Rien ne va comme je le souhaite, que puis-je y faire ?

21 janvier, 2021
Quand tout va mal, ne prenez pas la fuite. Arrêtez-vous un instant et prenez conscience de l'endroit où vous vous trouvez et de ce qui se passe en vous. Il est temps de prendre des décisions... Voyons quelles pourraient être les meilleures.

“Rien ne va comme je le souhaite… Peu importe les efforts que je fais, tout se passe de la pire façon possible”. Nombreuses sont les personnes qui éprouvent ce sentiment lorsqu’elles place leurs espoirs dans un objectif qui s’effondre en raison de différents facteurs, dont certains sont parfois hors de leur contrôle.

Anton Tchekhov a dit à juste titre que ce n’est que dans les moments difficiles que l’on prend conscience de la difficulté de s’approprier ses sentiments et ses pensées. C’est comme si face à l’adversité, l’esprit vacillait un peu plus. Comme si face à chaque déception, les émotions étaient bouleversées au point de nous faire tomber dans l’abîme de l’angoisse.

Il est vrai qu’il n’est pas facile de maintenir l’équilibre en des temps compliqués. C’est évidemment frustrant et désespérant de voir que les choses ne se passent pas toujours comme nous le voulons.

Cela ne vaut cependant pas la peine dans ces cas de s’accrocher à la pensée positive et de se dire que tôt ou tard tout finira par aller mieux. Lorsque le moral n’y est pas, il n’est pas facile de retrouver la motivation ni d’ajuster la boussole vers l’espoir. Que pouvons-nous faire dans ces situations ? Existe-t-il une stratégie efficace ? Voyons cela plus en détail.

Un homme qui marche en bord de mer.

Si rien ne va dans la direction qui me convient, quelles mesures dois-je prendre ?

Daniel Gilbert est un psychologue de Harvard qui s’est fait connaitre ces dernières années. L’un de ses livres les plus connus s’intitule Et si le bonheur vous tombait dessus ? Il s’agit d’un ouvrage intéressant sur la façon dont nous faisons face à l’adversité. Les spécialistes se demandent encore pour quelle raison il y a tant de différences individuelles dans ce domaine.

Certaines personnes victimes d’un accident de la route et devenues paraplégiques dégagent pourtant un optimisme admirable et une volonté d’aller de l’avant. D’autres encore sont trahies par leur partenaire et, malgré cela, elles réussissent à pardonner et sont capables de s’ouvrir à une étape plus enrichissante au sein de la même relation.

Encore d’autres, en revanche, se retrouvent bloquées après un licenciement ou une déception émotionnelle et sombrent alors dans la dépression. Et certains vivent une simple migraine comme la fin du monde. Quelle est donc la raison de cette variabilité à l’heure de gérer les difficultés et les défis de la vie ?

Daniel Gilbert nous parle du système immunitaire psychologique. Il s’agit d’un mécanisme dont disposerait le cerveau pour traiter chaque événement d’une manière plus résistante, plus constructive et plus positive. Certaines personnes ont de “meilleures défenses”. D’autres, en revanche, affichent une réponse immunitaire moins bonne.

Pouvoir activer, revitaliser et renforcer ce mécanisme est entre nos mains. Surtout à un moment de la vie où on a l’impression que rien ne va comme on le souhaiterait. Voyons à présent quelles stratégies il convient de mettre en oeuvre.

Quand tout semble aller mal, il est temps de s’arrêter

Il y a des moments où rien ne va comme on le veut. Cela peut être dû à des facteurs externes. Mais il est aussi possible que tout tourne mal parce que notre perception est biaisée. Qu’entendons-nous par là ? Peut-être que notre malaise interne nous fait porter des lunettes noires qui ne laissent pas passer la lumière.

Nombreuses sont les personnes chez qui ce sentiment s’étale sur plusieurs mois. Il leur semble que tous leurs efforts sont vains. Quelles que soient les stratégies qu’elles déploient pour améliorer les choses, rien ne va jamais.

Souvent, derrière une telle situation se cache une dépression ou un trouble de l’anxiété. Il est donc important de savoir comment stopper le processus et entrer en contact avec son moi intérieur pour découvrir ce qui se passe. C’est peut-être également un bon moment pour demander de l’aide.

Il est temps de redéfinir les objectifs : ce dont j’ai besoin est plus important que ce que je veux

Lorsque rien ne se passe comme on le souhaite, il est peut-être bon de revoir ses désirs. Les objectifs que je me suis fixés sont-ils réalistes ? Ai-je les capacités et les ressources nécessaires pour les atteindre ? Est-ce le meilleur moment pour se fixer de tels objectifs ?

Il y a en effet des moments où beaucoup de choses auxquelles nous aspirons et dont nous rêvons ne sont pas en accord avec nos possibilités ni avec le moment présent. Il n’y a alors pas d’autre choix que de s’arrêter et de réfléchir à ce dont nous avons réellement besoin ici et maintenant, plutôt qu’à ce que nous voulons pour le futur.

Compter sur quelqu’un pour relativiser

Il est très facile de se laisser entraîner dans le labyrinthe de l’angoisse quand on perçoit que rien ne va dans le sens souhaité. Peu à peu, on en arrive à des conclusions extrêmes. Soit le destin agit contre nous. Soit, pire encore, nous sommes incapables de faire quoi que ce soit de bien. Il est très dangereux d’aller vers ces excès.

Une façon de remettre les pieds sur terre et de trouver l’équilibre est d’avoir le soutien de quelqu’un. Certaines personnes nous servent de phare et de boussole. Ces personnes peuvent nous aider à mettre les choses en perspective.

Elles nous montrent que, même dans les moments difficiles, nous ne devons pas nous laisser emporter par la négativité la plus extrême. Chaque tempête finit par passer et l’essentiel est de ne pas perdre le nord de notre boussole interne.

Quand rien ne va comme je le veux, j’arrête de penser pour simplement ressentir

Dans ces moments où tout est déception, échec et résultats non escomptés, l’esprit devient alors une fabrique à soucis. Il ne se repose plus et ses rouages sont en marche 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Dans cet état, on ne parvient qu’à accroître l’anxiété et à prendre de mauvaises décisions.

Ainsi, lorsque nous nous trouvons dans une telle situation, la meilleure chose à faire est d’arrêter de penser pour simplement ressentir. Mais comment faire cela ?

Certaines tâches et activités parlent aux sens. Elles permettent d’exercer le corps et de calmer l’esprit. Voici quelques exemples : marcher, écouter de la musique, dessiner, écrire, peindre, parler à des amis, faire un voyage, méditer ou encore de se reposer…

Se laisser un peu de temps pour se limiter à être permet de réduire le bruit mental. Cela permet de redémarrer, de prendre du recul et de voir les choses depuis une meilleure perspective. Essayez donc.