Nos lacunes : ce que nous critiquons chez les autres nous en apprend beaucoup sur nous-mêmes

Nos lacunes : ce que nous critiquons chez les autres nous en apprend beaucoup sur nous-mêmes

Dernière mise à jour : 23 mai, 2017

Quand nos lacunes nous empêchent de juger les autres objectivement, on voit naître ce qu’on appelle la projection négative. Un ensemble de mécanismes de défense qui nous font attribuer à d’autres nos propres défauts et mêmes nos propres lacunes. Dans des situations de conflit émotionnel, nous attribuons à d’autres nos sentiments ou nos propres pensées qui nous semblent inacceptables.

La projection négative agit dans des situations de conflit émotionnel d’origine interne, en attribuant à d’autres personnes nos réflexions. Ainsi, on projette les sentiments ou les pensées que l’on accepte pas comme faisant partie de nous parce qu’ils génèrent de l’angoisse ou de l’anxiété, en les dirigeant vers quelqu’un ou en les attribuant complètement à quelqu’un d’autre.

Une grande partie du travail que l’on effectue dans le développement personnel consiste à se libérer de ces projections en établissant une frontière définie entre la description que nous faisons de ce qui se passe et ce qui se passe réellement. De cette manière, nous  évitons la distorsion des faits en surmontant le conflit qui n’existe en réalité qu’à l’intérieur de nous.

La projection externe des propres carences personnelles que produisent chez nous l’anxiété ou l’angoisse a lieu pour entretenir un bon concept personnel. L’estime de soi et les mécanismes de défense jouent un rôle fondamental dans la défense du moi. Ce qu’on nomme les mécanismes de défense du moi sont des stratégies que nous utilisons sans nous en rendre compte et dont la fonction est de préserver l’image et le concept de nous-mêmes.