Différences de désir sexuel dans le couple : que faire ?

Lorsqu'un membre du couple a un désir sexuel plus prononcé que l'autre, des conflits et des divergences peuvent apparaître. Nous vous montrons comment faire face à cette situation.
Différences de désir sexuel dans le couple : que faire ?

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Les relations sexuelles au sein d’un couple constituent un moment d’échange, de connexion et de satisfaction mutuelle qui renforce le lien. Cependant, lorsque les deux membres ne sont pas d’accord sur la fréquence à laquelle entretenir des relations, des différends et des conflits peuvent survenir et finir par affecter la qualité de la relation. Par conséquent, nous voulons vous expliquer comment aborder les différences de désir sexuel.

De nombreux couples sont confrontés à cette situation pendant des années. L’un des membres se sent rejeté car l’autre décline plusieurs de ses propositions sexuelles ; l’autre, lui, se sent harcelé et persécuté.

Ainsi, tous deux sont frustrés et insatisfaits et il leur est facile d’entrer dans une dynamique négative qui tend à se perpétuer dans le temps. Identifier les motivations sous-jacentes et agir pour rapprocher les positions est essentiel dans ces situations.

Quelles sont les différences de désir sexuel dans le couple ?

Le désir sexuel est une question qui peut varier considérablement d’un individu à l’autre. Ainsi, il y a ceux qui donnent à ce domaine une importance cruciale et ceux qui ne s’y intéressent pratiquement pas.

En général, la plupart des couples considèrent la sexualité comme l’un des points importants sur lesquels repose la relation. Le problème vient des différentes définitions que les deux membres en ont.

Il est naturel que le désir sexuel soit prédominant durant les premiers mois ou années de fréquentation et qu’il diminue ou se stabilise au fur et à mesure que la relation se consolide. Cependant, une fois arrivés à ce point, les besoins de chaque personne sont différents. Et, s’ils diffèrent trop, cela peut être synonyme de problème.

L’effet d’inadéquation peut être utilisé pour mesurer les différences de désir sexuel dans le couple. Ainsi, les deux membres doivent évaluer, sur une échelle de 0 à 5, la fréquence à laquelle ils aimeraient avoir des relations sexuelles, 0 étant « moins d’une fois par mois » et 5 « tous les jours ». La différence est obtenue par la soustraction de leurs scores.

Homme pensant à la différence de désir sexuel

À quoi sont dues ces différences de désir sexuel ?

Les différences de désir sexuel peuvent avoir diverses origines. Ce n’est pas simplement le caprice de chacun. Il y a plusieurs variables qui doivent être prises en considération.

Caractéristiques personnelles

Comme nous l’avons dit, chaque personne peut avoir un niveau de désir sexuel différent, et c’est très bien. De plus, selon les circonstances, il peut varier. Par exemple, en période de grand stress ou face à un souci physique.

Dysfonctions sexuelles

Si l’un des membres du couple présente des dysfonctions sexuelles (comme la dyspareunie ou la dysfonction érectile, entre autres), il est normal que son intérêt pour le sexe soit affecté.

Croyances erronées et insécurité

Les tabous, les mythes et les croyances dysfonctionnelles à propos de la sexualité peuvent mener à ce qu’elle ne soit pas pleinement appréciée et, par conséquent, à ce que le désir sexuel diminue. Il en va de même si la personne présente des insécurités personnelles ou concernant son physique.

Conflits dans le couple

Lorsqu’il y a des tensions fréquentes, des disputes, des reproches ou des désaccords dans le couple, l’intimité est affectée.

Différents rythmes circadiens

Il existe de légères variations dans le rythme circadien de chaque personne, certaines étant plus diurnes et d’autres plus nocturnes.

Ainsi, l’un des membres du couple peut être plus actif et avoir un plus grand désir sexuel le matin et l’autre vers la fin de la journée, ce qui peut conduire à une mésentente.

Insatisfaction sexuelle

On ne peut pas oublier que, si les relations sexuelles ne sont pas satisfaisantes, l’intérêt de la personne à les pratiquer risque d’être drastiquement réduit.

Dynamique négative

Lorsque des différences de désir sexuel sont présentes depuis longtemps, une dynamique s’installe. Cette dernière éloigne de plus en plus les deux membres. Celui qui joue le rôle de « chasseur » a tendance à être de plus en plus insistant et celui qui joue le rôle de « proie » peut générer un rejet croissant des rapports sexuels.

Comment aborder les différences de désir sexuel dans le couple ?

Pour aborder les différences de désir sexuel dans le couple, il est important d’identifier les facteurs sous-jacents et d’agir pour les résoudre. Par exemple, il peut être nécessaire de recevoir de l’aide professionnelle pour modifier des croyances erronées, traiter des insécurités ou traiter des dysfonctions sexuelles.

De plus, il est essentiel d’améliorer la qualité du lien du couple de manière globale : réduire les conflits, améliorer la communication et rendre la relation émotionnellement nourrissante pour les deux.

D’autre part, une recommandation générale est d’essayer de trouver un point médian concernant la fréquence des relations sexuelles avec lesquelles les deux personnes se sentent à l’aise. Cependant, certaines études ont montré que les couples qui avaient des relations sexuelles au moins une fois par semaine se sentaient plus satisfaits de la relation. Par conséquent, il peut être plus positif de travailler sur l’amélioration de la faible libido de certains membres.

Pour atteindre ce dernier objectif, il est important que le couple consacre du temps à cultiver l’intimité, en augmentant les moments et les espaces dans lesquels être seuls, sans nécessairement avoir des relations sexuelles, mais en accordant une attention et un partage mutuels. Cela favorisera la proximité émotionnelle et la probabilité que le désir apparaisse plus souvent.

De plus, il est essentiel que l’affirmation de soi sexuelle soit travaillée. Les deux personnes doivent pouvoir exprimer ce qu’elles attendent, ce qu’elles veulent, ce qu’elles aiment et comment elles l’aiment. De cette façon, il est possible d’augmenter la confiance et la complicité et d’obtenir des relations sexuelles plus satisfaisantes pour les deux. En fin de compte, il ne s’agit pas seulement de la fréquence mais aussi de la qualité de l’expérience.

Femme caressant son mari

Une nouvelle dynamique

Le but est d’abandonner les rôles de « celui qui demande toujours » et « celui qui refuse toujours ». L’objectif est plutôt d’arrêter de considérer la sexualité comme un foyer d’anxiété et de conflit et de commencer à la voir comme une opportunité de se connecter et de se faire plaisir.

Parfois, cette transition peut être difficile à atteindre. Par conséquent, si votre couple souffre de différences de désir sexuel, n’hésitez pas à consulter un spécialiste.

Cela pourrait vous intéresser ...
Concept de soi et sexualité : comment ces deux concepts sont-ils liés?
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Concept de soi et sexualité : comment ces deux concepts sont-ils liés?

Savez-vous ce qu'est le concept de soi et quel est son rôle dans le domaine de la sexualité ? Découvrez-le maintenant et trouvez des moyens de le d...



  • Frederick, D. A., Lever, J., Gillespie, B. J., & Garcia, J. R. (2017). What keeps passion alive? Sexual satisfaction is associated with sexual communication, mood setting, sexual variety, oral sex, orgasm, and sex frequency in a national US study. The Journal of Sex Research54(2), 186-201.
  • Mark, K. P., & Lasslo, J. A. (2018). Maintaining sexual desire in long-term relationships: A systematic review and conceptual model. The Journal of Sex Research55(4-5), 563-581.
  • Vowels, L. M., & Mark, K. P. (2020). Strategies for mitigating sexual desire discrepancy in relationships. Archives of sexual behavior49(3), 1017-1028.