Ne laissez personne vous faire croire que vous ne méritez pas d’atteindre ce que vous désirez

· 14 décembre 2016

Faîtes la sourde oreille face aux « tu n’y connais rien », « tu ne mérites pas ça » ou « tu n’en es pas capable ».

La première étape du développement personnel consiste en la libération de tout ce qui vous fait du mal, car si vous savez ce que vous êtes et ce que vous voulez, vous devez faire votre possible pour atteindre ce que vous méritez : le bonheur.

L’industrie millionnaire du développement personnel regorge de cours de coaching, de livres et de conférences, tous noyés dans cet immense océan supposant l’atteinte du bonheur.

Or, parfois, ce n’est pas le bonheur que l’on atteint, mais le désespoir. On se demande si cette recherche de l’équilibre, du calme et de la réussite ne serait finalement pas rien de plus qu’un Saint Graal, une vue de l’esprit hors de notre portée.

 


« Vous méritez le meilleur du meilleur, car vous êtes une des rares personnes de ce monde misérable qui sont encore capables d’être honnêtes avec elles-mêmes. »

-Frida Khalo-


On sait qu’il n’existe pas une théorie pertinente sur le bonheur ; en fait, il y en a beaucoup.

La meilleure chose à faire, c’est de piocher dans chacune d’entre elles ce qui vous intéresse, afin de créer votre propre formule sur la base de ces complexités et de ces besoins qui vous définissent, sans oublier bien sûr d’ajouter un ingrédient supplémentaire : le courage.

En effet, ce que vous méritez va au-delà des frontières de la peur. Au delà des vetos posés par ceux qui pansent vos blessures d’insécurité.

Otez tout pouvoir à ces personnes, et commencez dès aujourd’hui à changer vos styles cognitifs afin de prendre les rennes de ces mers houleuses qui vous éloignent de vos îles de calme. De votre véritable identité.

Nous vous proposons de plonger avec nous dans ces questions.

mujer-triste

Quand vous oubliez ce que vous méritez et que vous devenez invisible

Parfois, il arrive que l’on devienne invisible, que notre voix devienne l’écho d’autres voix ou que nos besoins et nos désirs disparaissent pour se transformer en d’autres nouveaux besoins et désirs, qui eux correspondent mieux aux attentes des autres.

On ne sait pas très bien comment tout a commencé, mais ce que l’on perçoit bel et bien en revanche, c’est la souffrance que l’on ressent en respirant, et ce courant froid que nous laisse cette estime de nous-même si usée, si maltraitée.

On pourrait rejeter la faute sur notre famille, si toxique et si égoïste. On pourrait aussi rendre responsable de notre malheur cette relation amoureuse si chaotique et si douloureuse.

Cependant, et même si cela semble dur, nous sommes le seul et unique responsable. Ce n’est pas notre entourage qui génère en nous de l’anxiété, mais bel et bien la façon que l’on a de se lier à ces scénarios et à ces personnes, à tel point que l’on en devient invisible, que l’on devient prisonnier de la peur.

Nous devons prendre conscience de tout cela, et le laisser de côté afin de ne souvenir de ce que l’on mérite, que l’on ne peut atteindre que si l’on est pleinement responsable de nous-même.

Les pensées qui reviennent sans cesse nous hanter et l’indécision nous font tomber dans les abîmes de la peur, à tel point que l’on en arrive à permettre aux autres de décider pour nous.

Ces derniers nous dictent alors quelles sont les choses que nous méritons, et quelles sont les choses que nous ne méritons pas.

hombre-lobo

Ne permettez pas cela : enfilez une armure à votre taille, portez des semelles plus solides, et empruntez un nouveau chemin de vie, poussé par la responsabilité personnelle ainsi que la détermination. Vous méritez ce que vous désirez.

Otez le pouvoir à ceux qui vous volent vos libertés

Personne n’a le droit de vous faire croire que vous ne méritez pas ce que vous désirez.

Et cette idée, il nous faut l’intégrer lorsque l’on est enfant ; si dès notre plus jeune âge, on s’habitue à entendre « ça, ce n’est pas pour toi » ou encore « tu n’es pas capable d’y arriver », alors ces prophéties détermineront toute notre vie, car on aura toujours tendance à abandonner, et à cesser de lutter pour concrétiser nos rêves.

Les personnes qui se permettent de nous dire tout cela coupent nos ailes, ni plus ni moins.


« Ne méprisez personne, car un atome aussi peut faire de l’ombre »

-Pythagore-


Il est nécessaire d’ôter tout pouvoir à ceux qui osent mettre leur veto à nos libertés.

Personne n’a le droit de nous piétiner émotionnellement, ni de décréter que nous sommes fragile ou perdant.

Mettez un filtre de sagesse sur vos oreilles, protégez votre coeur derrière la carapace de « l’égoïsme sain », et commencez à vous souvenir de ce que vous méritez vraiment.

Lisez la suite de cet article, et vous comprendrez comment faire afin d’y arriver.

hombre

 Quelques stratégies pouvant vous permettre d’atteindre ce que vous méritez vraiment

En premier lieu, tenez compte du fait que vous méritez d’être heureux. Les autres en ont également le droit, mais ils peuvent le faire à leur manière, comme bon leur semble. Nous, de notre côté, nous le ferons également à notre guise, mais sans faire de mal à personne.

  • Nous sommes sûrs qu’au cours de votre vie, vous avez fait beaucoup, beaucoup de sacrifices pour les autres.
    Or, à partir d’aujourd’hui, gardez bien en tête quelque chose d’essentiel : pour vivre avec eux, rien ne sert de se sacrifier chaque jour, non ; vivre avec les autres, cela implique de construire, et si tout ce que vous avez fait jusqu’à maintenant, c’est perdre, le moment est alors venu de commencer à gagner.
  • Appliquons maintenant ce que l’on appelle « l’égoïsme sain » : cet art implique d’oublier l’abnégation afin de pouvoir concilier le respect des autres avec nos propres désirs et autres besoins personnels.
  • Etre un « égoïste respectueux », ce n’est pas facile, car la plupart d’entre nous avons été éduqué avec l’idée qu’il faut plaire à son prochain, que le bon fils rend heureux sa famille et que le bon compagnon/la bonne compagne abandonne tout pour l’être aimé.
  • Or, rien ni personne ne peut ni ne doit se positionner au-delà de vos droits essentiels. Car si les autres vous traînent vers les courants du néant, du vide et du « tu n’y connais rien », « tu ne mérites pas ça », ils essaieront alors de vous rendre vulnérable et contrôlable.

Ne permettez pas cela, mettez de la distance si nécessaire et respirez, tout simplement.

mujer-con-lobo-blanco

Ce que vous méritez, ce que vous désirez et ce dont vous avez besoin se situe bien au-delà de ces environnements où vous êtes invisible et où votre voix ne compte pas.

Car souvenez-vous, toute votre personne compte, tout votre être est beau, courageux et capable d’atteindre ce que vous avez dans la tête.

L’ingrédient le plus important pour être heureux, c’est vous-même.