Pourquoi le cerveau est-il si gras ?

18 juillet, 2020
Les graisses, comme les vitamines ou les protéines, aident notre corps à mieux fonctionner lorsqu'elles sont présentes dans notre alimentation, en bonne proportion. Pour mieux le comprendre, nous voulons ici nous concentrer sur le cerveau et sur sa composition.
 

Les graisses semblent être l’ennemi que la plupart des régimes essaient de combattre. Cependant, le cerveau est gras et a besoin de graisses pour fonctionner. En fait, c’est la composante la plus abondante du cerveau (environ 60%), avec l’eau. Ces données en font l’organe le plus gras du corps.

Ainsi, le cerveau recueille une grande partie des graisses que nous ingérons et contrairement à ce que l’on peut attendre, il ne le fait pas pour avoir de l’énergie.

De même, lorsque nous consommons moins de kilocalories, nous ne réduisons pas le niveau de graisse dans le cerveau. De plus, le réduire par un régime faible en gras n’affecterait pas vos fonctions vitales. Donc, supposer que la graisse est mauvaise pour le cerveau n’est pas correct, car elle fait partie de sa structure et intervient dans ses performances.

Le cerveau est l'organe le plus gras du corps
 

Pourquoi le cerveau contient-t-il du gras ?

Tout d’abord, il est nécessaire de préciser que la graisse présente dans le cerveau n’est pas la même que celle des tissus adipeux. Ceci, en plus d’isoler les différents organes du corps, a une fonction énergétique. Cependant, dans le cas du cerveau, ce n’est pas le cas.

D’une part, le cerveau a besoin de graisse car c’est un excellent isolant de l’électricité. Les neurones et donc les différentes régions du cerveau communiquent entre eux à l’aide d’impulsions électriques. Sans cette graisse qui recouvre les axones des neurones (appelés myéline), les impulsions qui transmettent l’information se disperseraient et n’atteindraient pas leur destination. De plus, l’électricité produite pourrait endommager le tissu cérébral en le brûlant.

De cette façon, la graisse absorbe la chaleur, isole l’électricité et permet une conductance plus élevée. Cela signifie que l’impulsion électrique peut se déplacer plus rapidement et plus efficacement.

 

D’autre part, la graisse est la clé de la performance des tâches cérébrales, ainsi que du renouvellement et de la restauration des neurones endommagés. En ce sens, le manque de graisse entraînerait une détérioration du cerveau physique et fonctionnel. En revanche, des niveaux optimaux de graisses pourraient prévenir les maladies neurodégénératives.

Quelle graisse est bonne pour le cerveau ?

Il existe de nombreux aliments qui contiennent des graisses, mais toutes ne sont pas bonnes pour la santé ou pour le cerveau. Parmi les graisses présentes dans le cerveau, le cholestérol représente une part de 25%. Il est essentiel pour la mémoire et l’apprentissage. D’ailleurs, les mêmes cellules cérébrales sont chargées de la production de cholestérol.

De toutes les graisses, celles que le cerveau préfère sont les acides gras polyinsaturés, également appelés oméga. Ceux-ci, et en particulier les oméga-3, sont des acides gras nécessaires au fonctionnement du cerveau et doivent être remplacés de temps en temps. Dans ce cas, le corps humain ne fabrique pas ce type de nutriments. Il est donc essentiel qu’ils soient obtenus par l’alimentation.

 

Ainsi, les meilleurs aliments que nous pouvons consommer pour approvisionner le cerveau en graisse sont :

Poisson bleu

Les poissons comme les sardines, le thon ou le maquereau sont très riches en oméga-3. De plus, ils sont très sains et bénéfiques en période de stress ou de dépression. Pour optimiser leur effets, nous vous recommandons de consommer ces poissons frais et, si possible, pas très gros, car ils contiendront ainsi moins de métaux.

Approvisionner le cerveau en gras en consommant de l’huile d’olive extra vierge

Ce type d’huile, pressée à froid, contient une grande quantité de polyphénols, antioxydants qui empêchent le vieillissement et la détérioration des neurones. Il est important de savoir que ces effets sains sont perdus lorsque l’huile devient très chaude.

L'huile d'olive est une source de gras saine pour le cerveau
 

Noix

Il s’agit de l’une des références en tant qu’aliment bénéfique pour le cerveau. Les noix sont en effet la plus grande source d’oméga-3 d’origine végétale. Elles sont donc très bonnes pour stimuler et protéger le cerveau. Et pour preuve : une noix ressemble grandement à un cerveau !

Apporter du gras au cerveau en mangeant de l’avocat

Ce superaliment contient environ 20 vitamines et minéraux, tels que les vitamines C, K, B6, le potassium, le magnésium, le fer, etc. Il fournit également cette dose d’acides gras monoinsaturés nécessaires au cerveau. L’avocat apporte donc suffisamment d’énergie au cerveau et améliore les performances des fonctions cognitives.

En bref, la meilleure alimentation est celle qui répond aux besoins nutritionnels de notre corps. Un régime faible en gras peut être sain pour certaines personnes et à certains moments. Cependant, les graisses, dans leur juste proportion, sont encore nécessaires.

 

 

Contreras MA, Rapaport SI (2002) Estudios recientes sobre las interacciones entre los ácidos grasos poliinsaturados n-3 y n-6 en el cerebro y otros tejidos. Curr Opin Lipidol 13: 267-272

Otaegui-Arrazola A, Amiano P, Elbusto A, et al. Diet, cognition, and Alzheimer’s disease: food for thought. Eur J Nutr. 2013; 27

Samieri C, Feart C, Proust-Lima C, et al. Omega-3 fatty acids and cognitive decline: modulation by ApoEepsilon4 allele and depression. Neurobiol Aging 2011; 32:2317.