Wilfred Bion : biographie et œuvres les plus frappantes

6 mars 2019
Wilfred Bion fut un psychanalyste qui laissa des traces. Ses apports lui permirent de devenir l'auteur le plus original et influent de la psychanalyse récente.

Wilfred Bion est né à Matura le 8 septembre 1897 et il est décédé à Oxford le 28 août de 1979. Il s’est formé comme médecin mais dans la pratique, il a été séduit par les idées de la psychanalyse. Son travail a donné vie à une théorie étudiant la manière de penser des êtres humains.

Bion s’est démarqué pour le travail qu’il a réalisé en tant que psychanalyste pour des patients atteints de troubles psychotiques. Au début, il s’est basé sur les études de Mélanie Klein et Sigmund Freud. Il a généré postérieurement son propre champ théorique et amplifié des concepts établis préalablement par Klein.

De plus, son travail avec des soldats affectés par la seconde guerre mondiale fut la base de l’un de ses principaux apports, un apport très important dans le domaine de la psychologie des groupes.

Poursuivez votre lecture et vous comprendrez pourquoi Bion est l’un des figures les plus importantes de l’histoire de la psychanalyse.

« Le moyen le plus pur d’écouter est de le faire sans mémoire et sans désir ».

-Wilfred Bion-

Sur la vie de Wilfred Bion

Wilfred Bion est né en Inde et il y a vécu jusqu’à ses 8 ans. Il a grandi au sein d’une famille aisée dont les revenus principaux provenaient de la colonisation des terres alors sous le contrôle de l’empire britannique.

Plus tard, ses parents l’ont envoyé en internat en Angleterre où il a prouvé être un grand sportif, notamment en natation et en water-polo. Bion se rappelait qu’au cours de son internat, ses parents et l’Inde lui manquaient.

Bion est parvenu à participer aux deux guerres mondiales. En fait, il a participé à la Première Guerre Mondiale en tant que volontaire. Pour cela, on lui attribua alors une décoration aux services distingués et à la Légion d’Honneur de France. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, il a exercé en tant que psychiatre militaire à l’hôpital de Nothfield.

Au cours de son activité de psychiatre, il est entré en contact avec les théories de Mélanie Klein et d’autres psychanalystes prestigieux. Il travaillait en fait avec Donald Winnicott et Herbert Rosenfeld grâce à son poste à la Tavistock Clinic. Le travail de Bion était si important qu’il a fini par être président de l’Association Psychanalytique Britannique. Au cours des dernières années, il a travaillé en Californie et il a dédié son travail à la divulgation de théories sur le traitement de la psychose.

la vie de Wilfred Bion

Bion et sa théorie de raisonnement

Wilfred Bion a fait le postulat suivant : nous avons une tendance innée à connaître. Cette tendance correspondrait à l’étincelle qui permettrait d’allumer la mèche nous incitant à apprendre de nouvelles choses, aussi bien à notre propre sujet qu’au sujet des autres et du monde.

Selon Wilfred Bion, le raisonnement se transforme petit à petit en une machine à penser grâce à l’accumulation de perceptions, de sensations et d’expériences. Il s’agit de la théorie contenu/contenant. Le bébé expérimente des sensations et des émotions qu’il ne tolère pas et qu’il expulse, la mère où celui qui joue son rôle se charge de se les approprier et de les élaborer.

La mère partage ensuite ses mises au point avec le bébé afin que celui-ci soit capable de les gérer ou de comprendre.

Finalement, il sera capable de créer ses propres impressions en donnant du sens aux expériences qu’il a vécues. Selon Bion, cette série est le moteur du développement psychologique.

Si le bébé ou la personne qui prend soin de lui ne sont pas capables d’élaborer et de donner un sens aux choses, le vide va produire une certaine angoisse. Les éléments primitifs prendront alors racine. Le petit manifestera son angoisse en expérimentant des symptômes tels que les hallucinations, la somatisation, etc.

Le rôle du thérapeute sera alors celui du contenant. Il devra s’approprier les angoisses apportées par le patient. Pour cela, la structure psychique du patient requiert un soutien permettant d’élaborer les éléments primitifs enracinés. Le thérapeute sera l’élément facilitant qui rendra cela possible.

Les principales œuvres de Wilfred Bion

Wilfred Bion a écrit deux œuvres importantes. Premièrement, elles sont la réflexion de ses raisonnements. Ensuite, elles ont permis une évolution importante de la psychanalyse. Les oeuvres furent les suivantes :

  • Recherches sur les petits groupes : cette œuvre est une contribution nouvelle sur la conception des groupes d’une point de vue psychanalytique. Elle présente des concepts Kleiniens tels que le mécanisme de défense et l’identification projective. Elle insiste sur ce qui se dit ou non au cours de la thérapie en tenant compte des silences. Cela permet une compréhension des comportements qui sont apparemment difficiles à déchiffrer au cours d’une consultation. Dans cette œuvre, il évoque également le concept de la mentalité de groupe.
  • Aux sources de l’expérience : dans ce livre, Wilfred Bion insiste sur l’expérience ainsi que sur l’apprentissage et les problèmes qui y sont liés. Dans cette œuvre, il suggère le fait que  connaître cause de la souffrance à cause de l’expérience émotionnelle. Il réalise une réflexion sur l’importance de la restructuration des idées sur l’origine et la nature du raisonnement. De plus, il explore le processus de pensée chez les patients psychotiques en se basant sur leur expérience d’un point de vue psychanalytique.

Dans ce livre, il montre sa théorie originale sur le raisonnement. Il parle dans un premier temps de la formation du raisonnement chez les personnes atteintes de psychose. Pour cela, Bion explora ses propres travaux. Il fait preuve d’autocritique et souligne les limites que peuvent avoir ses analyses.

œuvres de Wilfred Bion

Parler de Bion en revient finalement à parler d’un auteur qui, avec l’originalité et la profondeur de ses études, est parvenu à donner une nouvelle perspective à la psychanalyse. Aujourd’hui, un nombre croissant d’analystes, de psychologues et de psychiatres prennent en compte son héritage. Ses apports sont encore aujourd’hui une référence pour le courant psychanalytique.

 

Bléandonu, G. & Pajackowska, C.T. (1994). Wilfred Bion. His life and works 1897-1979. Guilford Press.