On ne vous a pas brisé le cœur, mais vos attentes

24 août, 2020
Une rupture est toujours douloureuse. Mais lorsqu'elle se transforme en une énorme souffrance, c'est très probablement dû à l'effondrement de nos attentes.

La grande majorité des êtres humains connaîtront au moins une fois dans leur vie une rupture amoureuse. Cette situation, toujours difficile, semble se compliquer pour certains plus que pour d’autres. Lorsqu’une personne prétend avoir le cœur brisé, c’est généralement ce qu’elle ressent. Une douleur déchirante et paralysante. Et pourtant, la source du mal est à rechercher du côté de ses attentes.

Nous pouvons commettre l’erreur de penser que ces types d’individus ont des sentiments plus forts et plus profonds pour leur partenaire. Ou bien on peut croire qu’il s’agit d’un manque de force émotionnelle de leur part. La réalité est que la base de leur souffrance n’est pas un amour déraisonnable ou une faiblesse personnelle ; ce sont simplement des attentes.

 

On ne vous a pas brisé le cœur

Une femme qui pleure car on a déçu ses attentes.

Vous n’avez jamais eu le cœur brisé. Littéralement parlant, il est évident que cela n’est pas arrivé parce que c’est physiologiquement impossible. Mais au sens figuré, cela n’est pas arrivé non plus. Peut-être qu’à un moment donné, vous avez eu l’impression de donner votre cœur à quelqu’un et que cette personne l’a endommagé, l’a brisé. Mais en réalité, et bien qu’il soit difficile de l’admettre, ce dommage a été causé par vous.

L’amour ne déchire pas, il ne détruit pas, même quand il est fini. Lorsque vous aimez quelqu’un de manière authentique, pure et saine, la souffrance est différente, car elle est exempte de dépendances et vous ne laissez pas votre bonheur entre les mains de l’autre personne, vous n’attendez pas qu’elle vous comble.

Il est clair que nous avons toujours des attentes et que celles-ci sont, dans une certaine mesure, nécessaires. Nous attendons le respect, le soutien et la sincérité de nos partenaires. Cependant, l’amour mature comprend que chacun de nous est responsable de son propre bien-être. Et cette responsabilité comprend le fait de savoir comment rester à l’écart de ceux qui ne nous traitent pas correctement. Sans permettre que l’humiliation, la trahison ou la déception se perpétuent dans le cadre de la relation.

Bien que nous nous accusions souvent les uns les autres de ces situations, c’est nous qui nous faisons du mal en y restant. L’amour ne fait pas mal, il blesse l’ego. Cela fait mal de s’accrocher, de se soumettre, de lâcher prise et de négliger l’amour-propre au nom de l’amour du partenaire.

Personne n’a jamais eu le cœur brisé en aimant trop, car celui qui sait vraiment aimer ne serait jamais aussi dévasté par le comportement ou le départ de quelqu’un que pour prétendre à une telle chose. Il comprendrait et accepterait que les actions de l’autre ne sont pas en son pouvoir, mais que les siennes le sont. Ainsi, il protégerait son intégrité et s’éloignerait calmement de la situation. Avec la douleur, oui, mais pas avec une souffrance extrême.

Vous n’êtes pas faible

Si vous faites partie des nombreuses personnes qui, à un certain moment de leur vie, ont eu le sentiment d’avoir brisé notre cœur, ne vous sentez pas coupable. Vous n’êtes pas faible pour avoir nourri ce sentiment. Vous n’êtes pas plus faible que les autres, et votre partenaire n’a pas eu une valeur spectaculaire. Il n’était pas si grand et vous n’étiez pas si petit. Comprenez que seules les attentes sont responsables de l’angoisse déchirante que vous avez pu ressentir.

Lorsque nous établissons une relation, nous commençons à projeter un avenir avec cette personne. Nous imaginons des plans, fixons des buts et visualisons des objectifs communs. Nous espérons et sommes convaincus que le projet de vie que nous partageons se réalisera.

Cependant, comme nous le savons tous, la vie est changeante et incontrôlable et les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Si, à ce moment-là, nous n’avons pas une bonne flexibilité psychologique, une adaptabilité adéquate et une forte estime de soi, la chute peut être vertigineuse.

En général, les personnes les plus susceptibles de souffrir d’un deuil compliqué ou pathologique après une rupture sont les personnes excessivement rigides, qui ont besoin de certitude et de contrôle. Celles qui craignent le changement.

Une jeune femme pensant à ses attentes.

 

Apprenez à gérer vos attentes

Il est bon de partager des illusions et des projets avec notre partenaire, mais nous ne devons pas laisser notre stabilité psychologique et émotionnelle en dépendre. Nous devons être prêts à faire face aux changements sans nous effondrer et, pour ce faire, nous devons travailler consciencieusement sur notre estime de soi et notre flexibilité.

Si vous avez le sentiment que votre cœur a été brisé, vérifiez la véritable origine de ce sentiment et comprenez qu’il est en votre pouvoir de commencer à aimer d’une manière plus saine. Commencez à vous aimer sans condition. Le changement peut être effrayant, mais n’oubliez pas que lorsque rien n’est certain, tout est possible.

 

  • Sierra, V. E., Rodríguez, J. L. S., & Torres-Torija, C. S. (2017). Incidencia del duelo en la ruptura amorosa en estudiantes universitarios en un centro de crisis, emergencias y atención al suicidio (CREAS). Journal of Behavior, Health & Social Issues9(2), 27-35.
  • Ardila González, A. E., & Ojeda Garrido, K. (2019). Síntomas y signos de personas que afrontan el duelo por ruptura amorosa.