Que les périodes difficiles de ma vie soient des époques de guérison

28 novembre 2017 dans Psychologie 582 Partagés
périodes difficiles

Les périodes difficiles de ma vie m’ont donné des leçons de vie et de maturité. Elles furent des instants qui me permirent de réparer mes blessures, des époques de guérison lente qui incorporèrent dans mes doses importantes d’amour propre, des gouttes de prudence, beaucoup de sagesse et l’exercice de la réflexion. Après tout, peu d’instants requièrent une telle attention de notre part mais pour les périodes difficiles, seules deux options s’offrent à nous : rester prisonniers ou avancer.

Dans son œuvre La tempête, William Shakespeare disait qu’il se passe ce qu’il se passe, que même au cours de la journée la plus orageuse, les heures et le temps passent. Il est certain qu’il y a quelque chose de logique dans ce raisonnement, un aspect que nous ne pouvons mettre de côté : la manière et l’attitude avec laquelle nous affrontons cette journée déterminera la façon dont le temps nous traitera plus tard.

« Il n’y a pas d’arbre que le vent n’ait pas secoué. »

-Proverbe Hindou-

Ainsi, si une personne s’accroche de manière obsessionnelle à ce moment traumatique, à cette déception, à cette perte ou frustration, les jours se succèderont les uns après et les autres comme la résine qui prend au piège les insectes. Nous deviendrons peu à peu un allier de la tristesse et du désespoir enveloppé dans de l’ambre. Cependant, si nous analysons ces périodes difficiles comme des époques de guérison, comme des moments de courage au cours desquels prendre des forces en favorisant l’acceptation et en générant de nouvelles attitudes ; le temps avancera toujours en notre faveur.

Il convient de dire néanmoins qu’adopter cette démarche n’est pas chose facile. Quasiment personne n’est préparé à de telles attaques. Personne ne nous a dit comment et de quelle manière nous devons affronter ces évènements que le destin nous fait vivre occasionnellement et de manière stratégique le long de nos chemins.

épisode traumatique

Temps difficiles, chapitres compliqués

La majorité d’entre nous aime les choses simples. Nous choisissons toujours le chemin le plus court entre deux points, ne tolérons pas l’incertitude, préférons les instants de divertissement aux instants de préoccupations et nous aimons également les choses qui surviennent telles que nous les avions inscrites dans notre agenda.

Adopter ce point de vue n’est pas négatif dans l’absolu. En fait, cela n’est pas négatif car c’est précisément ce que recherche notre cerveau : éviter les risques, économiser des énergies et survivre au sein de cet espace connu parfaitement sous le nom de zone de confort dans lequel tout est sous contrôle. Cependant, comme nous le savons déjà, les temps difficiles arrivent généralement lorsque nous les attendons le moins et dans toutes leurs formes. Parfois, c’est une crise économique, d’autres fois c’est une rupture affective, une perte, un mensonge voire même un instant de crise existentielle.

Ces temps difficiles sont quasiment toujours constitués des mêmes dimensions : perte de contrôle sur notre réalité, sensation de vulnérabilité, crise de valeurs, absence de défense et peur. Ces points sont en fait les racines communes qui ensemble, parviennent à brouiller notre maintenant et notre ici, à brouiller ce que nous sommes et à créer un gribouillis de lignes déconnectées.

périodes compliquées

Une stratégie intéressante que nous propose un domaine de la psychologie est de vivre ces moments difficiles comme des moments de réflexion personnelle. Nous devons être capables de créer une nouvelle histoire qui parle de guérison, de réflexion, de changements et de nouvelles démarches. Ce chapitre intermédiaire de contact avec soi-même donnera le pas à un autre plus satisfaisant, plus plaisant et authentique.

La thérapie narrative pour les périodes difficiles

Si vous n’avez jamais entendu parler de la thérapie narrative, c’est le bon moment pour en prendre connaissance. Nous sommes en fait face à un type de stratégie thérapeutique dans lequel le client devient petit à petit l’expert de sa propre vie. En réfléchissant et en réorganisant ses pensées, en racontant son histoire, en l’exprimant, en comprenant pourquoi ce qui s’est passé s’est finalement passé et en se donnant l’opportunité de « créer » des histoires alternatives qui l’aideront à sortir du problème présent.

« Il existe seulement 2 jours dans l’année durant lesquels on peut ne rien faire. L’un d’eux s’appelle hier et l’autre demain. Ainsi, aujourd’hui est le jour idéal pour aimer, grandir, faire et principalement vivre. »

-Dalai Lama-

Avec cette thérapie, on parvient à donner la sensation à la personne d’être protagoniste de sa propre histoire. De plus, elle pourra comprendre que les périodes difficiles sont des chapitres vitaux qui nous offrent l’opportunité de grandir. Ce sont des moments de guérison au cours desquels nous devenons de véritables héros, des auteurs et des créateurs de chapitres plus favorables.

Dans la suite de cet article, nous verrons quelles sont les dimensions qui définissent la thérapie narrative.

la thérapie narrative

Caractéristiques de la thérapie narrative

  • La thérapie narrative est avant tout un processus de réflexion au cours duquel le travail psychologique cherche à permettre à la personne d’expliquer son histoire personnelle telle qu’elle la ressent.
  • Le thérapeute travaille en tant qu’agent facilitateur. Il posera des questions pertinentes afin que la personne puisse approfondir ses histoires, en cherchant à faire resurgir certains thèmes et en invitant à la fois à la réalisation de réflexions plus profondes et parfois compliquées.
  • Il est nécessaire que la personne raconte son histoire en prenant conscience des choses qu’elle n’avait pas voulu voir auparavant, et de sentiments et émotions qu’elle retenait cachées.
  • Avec cette thérapie, on cherche à répondre à des questions telles que « Qui es-tu ? » « Que veux-tu désormais ? », « De quoi as-tu besoin pour raconter l’histoire que tu veux en réalité ? »
  • Souvent, nous avons en notre intérieur des histoires oubliées auxquelles nous n’avons pas porté attention, rêves d’hier, projets abandonnés pour indécision ou peur qu’il est parfois nécessaire de récupérer afin d’être capables de créer de nouveaux chapitres vitaux.

Les temps difficiles nous demandent plus que jamais de nous positionner en tant que protagonistes de nos propres histoires. Ce sont des instants au cours desquels nous perdons le contrôle, au cours desquels nous devenons des personnages, des acteurs secondaires. Prenons les rennes et voyons ces époques comme des chapitres au cours desquels prendre soin de nous, acquérir de nouveaux apprentissages et adopter une réflexion.

Pensons aujourd’hui à l’histoire que nous souhaitons vivre demain…

A découvrir aussi