Les pervers-es narcissiques, ennemi-e-s du bien-être émotionnel

21 mars 2017 dans Emotions 2932 Partagés

Pour les pervers-es narcissiques, le mot le plus important est « je ». Ces personnes ont besoin de sentir qu’elles ont le contrôle total sur chaque situation, et lorsque ce n’est pas le cas, elles ressentent alors une grande frustration couplée à une importante intolérance. D’un autre côté, il semble qu’il n’y ait pas de prédisposition à avoir une personnalité autoritaire ; on n’en hérite donc pas, mais en revanche, elle se développe à partir de certaines normes sociales transmises par la famille ainsi que d’autres agents sociaux.

Etant donné que les caractéristiques d’une personnalité, par définition, sont stables et constantes dans toutes les situations, les personnes autoritaires auront tendance à manifester ce schéma comportemental auprès des personnes se trouvant sous son influence. Par exemple, les personnes qui dominent leurs employé-e-s dominent probablement aussi leur compagnon/compagne ainsi que leurs enfants, ou d’autres personnes qu’elles perçoivent comme vulnérables.

Ces personnes sont faciles à reconnaître car elles disent ce qu’elles pensent sans nécessairement chercher les mots justes pour ce faire ; peu leur importe de blesser les autres, et elles se justifient en exaltant leur sincérité, qui en réalité n’est autre qu’une autorité morale déguisée en honnêteté. De fait, elles n’ont pas beaucoup de temps à accorder aux gens puisqu’elles sont bien plus intéressées par leurs résultats.

Les pervers-es narcissiques ne permettent pas aux gens de sanctionner avec dureté les erreurs pouvant être commises par les autres, et se considèrent comme des victimes si les choses ne se passent pas comme elles le veulent. L’auto-tromperie et l’auto-justification sont les caractéristiques principales qui maintiennent et forment ce type de personnalité.


« Chaque émotion a sa place, mais ne doit pas interférer avec l’action adéquate. »

– Susan Oaakey-Baker –


Les émotions chez les pervers-es narcissiques

Le-a pervers-e narcissique est un-e despote, iel donne des ordres et attend que ces derniers soient exécutés immédiatement. Iel suppose non seulement que son système est le meilleur, mais aussi qu’il est le seul à jouir d’une cohérence interne. Iel a une personnalité forte, mais est aussi très doué-e pour contrôler les autres. Iel est compétitif-ve dans tous les domaines.

Les personnes perverses narcissiques aiment les compliments ainsi que les conversations banales, surtout lorsque ces conversations portent sur elles et leurs qualités. Elles sont agressives et acerbes lorsque le contraire se produit, et tentent toujours d’intimider psychologiquement les autres. Elles savent que montrer leur pouvoir est une forme de contrôle et de mise en garde.

Avec toutes ces « qualités » émotionnelles, bien souvent, les personnes narcissiques finissent par irriter les gens qui croisent leur chemin, les contraignant à leurs cris, leur haine et leur arrogance. Il est essentiel que ces personnes stimulent leur intelligence émotionnelle ; ainsi, elles pourront améliorer leur capacité de ressentir, de comprendre, de contrôler et de modifier leurs états émotionnels ainsi que de comprendre ceux des autres.


« L’intelligence émotionnelle représente 80% du succès que l’on peut connaître dans la vie. »

– Daniel Goleman –


Les différentes catégories de pervers-es narcissiques

Il existe différents types de pervers-es narcissiques. Il y a celleux qui ont pour objectif de détruire l’estime d’elleux-mêmes des autres, d’instaurer des doutes chez elleux et de les rétrécir afin de se sentir elleux-mêmes supérieur-e-s. D’autres utilisent la peur pour terroriser et paralyser dans le but de devenir puissant-e-s.

Il y a aussi celleux qui, par jalousie, manipulent stratégiquement jusqu’à des limites insoupçonnées pour dépouiller l’autre de ses ressources, de ses critères et de sa stabilité émotionnelle. Iels exigent des explications sans cesse et attendent des excuses ; les pervers-es narcissiques ont besoin de trouver des coupables pour que leurs émotions de frustration, de haine ou de colère aient du sens.

Ce sont des personnes qui ne savent pas faire preuve d’empathie, puisque faire un effort pour essayer de comprendre les autres ou de se mettre à leur place leur est très difficile. Généralement, elles se centrent sur elles-mêmes ainsi que leurs besoins. Généralement, elles ont des attentes très rigides des autres, et exigent des principes et autres normes inflexibles qui, souvent, donnent lieu à des critiques destructrices.

Les identifier est important pour notre bien-être émotionnel, puisqu’interagir avec elles peut causer différents problèmes sociaux, familiaux ou sentimentaux. Si ce sont des personnes qui font partie de votre entourage proche, nous vous conseillons de leur recommander de voir un-e psychologue et de suivre une thérapie afin de pouvoir surmonter la frustration, la colère et la haine qui les font agir tel qu’elles le font.


Le principe essentiel du totalitarisme consiste à promulguer des lois auxquelles il est impossible d’obéir. 


A découvrir aussi