La synesthésie : j’entends des couleurs et je vois des sons

18 mars 2017 dans Psychologie 0 Partagés

La synesthésie est un phénomène qui consiste à expérimenter, à travers la perception d’une stimulation visuelle, tactile ou auditive, une sensation qui l’accompagne. Par exemple, l’une des formes les plus fréquentes de synesthésie est d’associer les chiffres, les jours de la semaine ou les mois à des couleurs déterminées. La personne les perçoit accompagnés d’une couleur, et c’est toujours la même pour chaque chiffre ou jour.

Les personnes qui expérimentent cela ne sont pas nombreuses mais elles sont plus fréquentes que ce que nous pensons. De fait, il y a beaucoup de gens qui ne savent pas que leur manière de percevoir certaines stimulations est différente à celle du reste jusqu’à ce qu’en en parlant avec quelqu’un d’autre, ils se rendent compte que ce n’est pas la « normalité« .

Ce phénomène n’est pas vécu comme quelque chose de désagréable, et les synesthésiques ne s’imaginent pas le monde sans le percevoir de cette manière. Cela leur paraîtrait bien trop pauvre. Nous ne parlons donc pas d’une pathologie mais d’une manière différente et plus riche de percevoir le monde.

Formes différentes de synesthésie

Il y a beaucoup de formes différentes de synesthésies. Par exemple, il y a des personnes qui entendent de la musique en voyant des couleurs, et ce ne sont pas des hallucinations. Ce n’est pas qu’elles voient des couleurs et qu’elles leur donnent une place dans la réalité, mais que lorsqu’elles écoutent un morceau, un torrent de couleurs les envahit, ce qui fait qu’elles associent chaque note à une couleur

femme-ecoutant-de-la-musique

Un scientifique, Jamie Ward, affirme que les synesthésiques vivent le monde d’une manière extraordinaire, ont une sensation supplémentaire dans les stimulations qui les entourent. Les mots peuvent leur évoquer des goûts, chaque chiffre une couleur déterminée, la douleur peut aussi être accompagnée d’un goût ou d’une couleur, tout comme le toucher de différentes superficies, le fait d’évoquer un sentiment… Ainsi, il existe plusieurs manières de l’expérimenter.

La synesthésie et l’art

Percevoir l’entourage d’une manière aussi riche peut favoriser la créativité. Quelque chose de très profitable pour les artistes car iels peuvent exprimer à travers leurs œuvres la manière dont le monde se présente à elleux.

Une artiste new-yorkaise, Carol Steen, utilise cette caractéristique pour inspirer ses créations. Cette femme affirme qu’elle peut observer la couleur, le goût et l’odeur de la douleur. En guise d’inspiration, elle utilise l’acupuncture pour réveiller ces sensations et les reproduire dans ses œuvres d’art.

pinceaux-et-couleurs

Il y a des preuves que les synesthétiques célèbres comme l’écrivain Vladimir Nabokov, qui affirmait que pour lui, l’association des lettres “NZSPYGV” formait l’arc-en-ciel. Le physicien et prix Nobel Richard Feynman et le philosophe Ludwig Wittgenstein sont également concernés.

La synesthésie est-elle héréditaire ?

Aujourd’hui, on sait que la synesthésie a un composant biologique et génétique, même si on n’a pas encore pu identifier exactement les gènes impliqués. Entre parents et enfants, la synesthésie peut se transmettre mais les sensations ne sont pas forcément les mêmes. La condition est héréditaire mais pas la manière de l’expérimenter.

À tel point qu’entre des jumeaux, on a remarqué que leurs expériences n’étaient pas les mêmes et même que l’un des deux pouvait être synesthésique alors que l’autre, non. Il est également possible que certains parents soient porteurs du gène sans le vivre et que leurs enfants l’expérimentent.

adn-de-couleurs

Les enfants synesthétiques le découvrent généralement à l’adolescence : lorsqu’ils parlent d’un son ou d’un chiffre, ils se rendent compte que tout le monde ne les voit pas comme ils le voit. Par exemple, selon Ward, un enfant décrivait les sons à travers les couleurs, en disant que le croassement des grenouilles était généralement marron, mais que tel jour était plutôt bleu, affirmant que le son de ce jour en question était plus aigu.

La synesthésie dans le cerveau

Il existe une zone dans notre cerveau qui se charge de la perception des couleurs : la V4. Julia Nunn, dans une expérience réalisée sur 12 personnes, a observé grâce à la résonance magnétique que cette partie du cortex cérébral s’activait quand les sujets synesthétiques écoutaient un discours avec les yeux bandés, démontrant ainsi que la perception d’une stimulation (son) leur évoquait directement une autre stimulation (couleur).

De plus, l’évocation d’une sensation à travers une autre est quasiment instantanée et l’expérience est toujours vécue de la même manière. Certain-e-s la voient sur le papier où iels lisent le chiffre ou le mot, même s’iels sont conscient-e-s que la feuille est vierge. D’autres la voient comme sur une sorte d’écran intérieur ou comme si elle flottait dans les airs.

Pour résumer, on peut dire que la synesthétie est :

  • Stable dans le temps : on perçoit toujours les mêmes sensations à chaque stimulation (toujours la même couleur pour un chiffre concret).
  • Familiale : elle peut se transmettre par l’hérédité.
  • Spécifique : elle apparaît toujours avec les mêmes stimulations.
  • Elle arrive immédiatement : au moment où on lit le mot, où on écoute une chanson, où on touche une matière ou l’on voit un chiffre, la sensation apparaît automatiquement.

Autres formes de synesthésie

Ce phénomène a lieu chez des personnes qui perçoivent de manière spéciale leur entourage, depuis leur naissance et sûrement à cause de l’hérédité des gènes impliqués. Mais ce n’est pas l’unique manière de la vivre. On peut aussi vivre une telle expérience à travers la consommation de LSD. 

Elle peut même s’exprimer après être devenu-e aveugle. Les personnes qui sont devenues aveugles, grâce à l’ouïe, peuvent voir des images visuelles mentalement, même si cela arrive uniquement chez des personnes qui étaient déjà synesthésiques avant de devenir aveugles et qui ont pu voir un jour. Ainsi, la synesthésie est un phénomène qui réveille aujourd’hui la curiosité de nombreux-ses scientifiques et qui pose de nombreuses questions sur la manière dont nous percevons le monde.

A découvrir aussi