceler des cas hors des consultations dermatologiques.

Le stress, l’âge et les cheveux blancs

En tenant compte de tout ce qui a été dit précédemment, on peut conclure que le stress, de même que l’âge, influe sur le blanchissement des cheveux si la situation stressante est d’un niveau si important qu’il est évalué comme dangereux pour notre vie ; les facteurs de stress de la vie quotidienne, moins forts et plus chroniques, ne suffisent pas.

hombre-con-canas-estresado

Alors, prenez la vie avec philosophie, soyez heureux avec ce que vous avez, et profitez au maximum de vos possibilités ; c’est meilleur pour votre santé physique, mentale, et bien sûr, pour celle de vos cheveux blancs !