Sexe pendant la grossesse : tout ce que vous devez savoir

Les rapports sexuels pendant la grossesse ne sont pas dangereux, à moins qu'il n'y ait eu une complication antérieure. Dans cet article, nous allons essayer de répondre à certaines questions qui peuvent se poser.
Sexe pendant la grossesse : tout ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 29 mars, 2022

Le sexe pendant la grossesse fait partie de ces grands oubliés, car il semblerait que les femmes ne pensent pas (ou ne devraient pas penser) à avoir des relations sexuelles lorsqu’elles sont enceintes. Mais est-ce vrai ? Le désir sexuel se perd-il pendant ces mois ?

Cette question, peu abordée dans les conversations de la population en général, est le terreau idéal pour les mythes et les fausses croyances. C’est pourquoi de nombreuses femmes évitent les rapports sexuels pendant cette période, car elles craignent de nuire au sexe ou à leur relation.

Cependant, la grossesse n’est rien de plus qu’une étape avec ses propres caractéristiques. Entretenir des relations est non seulement possible, mais il est bénéfique pour certains aspects. Si votre curiosité a été piquée ou que c’est votre cas, vous avez dans cet article tout ce qu’il faut savoir.

Femme enceinte avec son mari

Peut-on avoir des relations sexuelles pendant la grossesse ?

La réponse est oui. De fait, beaucoup de femmes ont une poussée de désir lorsque les complications du premier trimestre passent. De plus, les rapports sexuels pendant la grossesse présentent de nombreux avantages :

  • Augmente le flux sanguin dans l’utérus : le flux sanguin s’accélère pendant les rapports sexuels, ce qui oxygène mieux les tissus, y compris l’utérus.
  • Lors de l’orgasme, le périnée se contracte, se renforce : c’est un facteur préventif contre les futures pertes d’urine. Avoir un périnée fort est également bénéfique au moment de l’accouchement.
  • Augmentation des endorphines : l’augmentation de ces hormones, libérées lors de l’orgasme, crée une sensation de bonheur également bénéfique pour le fœtus.

De toute façon, il n’y a pas de réponse considérée comme “normale” en termes de désir pendant la grossesse. Comme à tout autre moment de la vie, chaque personne vit le sexe d’une certaine manière et aucune d’entre elles n’est invalide.

Mythes sur le sexe pendant la grossesse

Il est normal que des doutes et des inquiétudes apparaissent à ce stade, surtout s’il s’agit du bien-être de la mère et du fœtus. L’un des mythes les plus connus qui naissent de cette peur est que la pénétration peut nuire au fœtus. Rien de plus : le bébé est protégé par le liquide amniotique et les muscles puissants du col de l’utérus.

Les rapports sexuels n’augmentent pas non plus le risque d’accouchement prématuré. Ce qui peut arriver, c’est que l’orgasme ou la pénétration induisent des contractions de Braxton Hicks, mais ce n’est pas un début de travail.

Les contractions de Braxton Hicksson sont des contractions légères que certaines femmes ressentent tard dans leur grossesse. Cependant, ceux-ci n’indiquent ni n’induisent de travail.

Une autre des croyances erronées qui circulent souvent dans la population est que les relations sexuelles pendant la grossesse augmentent les risques de fausse couche. Ce n’est pas le cas : les avortements sont causés par des complications dans le développement du fœtus et non par des rapports sexuels.

couple au lit

Problèmes à prendre en compte

La grossesse est une étape au cours de laquelle le corps subit des changements majeurs, à la fois physiologiques et anatomiques. Pour cette raison, et bien que le sexe ne soit pas quelque chose à éviter, chacun devra évaluer s’il est dangereux ou non pour son cas particulier.

Il est vrai que certaines complications peuvent survenir à ce stade à cause du sexe. Voici donc un résumé des plus pertinents :

  • Évitez les rapports sexuels si vous avez des saignements vaginaux sans raison apparente.
  • Aussi si vous perdez du liquide amniotique.
  • Si votre partenaire a une maladie sexuellement transmissible, utilisez toujours un préservatif. S’il s’agit également de relations non monogames.
  • Si le col de l’utérus s’ouvre prématurément, les rapports sexuels doivent être évités.
  • Il existe également un risque si un placenta praevia est présent ou recouvre partiellement ou complètement l’ouverture cervicale.
  • Il n’est pas recommandé d’avoir des relations sexuelles si vous avez des antécédents de travail prématuré.

D’autre part, de nombreuses personnes se demandent quelle est la position idéale pour avoir des relations sexuelles pendant la grossesse. Encore une fois, c’est une question à laquelle chaque couple doit répondre individuellement, puisque l’idéal est d’ajuster les relations aux changements que le corps subit à ce stade.

Et, bien sûr, si vous n’avez aucun intérêt à avoir des relations sexuelles pendant la grossesse, c’est tout aussi valable que de trouver un moyen de le faire. L’intimité dans une relation prend de nombreuses formes, et le sexe ne devrait pas être le seul déterminant pour l’obtenir. Dans tous les cas, en cas de doute, consultez votre médecin de confiance, car il est le plus qualifié pour vous dire quelles considérations vous devez avoir pendant la grossesse.

Cela pourrait vous intéresser ...
Sexe chez les femmes : le cerveau détendu sous la ceinture
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Sexe chez les femmes : le cerveau détendu sous la ceinture

Le sexe chez les femmes nécessite un cerveau détendu. Il faut donc savoir que les préliminaires commencent 24 heures avant le sexe lui-même.



  • González Labrador, I., & Miyar Pieiga, E. (2001). Sexualidad femenina durante la gestación. Revista cubana de medicina general integral17(5), 497-501.
  • Navero, S. P., Merino, G. A., Orta, M. T. A., Iglesias, V. J., Ballesteros, E. M. O., & Figueroa, M. J. R. (2011). Características y modificaciones de la sexualidad durante el embarazo. NURE investigación: Revista Científica de enfermería, (50), 3.
  • Raines, D. A., & Cooper, D. B. (2017). Braxton Hicks Contractions.

Le contenu de Nos Pensées est uniquement destiné à des fins informatives et éducatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.