Quels rôles un enfant peut-il jouer pour survivre dans une famille dysfonctionnelle ?

· 21 octobre 2017

Grandir dans une famille dysfonctionnelle peut laisser des blessures avec de graves conséquences pour la vie adulte. Cependant, ce types de familles sont beaucoup plus communs que nous le pensons. La manipulation émotionnelle, le comportement humiliant, le manque d’empathie et de sensibilité, les problèmes de communication et la dépendance sont quelques-unes des caractéristiques qui caractérisent une famille dysfonctionnelle.

Les plus petits, lorsqu’ils grandissent dans un foyer de ce type, doivent s’adapter pour survivre et se protéger de cet environnement, lequel n’est pas le plus approprié. Par ailleurs, ils sont amenés à observer des comportements dysfonctionnels qu’ils répéteront probablement plus tard lorsqu’ils seront adultes.

L’environnement familial peut faciliter ou entraver le développement psychologique des enfants, d’où son évidente importance.

Les conséquences de grandir dans une famille dysfonctionnelle

Comme nous l’avons dit antérieurement, il est courant de trouver des familles dysfonctionnelles ; il est donc naturel que les enfants aient appris à adopter des rôles différents leur permettant de se protéger ou de se soumettre à cet environnement. Il existe 5 types de rôles que les plus jeunes peuvent remplir et le choix dépendra de la personnalité de l’enfant et de la famille dysfonctionnelle dans laquelle il a grandi.

  • L’enfant rebelle : un enfant avec des problèmes de comportement qui se rebelle contre toute sorte d’autorité disposant d’un certain type de pouvoir. Cet enfant a probablement grandi dans une famille où ses parents se sont séparés ou où il y a eu maltraitance.
  • Le coupable : un enfant qui a toujours été blâmé et qui porte ce sentiment de culpabilité à tout moment. Cet enfant a bénéficié d’un renforcement négatif et n’a jamais été mis en valeur par ses parents.
  • Le petit adulte : cet enfant a adopté le rôle de ses parents, il a donc mûri très jeune et n’a pas vécu l’enfance comme un enfant normal. Généralement, les parents sont émotionnellement immatures et incapables de prendre les rênes de leur vie.
  • Celui qui ne mérite pas : un enfant dont les besoins ont été ignorés et qui a appris à réprimer ses émotions, il est donc timide et silencieux. Ses parents ne faisaient pas attention, peut-être qu’ils étaient submergés par leurs problèmes de couple. L’enfant croit qu’il n’est pas digne d’amour.
  • Le manipulateur : cet enfant a appris que grâce à la manipulation il pouvait obtenir ce qu’il voulait. Très probablement, il dispose de parents qui ne savent pas comment fixer des limites et qui ne se soucient pas beaucoup de lui. Ils préfèrent lui donner un jeu vidéo ou une babiole pour qu’il reste tranquille.
enfant regardant par la fenêtre

Les parents ont tendance à dire qu’ils ont des enfants difficiles ou rebelles qui ne leur apportent que des problèmes, mais ils sont incapables de voir au-delà et de se rendre compte que tout ceci n’est autre qu’une demande d’affection, d’attention et d’appréciation à leur égard.

Peut-être que certains d’entre nous se sentent identifiés avec certains de ces rôles que nous avons inconsciemment adoptés quand nous étions encore très jeunes et que nous ne connaissions rien de la vie ou des relations. Chacun de ces rôles naît en fonction de la famille qui nous entoure, de la manière dont elle se comporte avec nous et de ce qu’elle nous fait ressentir.

Que faisons-nous ?

Dans une famille dysfonctionnelle, les membres ne réalisent pas que, même s’iels pointent du doigt les plus jeunes, qu’iels les qualifient de rebelles ou qu’iels se lamentent parce que ces derniers dictent leurs choix, en réalité l’origine de la problématique se trouve dans le comportement des adultes de la famille. Ces derniers n’ont pas appris – ni n’ont enseigné – à établir des relations saines.

Les enfants deviennent des personnes apprenant les schémas de comportements dysfonctionnels qu’ils reproduiront plus tard. Par exemple, si un enfant grandit dans une famille dysfonctionnelle où il existe des comportements de maltraitance et de dépendance, où ses parents sont submergés dans leurs problèmes et où ils ne lui prêtent aucune attention tout en ne ressentant aucune culpabilité, il est probable que cet enfant opte pour le « rôle de non méritant. « 

famille dysfonctionnelle

Quelles relations pouvons-nous espérer qu’ils aient dans le futur ? Des relations empreintes de souffrance car ils sentiront qu’ils ne disposent pas d’autre choix. Et si ils se retrouvent avec quelqu’un qui les maltraite également, ils finiront probablement par subir cette maltraitance vu que depuis l’enfance ils ont appris qu’il s’agit de la façon habituelle dont les autres interagissent avec eux.

Que dire de leurs relations au travail ou de l’amitié ! Leur manque d’estime de soi et leur sentiment constant de culpabilité feront qu’ils se sentiront responsable de leurs échecs, mais aussi de ceux des autres. C’est pourquoi ils ne sera pas étrange qu’ils tendent vers le perfectionnisme.

Les familles sont l’environnement où les enfants grandissent, le modèle dont ils disposent pour apprendre à interagir avec les autres. Si nous ne nous préoccupons pas pour améliorer nos relations, pour résoudre les problèmes de communication et donner un meilleur exemple aux plus jeunes, que faisons-nous ? Nous perpétuons des comportements nocifs qui leur généreront beaucoup de souffrance.

Bien que la plupart d’entre nous ayons pu grandir dans une famille dysfonctionnelle, dans la vie adulte nous restons les protagonistes de notre vie et nous pouvons guérir toutes ces blessures de l’enfance pour changer le cours des choses.
enfant inquet