Syndrome des pieds brûlants : causes et traitements

Ressentez-vous des picotements gênants dans vos pieds la nuit ? Si vous ressentez des brûlures en plus de cela, il se pourrait que vous souffriez du syndrome de Grierson-Gopalan. Nous en parlons ici.
Syndrome des pieds brûlants : causes et traitements

Dernière mise à jour : 31 décembre, 2020

Le syndrome de Grierson-Gopalan ou syndrome des pieds brûlants est une torture nocturne. Des points de douleur qui atteignent les chevilles, des picotements, des brûlures comme si on marchait sur une surface chauffée au fer rouge… Cette altération peut devenir exaspérante pour ceux qui en souffrent jour après jour.

Cette condition peut nous rappeler un peu un autre trouble qui apparaît également la nuit et qui, d’une certaine manière, limite grandement la qualité de vie : le syndrome des jambes sans repos. S’il est vrai que les deux maladies ont une origine neuropathique, des petits aspects les différencient.

Nous savons, par exemple, que le syndrome des pieds brûlants est plus fréquent chez les femmes. C’est aussi un symptôme courant chez les patients diabétiques. Enfin, c’est aussi une gêne que les cyclistes peuvent éprouver.

Ce sont des petites nuances qui font de ce syndrome une réalité très particulière. Nous vous proposons de découvrir ci-après plus d’informations sur ce syndrome.

Une personne qui souffre du syndrome des pieds brûlants.

Syndrome des pieds brûlants : symptômes, causes et traitements

Le syndrome des pieds brûlants peut apparaître de manière épisodique. Autrement dit, il y aura des moments où cette gêne sera plus intense et d’autres où elle disparaîtra. Malgré cela, il existe une grande variabilité dans les symptômes car, même si cela peut nous surprendre, de nombreuses causes peuvent en être à l’origine.

Ainsi, il est important de noter que cette condition apparaît rarement seule. En général, elle survient avec d’autres problèmes, tels que des altérations de la thyroïde, des douleurs articulaires, une faiblesse générale…  Mais en raison de la gêne et de son impact sur le repos nocturne, elle est le principal motif de consultation.

Les symptômes du syndrome des pieds brûlants

Le principal symptôme est la brûlure. Les personnes concernées ressentent une sensation de brûlure qui monte de la plante des pieds aux mollets. De nombreuses personnes sont même obligées de les plonger leurs pieds dans l’eau froide pour se reposer.

Les causes

Certaines études comme celle menée au département de neurologie de l’Université de Münster (Allemagne) indiquent que le syndrome des pieds brûlants est un trait autosomique, c’est-à-dire qu’il est héréditaire. Si quelqu’un dans notre famille en souffre, nous courons aussi le risque d’en souffrir.

  • Dans la plupart des cas, l’origine de ce syndrome est une neuropathie. C’est-à-dire que cette condition est due à une altération de certaines petites fibres nerveuses qui envoient des signaux de douleur aux pieds. C’est une condition qui va et vient et qui affecte davantage les femmes.
  • Un déficit en vitamine B12 est un autre élément déclencheur. L’absence de cet substance entraîne des problèmes dans le système nerveux. Les premiers symptômes sont les picotements et la sensation de brûlure dans les bras et les jambes.
  • La métatarsalgie ou la compression des nerfs métatarsiens dans les pieds est une autre cause. Dans ce cas, il s’agit d’une altération courante chez les cyclistes.
  • Les troubles thyroïdiens. Le syndrome des pieds brûlants est généralement un symptôme courant chez les personnes atteintes d’hypothyroïdie.
  • Un déficit d’absorption nutritionnelle. Dans le cas où la personne souffre d’un problème intestinal ou souffre d’alcoolisme, cette condition apparaîtra.
  • Le diabète mellitus. Le type 1 et le type 2 du diabète peuvent affecter les nerfs périphériques du corps, en particulier ceux des pieds et des jambes. L’origine se trouve dans le niveau élevé de glucose et dans la façon dont cela modifie à la fois la transmission des signaux entre les nerfs et la résistance des vaisseaux sanguins.

Comment est-il diagnostiqué ?

Comme nous venons de le voir, plusieurs causes peuvent être à l’origine du syndrome. Comment le diagnostic est-il posé ? Comment pouvons-nous savoir quelle est l’origine des cette condition ? Généralement, les tests de diagnostic suivants sont effectués :

  • Un examen physique. Le médecin procédera à l’exploration de la zone touchée pour savoir s’il y a un gonflement, un problème articulaire, une réaction allergique, etc.
  • Un test sanguin. Ce test est nécessaire pour mesurer le taux de glucose, d’éventuelles carences en vitamine B12, des problèmes de thyroïde, etc.
  • Des tests de la fonction nerveuse. Ces tests, comme un électromyogramme, peuvent également être utiles. Ils servent à mesurer l’activité électrique de nos muscles.
Une personne qui souffre du syndrome des pieds brûlants.

Quels traitements existe-t-il ?

L’intervention associée au syndrome des pieds brûlants dépendra toujours de l’élément déclencheur. Cependant, certaines directives de base peuvent, dans de nombreux cas, être utiles.

Dans tous les cas, l’idéal est de toujours bénéficier d’un diagnostic médical approprié. Avant de recourir à un quelconque remède, consultez votre médecin.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’apathie : quand la volonté, le désir, la motivation échouent
Nos PenséesLisez-le dans Nos Pensées
L’apathie : quand la volonté, le désir, la motivation échouent

En quoi consiste l'apathie ? Quels sont les symptômes de cette condition grave ? et comment peut-on parvenir à la soigner ?



  • Ravinder PSM, Anju A, Amitabh M, Ajay KG, Surabhi M, Burning Feet síndrome. Clinical Practice. Australian Family Physician; 2002;31:1006-9.
  • Peralta M. El complejo sintomático de Madrid: síndrome parestésico causálgico. Revista Clínica Española. 1947;26:225-244.
  • Stögbauer F, Young P, Kuhlenbäumer G, Kiefer R, Timmerman V, Ringelstein EB, Wang J F, Schröder JM, Van Broeckhoven C, Weis J. Autosomal dominant burning feet síndrome. J Neurol Neurosurg Psychiatry. 1999;67:78-81.