Prendre soin de notre santé sexuelle est essentiel

La santé sexuelle est très importante puisqu'elle fait partie du bien-être intégral, c'est-à-dire biopsychosocial de la personne. Maintenir des niveaux optimaux de santé sexuelle implique non seulement une meilleure santé, mais aussi un plus grand bien-être émotionnel.
Prendre soin de notre santé sexuelle est essentiel

Dernière mise à jour : 07 mars, 2022

Prendre soin de notre santé sexuelle favorise une meilleure qualité de vie. C’est un aspect fondamental qui doit être abordé, car notre santé physique, mentale et émotionnelle en dépend également. Un bon indicateur de santé est d’avoir une vie sexuelle active : le désir sexuel apparaît grâce au fait qu’il y a un surplus d’énergie. Ce surplus implique d’avoir couvert des besoins de base tels que la nourriture, les soins, la sécurité, etc.

Le 14 février marque la Journée européenne de la santé sexuelle, une initiative créée par l’Alliance européenne pour la santé sexuelle (ESHA). La raison est de sensibiliser à la nécessité d’acquérir de saines habitudes sexuelles.

Ces habitudes font partie du modèle de sexualité saine qui se base sur le bien-être, le respect, la responsabilité, la jouissance, le plaisir, etc. La caractéristique fondamentale de ce modèle est d’élargir le concept de sexualité, qui inclut notre santé sexuelle.

Qu’est-ce que la santé sexuelle?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé sexuelle est : « C’est un état de bien-être physique, mental et social en rapport avec la sexualité. Elle exige une approche positive et respectueuse de la sexualité et des relations sexuelles, ainsi que la possibilité d’avoir des expériences sexuelles agréables et sûres, libres de toute coercition, discrimination et violence ».

Ainsi, prendre soin de sa santé sexuelle, c’est comprendre l’importance qu’elle a pour notre qualité de vie :

  • Biologiquement, la décharge d’énergie sexuelle nous apporte de grands bienfaits : elle intervient dans l’oxygénation du cerveau, dans notre équilibre hormonal, dans la respiration et la réduction du stress, et dans la tonification des muscles.
  • Sur le plan émotionnel, le sexe contribue à un état général d’harmonie, puisqu’il aide à libérer des hormones et des neurotransmetteurs tels que l’ocytocine et les endorphines, qui jouent un rôle fondamental dans notre bien-être, sensation de plaisir et détente.
  • Psychologiquement, une bonne santé sexuelle augmente notre confiance et notre niveau d’intimité. Nous apprenons à mieux développer la gentillesse, la compassion et nous voyons notre estime de soi augmenter. Nos liens sociaux et affectifs sont donc renforcés.
Femme nue détendue

Habitudes sexuelles saines

Il est important de comprendre que nous sommes des personnes sexuelles, de notre naissance jusqu’à notre mort. Bref, c’est quelque chose qui nous accompagne à toutes les étapes de notre vie et que nous ne pouvons pas négliger. Voici quelques-unes des habitudes sexuelles saines les plus importantes à garder à l’esprit :

  • Les relations sexuelles vont au-delà de l’aspect génital : tout le corps y contribue dans son ensemble,
  • La relation sexuelle ne se concentre pas uniquement sur la technique de la pénétration : ce n’est pas la chose la plus importante, ni le but.
  • S’il y a des médicaments qui interfèrent avec le désir sexuel, alors vous devez consacrer plus de temps à la rencontre sexuelle, en faisant toujours preuve de patience.
  • Ne vous surchargez pas d’attentes, car il faut partir d’un état de relaxation mentale.
  • Il faut ressentir une sécurité physique et spatiale à l’endroit où la réponse sexuelle se développe, contribuer à l’intimité et faire en sorte qu’il n’y ait pas de distractions.
  • Respecter et faire preuve d’empathie : ne pas forcer les relations, communiquer et comprendre les souhaits de l’autre personne.
  • Pour que l’excitation se produise, il doit y avoir du désir et une stimulation adéquate.
  • Laissez-vous aller et ressentez les sensations. Cela suppose de s’abandonner à la rencontre, de se laisser emporter avec confiance et d’utiliser cette même confiance pour prendre l’initiative.
  • Connaître la réponse sexuelle à partir de la connaissance de soi et de la conscience. Nous sommes responsables de ce que nous ressentons et de notre plaisir.
  • Liberté de demander et d’exprimer nos désirs, sans honte et sans être limité par la peur
  • C’est nous qui sommes chargés de fixer nos limites, de prendre des décisions, d’accepter et de rejeter sans avoir le sentiment d’être jugés pour cela.
  • Ne pas accepter les impositions.

Profitons de notre liberté d’éprouver du plaisir

En tenant compte des aspects précédents, en tant qu’indicateurs de ce qu’implique la santé sexuelle, nous devons comprendre que nous avons la liberté d’exprimer notre sexualité soit individuellement, soit de manière partagée. L’important est de reconnaître que nous avons un grand potentiel de plaisir et que nous pouvons l’utiliser de manière responsable.

Peinture d'une femme appréciant sa sexualité

Ce potentiel que nous avons est une ressource de base, comme nous l’avons vu, pour améliorer notre santé dans tous ses aspects. La satisfaction, l’amour, le désir, le plaisir et l’affection contribuent à créer une expérience de vie saine et utile pour vivre notre sexualité avec plus d’intensité.

De plus, réprimer ou ne pas prêter attention à notre santé sexuelle revient à négliger notre capacité à éprouver du plaisir. Cela signifie également limiter nos désirs et nos besoins. Ne pas profiter de cet aspect de notre sexualité interfère avec le bonheur et l’amour que nous sommes capables de vivre.

En ce jour, et pour tous les jours à venir, nous vous souhaitons d’avoir une bonne santé sexuelle, consciente et responsable, que ce soit individuellement ou de façon partagée.

This might interest you...
Sexe chez les femmes : le cerveau détendu sous la ceinture
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
Sexe chez les femmes : le cerveau détendu sous la ceinture

Le sexe chez les femmes nécessite un cerveau détendu. Il faut donc savoir que les préliminaires commencent 24 heures avant le sexe lui-même.



  • Boluda, R. M. Z., & Izquierdo, M. I. G. (2016). Salud sexual y reproductiva (Vol. 50). Universidad Almería.
  • Quintana, J. B., Calatayud, F. M., & Lanterna, L. P. (2016). Aspectos Psicosociales de la salud sexual y reproductiva en estudiantes universitarios. Salud & Sociedad7(2), 180-195.
  • Villamil, M. M. L. (2016). La investigación cualitativa como perspectiva de desarrollo social: aportes a la Salud Sexual y Reproductiva. Revista Colombiana de Enfermería1(1), 31-40.