Vous serez jolie à 30 ans, adorable à 40 ans et irrésistible pour toujours

22 mars 2016 dans Curiosités 1103 Partagés

Vous serez toujours irrésistible car la beauté ne dépend pas de l’âge ni de la valeur. Elle dépend de chacun et de la forme que nous donnons à nos sentiments.

En vérité, nous avons la fâcheuse tendance à juger la valeur des autres sur des critères de beauté (ce que nous faisons aussi pour nous-mêmes).

L’image corporelle est une construction psychologique ; en d’autres termes, un ensemble de perceptions qui constituent la vision et l’image de notre corps.

Notre corps n’est pas ce que nous voyons, mais comment nous nous sentons lorsque nous nous regardons, lorsque nous analysons notre essence corporelle.

La plupart du temps, nous luttons contre notre image corporelle ou nous nous sentons mal à l’aise face à celle-ci, et nous hébergeons des sentiments négatifs sur certaines parties de notre corps ou sur notre corps tout entier.

Nous sommes bien plus qu’un simple récipient et que ces idéalisations basées sur ces caractéristiques qui définissent soit disant la beauté.

Enfin, cela répond à des patrons et à des apprentissages que nous imposent habituellement les personnes qui nous entourent mais également les médias sociaux.

femme souffrant

L’effet de halo ou le sortilège de la beauté

Souvent, cette idée de l’image corporelle est liée au fameux « effet de halo« . Selon cet effet, nous attribuons aux personnes qui NOUS PARAISSENT belles des qualités de personnalité positives.

Cette sorte de raccourci mental fonctionne comme un sortilège psychologique, car nous osons généraliser les personnes que nous trouvons belles en les considérant plus sympathiques, honnêtes et correctes que celles ayant une autre apparence.

Peut-être que cela nous invite encore plus à nous rapprocher de l’idéal de beauté que nous construisons.

Ainsi, plus nous nous éloignons de cet idéal – lorsque par exemple nous vieillissons – plus on nous attribuera des caractéristiques personnelles négatives.

En d’autres termes, étant donné que la société nous dicte que les rides ne sont pas belles, comment se dire alors que la maturité est une chose positive ?

femme se regardant dans le miroir

Le charme de la beauté d’âge mûr

La beauté d’âge mûr n’a rien à envier à la beauté de jeunesse. Étant donné que la formation de l’image corporelle est un processus en perpétuelle évolution, nous devons prendre conscience que les attentes négatives quant à la maturité ne modifient pas de manière négative l’acceptation de notre corps.

Ainsi, se sentir irrésistiblement belle est une expérience très personnelle qui dépend de notre attitude, de nos pensées, de nos sentiments, de nos évaluations et de nos comportements.

femme regardant a travers la vitre

Ce que nous percevons, imaginons, ressentons et faisons de notre corps détermine notre façon de nous comporter et de penser par rapport à nous-mêmes et par rapport aux autres. Si nous avons une image négative de notre corps :

  • Nous analyserons de façon erronée les formes de notre corps et déformeront notre vision de certaines parties de notre corps .
  • Nous serons convaincus que seules les autres personnes sont attirantes, nous penserons que leur image reflète le succès et la valeur personnelle et nous détrônerons les qualités positives de notre essence.
  • Nous aurons honte de notre corps.
  • Nous ressentirons de l’anxiété.
  • Nous ne nous accepterons pas et nous nous sentirons déséquilibrés émotionnellement.

Cependant, lorsque nous avons une image positive de notre corps, nous présentons les caractéristiques suivantes :

  • Nous avons une perception claire et vraie de notre corps.
  • Nous comprenons que l’aspect physique d’une personne ne révèle rien sur son caractère et sa valeur personnelle.
  • Nous ressentons de la sécurité et une bonne estime de nous-mêmes.

femme avec des confettis

Le secret, c’est de vaincre cette peur de l’image de notre corps

Si nous considérons que l’image de notre corps est négative, nous pouvons faire de nombreuses choses pour y remédier.

Rappelons-nous toujours qu’une image négative de son corps ce n’est pas seulement une façon de se percevoir dans un miroir mais aussi ce que nous ressentons par rapport à notre corps.

Pour modifier cette négativité, nous pouvons nous confier à une personne de confiance, lui parler de ce que nous ressentons par rapport à notre propre corps, ou demander l’aide professionnelle d’un thérapeute.

Nous devons nous souvenir que le monde nous dicte des définitions de la beauté très limitées et que la santé et l’apparence sont deux choses bien distinctes.

Ainsi, le plus important est de bien traiter notre corps et notre esprit, car c’est la seule façon d’être bien dans sa peau.

A découvrir aussi