Voyage vers l’optimisme avec Eduardo Punset

· 25 juillet 2016

En Espagne, la municipalité de Higuiera de la Serena a fait faillite. Plutôt que de s’en plaindre, les villes voisines sont intervenues pour prendre en charge les travaux dont était alors responsable la municipalité de Higuiera de la Serena et qu’elle ne pouvait plus assumer.

Sur leur temps libre, tous ont donc offert leur aide pour se charger des tâches à effectuer, du ménage à la maçonnerie.

Cet exemple prouve que dans les moments difficiles, l’union peut réveiller l’optimisme.

Selon ce qu’a affirmé Tali Sharot, neuroscientifique de l’University College London, dans une revue réalisée par Eduardo Punset, de la même manière que l’on a parfois des illusions d’optique, il peut également nous arriver de voir une chose sous une toute forme que celle qu’elle a réellement, car on succombe à un autre type d’illusion, telles que :

L’illusion de la supériorité : elle nous pousse à croire qu’on est supérieur à la moyenne.

Cette illusion est surtout présente dans le milieu scolaire, où plus de 97% des élèves se croient supérieurs aux autres.

Une telle proportion est impossible, c’est pourquoi il s’agit bel et bien d’une illusion.

 


« J’ai ma propre vision de l’optimisme. Si je ne peux pas emprunter un chemin, j’en emprunterai un autre, ou je construirai un autre chemin. Quelque chose de merveilleux viendra, peu importe le point auquel le présent peut être obscur. »

-Rabindranath Tagore-


 

L’illusion de l’introspection : nous alimentons cette illusion quand nous pensons que nos croyances sont fondées.

Autrement dit, on pense qu’à chaque fois que l’on fait quelque chose, on le fait pour une raison, alors que parfois, il y a certaines choses que l’on fait sans aucune raison.

On se raccroche simplement à une raison pour tenter de nous expliquer à nous-même pourquoi on agit.

L’optimisme excessif : une personne excessivement optimiste surestime ses opportunités de vivre des expériences positives et sous-estime ses opportunités de vivre des expériences négatives.

Ce genre de personnes en arrivent à surévaluer leur longévité ou leur succès professionnel, ou à sous-estimer les risques de perdre leur compagnon/compagne ou de tomber malade.

Avantages de l’optimisme

L’optimiste présente des avantages et des inconvénients. Pour ce qui est des avantages, on distingue les suivants :

La santé : en étant optimiste, une personne préserve sa santé. En effet, si on espère que le futur nous réservera de belles choses, on est alors moins stressé et moins anxieux.

Par exemple, un patient optimiste aura tendance à adopter le comportement le plus sain.

Il suivra les conseils de son médecin, il fera plus attention à lui, et généralement, il sera plus sérieux dans le suivi de son traitement.

Persona-con-los-brazos-abierto-viendo-el-atardecer

L’atteinte des objectifs : les personnes optimistes ont plus de chances de réussir à l’école ainsi qu’à atteindre de nouveaux objectifs puisque si suite à un mauvais résultat, vous vous dites que tout ira bien malgré tout, vous chasserez le découragement.

Les études menées à ce sujet ont montré que les personnes optimistes travaillent davantage, elles sont plus persévérantes, et gagnent mieux leur vie.

 


« Aucune personne pessimiste n’a jamais découvert le secret des étoiles, ni jamais navigué sur des mers inconnues, ni jamais ouvert une porte à l’esprit humain. »

-Hellen Keller-


 

Ainsi, l’optimisme est particulièrement positif s’il est sous contrôle et qu’il nous permet d’être efficace, s’il est subtil, non exagéré, et s’il est mis en jeu dans des situations où l’on dispose d’une certaine marge de manoeuvre.

Inconvénients de l’optimisme

Or, même si l’optimisme a d’importants avantages, il peut aussi présenter un côté négatif et des inconvénients, tels que :

Si on se dit que tout va bien se passer, il se peut qu’on ne prenne pas toutes les précautions nécessaires : on ne va pas aussi souvent qu’on le devrait chez le médecin, on ne porte pas de casque en moto, on ne met pas la ceinture de sécurité dans la voiture, ou on ne regarde pas des deux côtés de la route avant de traverser, tout cela parce qu’on se dit que de toute façon, il ne nous arrivera rien.

Autrement dit, bien souvent, les personnes optimistes présentent un sentiment d’invulnérabilité disproportionné.

Une personne optimiste croit qu’elle viendra à bout de tout ce qu’elle a à faire en très peu de temps, qu’il s’agisse des devoirs scolaires ou des tâches à effectuer au travail.

Ainsi, elle sous-estime le temps et l’effort qui seront nécessaires à l’accomplissement des tâches dans leur ensemble.

L’optimisme est particulièrement négatif quand il s’oppose à l’action, et ce parce qu’il peut mener à l’inhibition de mesures préventives, ou encore parce que généralement, il est sujet à la foi et au hasard.

Comment fait-on la différence entre une personne optimiste et une personne pessimiste ?

Des études ont été réalisées à propos de l’optimisme et du pessimisme chez des étudiants qui devaient passer un examen.

Les étudiants optimistes qui ont échoué ont seulement été déçus, puisqu’ils se sont dits qu’ils feraient mieux la prochaine fois.

Or, les étudiants pessimistes se sont sentis très mal, puisqu’ils se sont dits que cet échec prouvait qu’ils n’étaient pas capables de passer cet examen avec succès.

D’un autre côté, les étudiants optimistes qui ont réussi l’examen se sont dit qu’ils s’en étaient très bien sortis et qu’au prochain examen tout se passera bien, alors que les étudiants pessimistes dans le même cas se sont dit que ce n’était qu’une question de chance, et l’ont donc aussi mal vécu que s’ils avaient échoué.

shutterstock_263663474

Par conséquent, une personne pessimiste ne se désillusionne pas parce qu’elle n’atteint pas son objectif, mais elle se motive pour continuer et le faire mieux.

La plus grande différence entre une personne optimiste et une personne pessimiste, c’est que la première sait toujours voir le bon côté des choses, même quand pour les autres tout n’est que problème.

 


« Vous êtes aussi vieux que vos doutes et aussi jeune que votre confiance en vous. »

-Samuel Ullman-