Sport et dépression, la guérison émotionnelle

4 novembre 2015 dans Emotions 14 Partagés

La dépression est présentée comme la maladie du XXIème siècle, et elle est la principale cause des congés maladie dans différentes parties du monde occidental, en relation avec le niveau élevé de stress que nous subissons.

La question que nous vous posons, vous invite à réfléchir sur ce que vous pensez être la meilleure stratégie pour surmonter une crise émotionnelle: Prozac ou Adidas?

Cette question est le titre d’un chapitre d’un livre intitulé « Guérison émotionnelle » de David Sevan-Schreiber. Ce chapitre vous présente quelques données sur les moyens les plus efficaces pour traiter la dépression.

Pourtant, une nouvelle étude publiée dans le Journal of Clinical Psychiatry a déclaré que 69% des personnes prenant des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), le principal type d’antidépresseurs, n’ont jamais souffert de trouble dépressif majeur.

Bras dopé

Quelles sont les causes de cette surmédicalisation?

Les gens recherchent des solutions rapides et fortes.

Une prescription plus importante de la part des médecins dans les centres de santé, qui sont submergés par le manque de psychologues et de psychiatres pour traiter ces cas.

Un manque d’organisation et d’agilité dans les circuits médicaux, pour que ces cas soient traités conjointement par un psychologue et un psychiatre si nécessaire.

En réalité, il existe une multitude de remèdes pour combattre la dépression, mais dans cet article nous nous concentrons sur une comparaison entre la guérison par la voie médicale et la guérison à travers le sport.

Sont-ils comparables? Pensez-vous que, même dans les moments les plus importants de la tristesse chez les humains, le sport peut agir non seulement comme un palliatif, mais aussi comme un remède?

Maladiesmentales

Le sport peut contrer certains effets d’une humeur dépressive chez les personnes. 

En effet, il permet de contrôler le poids, d’augmenter la libido, d’améliorer le sommeil, de diminuer la pression artérielle, de renforcer le système immunitaire, de se protéger contre des maladies cardiaques et il a même des effets protecteurs contre certains types de cancers.

Il est incontestable que, dans certains cas, la prescription de médicaments est logique.

Toutefois, dans les cas où le patient a cessé de faire toute activité, il est bon de savoir que la médication sera utile à court et à moyen terme, pour l’aider à reprendre le cours de sa vie.

A long terme elle semble avoir la même efficacité que les autres traitements non médicaux.

Compte tenu de ces données, nous devrions plaider pour un traitement médical lorsque la gravité de la dépression le requiert, pour une recherche d’un traitement combiné ou pour une thérapie psychologique.

Tandis qu’une personne décide du traitement qu’elle devrait prendre, elle doit être consciente que le sport peut énormément l’aider.

Les principales vertus de faire du sport avant de choisir la prise de médicaments

La course à pied avec un effort physique prolongé, met fin au flux d’idées noires, le symptôme caractéristique de la dépression.

Après trente minutes d’effort soutenu, on entre dans un état où les pensées sont spontanément créatives ou positives. Nous sommes moins conscients de nous-mêmes et nous sommes guidés par le rythme de l’effort.

– Mihàly Csíkszentmihalyi, le chercheur des « états de flow » fait valoir que ce qui maintient un coureur dans cet état, est le fait de mener des efforts jusqu’à la limite, mais pas plus.

– Pas besoin d’être jeune pour profiter des bienfaits de l’exercice, les personnes déprimées qui ont entre 50 et 67 ans, peuvent bénéficier de l’effet thérapeutique de 30 minutes de marche par jour.

Faire de l’exercice a un impact sur le cerveau émotionnel.

Comme les endorphines et des dérivés tels que l’opium, la morphine et l’héroïne, cela donne immédiatement un sentiment de bien-être, mais sans les effets secondaires désagréables que peuvent apporter ces substances.

– Lorsque le cerveau émotionnel est stimulé, l’activité du système immunitaire est également stimulée.

Conditions pour que l’exercice physique ait des effets thérapeutiques

Il doit être régulier.

– il n’est pas indispensable d’en faire une grande quantité.

L’effort doit être soutenu.

– Il est important de commencer en douceur et que le corps nous guide

– Faites de l’exercice physique en groupe ou accompagné pour que ce soit encore plus efficace.

– Choisissez un sport et un lieu que vous aimez

Si vous passez par un moment de tristesse ou de dépression légère, essayez de ne pas immédiatement choisir la médication, demandez une aide thérapeutique et … chaussez vos Adidas!

A découvrir aussi