Je n’ai pas le corps d’un mannequin, et alors ?

21 novembre 2015 dans Emotions 713 Partagés

Mon corps ne connait pas le bistouri, ma taille et mon poids ne me définissent pas, et ma vie ne tourne pas autour du nombre de calories que je consomme, ni de mon indice de masse corporel.

Je n’ai pas besoin de ça pour être heureuse et j’ai l’immense capacité d’aimer et de serrer dans mes bras les gens que j’aime.

Je n’ai pas un corps comme on le voit dans les magazines, et je ne suis pas non plus un mannequin.

Les personnes que l’on voit sur ces magazines n’existent tout simplement pas, car leurs courbes ont été retouchées. Ma personnalité ne dépendra jamais de ce que les autres pensent de moi.

Mes bras et mes jambes ne sont pas super fins et élancés, mes seins ne sont pas aussi gros que je le voudrais, les rides commencent à apparaître sur mon visage et mes ongles ne sont pas toujours parfaits.
Partager

Ce corps est le mien. Les vergetures commencent à apparaître sans me faire trembler, et les kilos en trop ou en moins ne conditionnent pas mon développement personnel. Mon corps n’est pas esclave du manque ou de l’excès de courbes.

aimer-corps

J’aime prendre soin de moi mais j’aime aussi manger une pizza ou un gâteau sans être prise de remords. C’est précisément ce qui me permet de ne pas détester mon reflet dans le miroir et d’être fière de chaque centimètre de ma peau.

Je me considère comme étant parfaitement imparfaite, le fruit de l’expérience de ma vie et de mon bien-être.

Il y a de la vie après le miroir

Votre bien-être se voit compromis lorsque vous évitez de vous regarder, de vous explorer et de vous reconnaître dans votre propre corps, dans votre figure de femme.

Vous n’êtes pas ce qu’une crème anti-cellulite produit sur vous, vous êtes vous-même et devez aimer chaque petite partie de votre corps.

Vous devez également comprendre la raison pour laquelle vous avez de la cellulite ou pourquoi vos ovaires vous font la guerre.

Vous ne pouvez pas être épanouie si à chaque fois que vous vous regardez dans le miroir vous vous sermonnez pour vos cuisses, pour votre cellulite ou pour vos rides.

Vous devez créer un espace intérieur sûr pour votre corps au lieu de la punir et de l’humilier.

Nous sommes bien plus que ce que nous pensons être. Notre intérieur renferme bien plus que ce notre intelligence peut comprendre.

papillon

Vous êtes née pour être authentique, pas pour que l’on vous dise comment être parfaite

Il n’y a pas de femme plus intelligente que celle qui sait se faire respecter. Il n’y a pas de femme plus belle que celle qui a un grand coeur. Il n’y a pas de femme plus forte que celle qui croit en elle. Il n’y a pas de femme plus admirable que celle qui est digne. Il n’y a pas de femme plus élégante qu’une dame. Il n’y a pas de femme plus saine que celle qui se connaît réellement. Il n’y a pas de femme plus heureuse que celle qui sait s’apprécier.
Partager

La société ne doit pas nous dicter ce qu’est la beauté et quelles sont les courbes idéales. Notre beauté ne dépend pas des kilos en trop ou en moins, d’un modèle moulé ou d’une chevelure commerciale.

Il n’y a rien de plus féminin qu’un grand sourire annonçant un regard fort et heureux.

Nous ne pouvons peut-être pas demander à notre peau l’élasticité de la jeunesse ou l’allure de nos 40 ans, mais nous pouvons toujours nous offrir un grand sourire en nous regardant dans le miroir ou en enfilant un pantalon.

Dénudez-vous chaque jour comme si votre corps imparfait était un poème.
Faîtes la paix avec lui et laissez de côté cette guerre personnelle contre votre taille et votre poids, car votre valeur, votre bonheur et l’engrenage de votre bien-être dépendent de vous.
Autrement dit, seul vous pouvez vous sentir belle de l’intérieur et de l’extérieur.
A découvrir aussi