Sauver la relation de couple après une infidélité

· 3 octobre 2015

L’infidélité porte atteinte à la chose la plus sacrée qu’il y a dans un couple : la confiance.

Une infidélité peut être impardonnable. Pour autant, nombreux sont ceux qui parviennent à pardonner à leur conjoint (ou du moins, ils essaient).

Souvent, cela vaut la peine d’essayer de pardonner et de donner une nouvelle chance à l’autre. Si les deux membres du couple s’engagent ensemble et communiquent, le couple peut même ressortir plus fort de cette dure épreuve.

Souvent, les gens préfèrent pardonner à leur conjoint si ce dernier regrette vraiment son acte, afin de sauver leur mariage et la vie commune qui en découle, qui implique un certains nombres de choses.

Même si sur le principe, le fait de pardonner semble simple, il n’en est rien. Au fil de la relation, craintes et peurs diverses peuvent faire leur apparition, et si on n’en fait pas part clairement et sincèrement à l’autre, le sauvetage du couple peut devenir un vrai calvaire.

C’est pourquoi, si on prend la décision de pardonner, il est important que les deux membres du couple s’engagent l’un envers l’autre, afin d’éviter que ressentiment, rancune et autres crises de jalousie puissent s’immiscer au sein du couple.

Le fait de pardonner une infidélité implique donc deux choses. Celui ou celle qui a été infidèle doit prendre conscience des dégâts qu’il/elle a pu causer et s’en excuser sincèrement.

Quant à la personne qui a été trompée, elle doit être certaine d’être capable de pardonner à l’autre. Si les deux membres du couple acceptent ces conditions et que malgré tout, il y a toujours de l’amour entre elles, les choses se feront plus facilement.

La communication participe grandement au sauvetage du couple. Le fait de parler de ce qu’il s’est passé, d’exprimer ses ressentis et de faire part des solutions que l’on propose afin de surmonter cette épreuve, sont tout autant de bases à mettre en place afin de permettre le sauvetage du couple.

Quelques conseils pour sauver votre couple après une infidélité

– Ne prenez pas de décisions trop hâtives. Laissez passer un peu de temps, retrouvez votre calme, puis réfléchissez à ce qu’il s’est passé.

– Acceptez vos sentiments de haine, d’incertitude, d’agitation, de peur, de souffrance, de tristesse, etc. Rien ne sert de vous gâcher la vie pour cela.

Prenez soin de vous, et évitez autant que vous le pouvez de faire des bêtises. Ce qui est fait est fait, alors n’aggravez pas la situation.

Trouvez des moyens de vous libérer du stress qui vous ronge, afin de porter un regard plus lucide sur les choses.

Trouvez l’équilibre, car c’est le secret pour réussir à surmonter une infidélité.

N’ayez pas peur de vos larmes, car le fait de pleurer vous permettra d’évacuer la tension et la haine accumulées en vous. Déchargez-vous de ce poids.

– Communiquez avec votre conjoint, osez parler de ce qu’il s’est passé, et prenez bien soin de mettre les choses au clair. Même s’il ne se montre pas ouvert au dialogue par honte, montrez-lui au moins que vous essayez de comprendre et que vous êtes disposé à arranger les choses.

Consultez un psychologue. Le problème, ce n’est pas l’infidélité en elle-même, mais tout ce que cela implique, et tout ce qui se cache derrière.

Ne rejetez pas toute la faute sur le dos de l’autre. Une infidélité peut générer de très sérieux conflits, qui mettent au jour des problèmes plus profonds. Ce n’est pas en agissant de cette façon que vous ferez avancer les choses.

– Ne vous laissez pas envahir par votre haine, ne ressassez pas ce qu’il s’est passé. Un tel comportement ne vous sera d’aucune utilité, et ne vous apportera rien de bon.

– Acceptez que, du fait de l’infidélité, la relation change. Vivez ce changement comme un deuil, comme si vous veniez de perdre un être cher.

La vie continue, et vous devez apprendre à vivre sans cette chose que vous n’avez plus…ce qui ne veut pas dire que votre couple ne pourra pas survivre à cette épreuve. Il survivra, mais en ressortira différent.

Pensez au côté pratique. La situation économique, les enfants, etc, sont tout autant de choses qu’un divorce peut grandement chambouler. Peut-être le pardon est-il préférable, afin de ne pas créer de plus gros problèmes.