Thérapie de groupe : caractéristiques et objectifs

Dans une thérapie de groupe, il y a au moins 2 personnes, et idéalement entre 8 et 10 personnes. Le tout est encadré par un ou plusieurs thérapeute. Découvrez dans cet article le fonctionnement, les objectifs, les caractéristiques et les avantages d'une telle thérapie.
Thérapie de groupe : caractéristiques et objectifs

Dernière mise à jour : 23 mai, 2021

La thérapie de groupe implique la présence de plusieurs personnes lors d’une thérapie guidée par un ou plusieurs thérapeutes. Elle privilégie les interactions qui surviennent dans le groupe et sur la manière dont ces relations peuvent être bénéfiques à la personne et au groupe dans son ensemble.

C’est un outil reconnu dans le domaine de la psychologie et de la psychiatrie. La plupart des objectifs de la thérapie de groupe sont les mêmes que ceux de la thérapie individuelle.

Cependant, elle est particulièrement approprié si l’on souhaite travailler certaines difficultés. Parmi celles-ci, on retrouve la résolution des conflits, le retour à l’équilibre émotionnel, le développement personnel et le renforcement des compétences sociales.

Vous voulez en savoir plus sur ce type de thérapie? Vous souhaitez connaître son origine historique et les avantages qu’elle peut offrir ? Nous vous en disons plus ci-après !

Quelle est l’origine de la thérapie de groupe ?

Selon certaines traditions ancestrales, les pratiques de guérison se faisaient en groupe. Les chefs tribaux et religieux utilisaient en effet le tissu social afin de guérir et de changer le comportement. On retrouve ce type de pratiques dans les tragédies grecques et les pièces médiévales. C’est encore le cas au sein des rites chamaniques

Cependant, la thérapie de groupe, au sens d’une thérapie planifiée sous la direction d’un professionnel et dont le but est de traiter certaines pathologies (notamment les pathologies de la personnalité), est un phénomène du vingtième siècle. C’est dans les années 1930 qu’on voit apparaître les premières thérapies de groupe aux États-Unis.

Ses initiateurs sont Wender, Schilder, Moreno, Slavson, Redl Wolf. Passons à présent en revue la contribution de chacun de ces précurseurs.

Des pionniers remarquables dans le domaine des thérapies de groupe

En 1936 par exemple, Wender a travaillé avec des patients hospitalisés et a combiné les concepts freudiens de l’interprétation du transfert familial au sein du groupe. La même année, Schelder est considéré comme le pionnier de la thérapie analytique de groupe, grâce à son interprétation du transfert et à ses travaux sur les rêves.

En 1942, Redl a introduit les groupes de diagnostic d’enfants. Moreno quant à lui a commencé à travailler sur le thème du psychodrame aux Etats-Unis pendant les années 30. Pour sa part, Salvson, en 1943, a commencé à travailler avec des groupes d’adolescents. Ce dernier s’intéressait à l’expression des fantasmes et des sentiments à travers l’action et le jeu.

Après la Seconde Guerre mondiale, la popularité de la thérapie de groupe s’est accrue en raison d’une augmentation de la demande de thérapie elle-même. Aujourd’hui, il s’agit d’un type de thérapie largement utilisé. Que ce soit en tant que telle ou en soutien d’une thérapie individuelle.

Qu’est-ce que la thérapie de groupe et combien de participants doit-elle compter ?

La thérapie de groupe est un type de thérapie dans laquelle différents sujets se rencontrent pour parler. Ils sont pour cela guidés par un ou plusieurs thérapeutes. La taille du groupe doit être étroitement liée à l’objectif et à la durée de la thérapie. Cependant, on considère que la taille idéale se situe entre 8 et 10 patients.

En principe, la taille du groupe doit être suffisamment petite pour donner à chacun des participants la possibilité de parler. Thomas et Fink (1963) ont divisé la taille des groupes en deux catégories en fonction de la nature du travail :

  • Les effets de la thérapie de groupe sur le groupe dans son ensemble
  • Les effets sur le comportement de ses membres en particulier

Ces deux auteurs ont ainsi constaté que la productivité du groupe augmentait avec la taille de celui-ci. Cependant, jusqu’à un certain point seulement. En effet, lorsque le groupe était trop grand cela réduisait la souplesse et l’efficacité de la thérapie. Cela diminue également la cohésion du groupe et favorise la création de sous-groupes et la répartition des tâches.

Les caractéristiques de la thérapie de groupe

La thérapie de groupe a ses propres caractéristiques. Yalom propose quelques facteurs thérapeutiques dans la thérapie de groupe. Il fait ainsi référence aux facteurs qui favorisent le changement thérapeutique grâce à ce format de thérapie :

  • Tout d’abord, le fait de générer de l’espoir.
  • L’universalité.
  • Pouvoir fournir des informations.
  • L’altruisme.
  • La récapitulation corrective sur le groupe familial d’origine.
  • Le développement de techniques de socialisation.
  • Le comportement d’imitation.
  • L’apprentissage individuel.
  • La cohésion du groupe.
  • La catharsis.
  • Enfin, les facteurs existentiels.

Les objectifs des thérapies de groupe et les types de groupes

La thérapie de groupe peut être utilisée à des fins différentes. Parmi elles, on retrouve les objectifs cliniques, psychoéducatifs, de conseil ou de développement personnel. En fonction de ces critères, on trouve différents types de groupes thérapeutiques. En suivant ces critères, nous pouvons parler des types de groupes suivants (avec leurs objectifs respectifs).

  • Tout d’abord, selon la problématique, on trouve des groupes thérapeutiques, psychoéducatifs, de conseil ou de développement.
  • Selon la population, on parle de thérapie familiale, de thérapie de couple, de thérapie de l’enfant ou de pathologie spécifique. Par exemple, la dépression.
  • Selon l’approche théorique, on trouve des groupes psychanalytiques, psychodramatiques, humanistes, psychopédagogiques, comportementaux et cognitifs et des groupes de travail corporel.

Les avantages de la thérapie de groupe

La thérapie de groupe présente des avantages certains. Elle permet notamment d’explorer le style relationnel que le sujet entretient avec les autres.

Le groupe offre en effet un véritable microcosme, où les relations avec différents types de personnes peuvent être mises en évidence. La thérapie de groupe offre donc un contexte plus riche et plus diversifié pouvant favoriser un changement que la thérapie individuelle ne permet pas.

En outre, le patient peut trouver du soutien et de la compréhension lorsque le groupe est soudé. Ainsi, au sein du groupe, il peut entrer en contact avec des personnes qui ont vécu des expériences similaires aux siennes et se sentir par conséquent mieux compris. Enfin, c’est un espace qui permet d’échanger des points de vue avec les autres.

“Je fais ce que vous ne pouvez pas faire, et vous faites ce que je ne peux pas faire. Ensemble, nous pouvons faire de grandes choses.”

-Mère Teresa de Calcutta-

Est-ce qu’une thérapie de groupe me conviendrait ?

Tout le monde n’a pas intérêt à entamer un processus psychothérapeutique par une thérapie de groupe. Tout dépendra des caractéristiques et des besoins du patient. En ce sens, il y a certains problèmes et certains types de personnalités qui s’adaptent particulièrement bien à la thérapie de groupe. Elle peut même être d’un grand secours pour ces personnes en question.

Chaque patient doit donc être évalué au cas par cas. Les avantages de ce type de thérapie sont nombreux, mais ceux de la thérapie individuelle le sont tout autant. C’est pourquoi, et nous insistons sur ce point, il y a des personnes à qui ce type de thérapie conviendra mieux qu’à d’autres.

De la même manière, il y aura aussi des moments plus propices que d’autres. De plus, certaines personnes combinent également les deux types de thérapie simultanément. Dans tous les cas, c’est le professionnel qui devra vous conseiller dans ce sens.

“Ce dont j’ai besoin, c’est de faire partie d’un autre groupe, d’un ensemble, ou d’une idée.”

Damon Albarn

Cela pourrait vous intéresser ...
19 types de thérapies psychologiques
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
19 types de thérapies psychologiques

Il existe de nombreuses thérapies psychologiques. Toutes visent le même but, la même cible thérapeutique: faciliter le changement vers le bien-être...



  • Kleinke, C.L. (1995). Principios comunes en psicoterapia. Ed. DDB: Bilbao.
  • Moreno, A. (ED.). (2015). Manual de Terapia Sistémica. Principios y herramientas de intervención. Ed. Desclee de Brower.
  • Pérez, M., Fernánde, J.R., Fernández, C. y Amigo, I. (2010). Guía de tratamientos psicológicos eficaces I y II. Madrid: Pirámide.