Parfois, l’amour peut faire mal

3 juin 2015 dans Emotions 38 Partagés

Même si cela peut paraître incroyable, certaines façons d’aimer peuvent rimer avec souffrance, et amener à s’éloigner des vertus de l’amour.

La plus grande souffrance, c’est évidemment celle que l’on s’inflige à soi-même sous forme de pensées, de craintes et autres peurs envahissent notre coeur, si bien qu’elles finissent par avoir une influence sur notre quotidien.

C’est pourquoi, si on ne s’aime pas soi-même et si on ne fait pas attention à soi, on est moins à même de protéger les gens qu’on aime, car l’inefficacité émotionnelle ne cessera d’affecter ceux qu’on aime le plus.

La base émotionnelle est en nous, et le fait d’en prendre soin et de faire ce qu’il faut pour la connaître, est un travail que l’on doit mener à bien.

Quand on donne notre amour aux autres, il se peut que parfois, celui-ci aille au-delà de ce que l’on imagine. Les différents sentiments que l’on ressent se magnifient, et si on ne sait pas les gérer, alors on pourrait bien passer à côté de l’amour et de ses bienfaits.

Comment l’amour peut-il faire mal?

En assimilant la personne qu’on aime à nos propres peurs et nos propres craintes, l’amour qu’on lui porte peut alors se retourner contre nous. Voici quelques exemples :

– L’instinct de protection démesuré : chez de nombreux parents, ce sentiment naît et mûrit au fur et à mesure que leurs enfants grandissent. Ce qui n’est au départ pour eux qu’une émotion naturelle, devient avec le temps un mur où s’entrechoquent les idées de leurs enfants.

Le « non » est alors leur arme principale pour lutter contre leurs peurs, et ils l’utilisent sans même savoir ce que peuvent ressentir leurs enfants. Aimer de cette façon mène nécessairement à l’incompréhension et rend la communication entre parents et enfants impossible.

– L’incapacité de se mettre à la place de l’autre : ce concept implique un développement plus long, puisque c’est une des conceptions psychologiques les plus importantes que l’humain puisse développer. Elle permet d’éviter de nombreuses situations non désirées.

Aimer, c’est comprendre l’autre, que cet autre soit votre enfant, votre femme ou votre mari. C’est essayer de connaître la personne qui vous aime, de s’intéresser à ce qu’elle fait, et de savoir qui elle est.

Personne n’est parfait, c’est pourquoi on se doit de s’ouvrir au monde, car qu’on le veuille ou non, cela pourra nous aider à aimer les autres et à mieux les connaître.

Se mettre à la place de l’autre permet d’avoir une meilleure vision des relations que l’on entretient, et d’aimer l’autre d’un amour sain.

L’amour peut faire mal dès lors que ce que l’on donne à l’autre est parasité par nos propres fantasmes.

L’acte d’aimer doit être clair et honnête, auquel cas il débouchera sur une souffrance alors même que la fonction première de l’amour consiste à accompagner et à soutenir les gens qu’on aime tout au long de leur vie.

A découvrir aussi