Si les mots vous étouffent, c’est le moment de les dire

4 août 2016 dans Emotions 0 Partagés

Même la personne la plus réservée du monde ne peut pas garder tous ses sentiments silencieux, car nous avons besoin de nous soulager de temps en temps et de verbaliser ce qui nous étouffe intérieurement. 

En effet, il y a des moments où, probablement, vous sentirez que ce que vous avez de coincé au fond de la gorge vous fait du mal et où vous ne verrez pas le moyen de l’exprimer grâce à des mots.

C’est comme si vous vous étiez étranglé et vous ne pouviez plus respirer avec le cœur.

Peut-être que cela vous amènera même à penser qu’il n’existe pas de mots suffisamment forts pour transmettre un portrait suffisamment fidèle de ce qui vous arrive.

C’est complètement normal, il faut respirer. Nous avons tous déjà vécu cette situation au moins une fois, et je peux vous dire que rien ne reste ici indéfiniment.

Même si vous ne le croyez pas, ce nœud qui vous gêne se défera et vous trouverez une méthode pour vous soulager et vous sentir mieux.

Ne pas exprimer vos émotions peut vous rendre malade

Nous sommes amenés à ressentir tellement d’émotions que peu importe qu’elles soient positives ou négatives, elles doivent s’extérioriser pour que nous puissions les canaliser comme il convient.

A l’inverse, elles resteront en vous et feront du bruit en vous privant d’une partie de votre énergie.

“N’accumulez pas trop de silences, criez de temps en temps.”
-Anonyme-
IMAGE 2
Le corps et l’esprit demandent de la fluidité pour pouvoir amasser des expériences, et s’ils n’en reçoivent pas, ils peuvent tomber malades. 

Par exemple, l’alexithymie est un trouble qui conduit aux limites de cette incapacité à manifester les émotions.

Si vous sentez que vous vous êtes bloqué et que vous ne savez pas comment continuer, peut-être que c’est le moment de laisser les mots parler pour vous et de chercher aussi de l’aide.

Suivez les mots qui veulent fuir

C’est étrange que juste quand vous ressentez le plus la sensation oppressante de vouloir dire quelque chose, vous ne puissiez pas le faire parce que les mots qui vous y aideraient veulent fuir et ne vous le permettent pas.

Pourtant, si vous cherchez en vous la force suffisante pour les suivre, vous réussirez à vous les approprier.

“Chaque soupir est comme un souffle de vie dont on se défait.”
-Juan Rulfo-

Il est possible qu’au moment de parler, vous bégayiez, vous entrecoupiez vos phrases et que vous ayez la bouche sèche.

Ou peut-être qu’au lieu de parler, vous préfériez écrire et qu’alors, il vous soit difficile de relier vos pensées.

Toutefois, les mots qui étouffent doivent sortir parce qu’il est bénéfique que vous les écoutiez et que vous les acceptiez

Tant que vous ne les exprimerez  pas, vous ne pourrez pas les assumer et vous ne saurez pas comment agir face à eux.

IMAGE 3

Quelques outils pour vous soulager

Nous soulager est l’un des processus les plus compliqués auxquels nous sommes confrontés en tant que personnes, car cela équivaut à nous mettre à nu pendant que l’on souffre pour voir de près ce qui nous afflige.

Cependant, il existe des techniques qui pourraient faciliter le soulagement émotionnel et vous aider à trouver votre paix intérieure :

  • Être votre propre conseiller:  si vous croyez que vous possédez une bonne capacité d’objectivité pour vous analyser, il est probable que trouver vos propres pour et contre par rapport à ce qui vous arrive soit un bon exercice cathartique pour vous.
  • Pleurer : je dis toujours qu’il est bénéfique de pleurer, mais je crois qu’il faut comprendre que c’est utile uniquement quand nous sommes conscients que cela nous soulage.
    Laissez-vous l’opportunité de pleurer jusqu’à vous épuiser si vous en avez besoin, mais après l’avoir fait, essayez de tirer des conclusions par rapport à cela.

IMAGE 4

  • Gagner en calme et en tranquillité. Le meilleur moyen de se focaliser sur les problèmes est simplement de le faire dans un environnement de calme et de tranquillité.
    Si vous allez mal, vous pouvez effectuer quelque chose qui vous détende, comme écouter de la musique, et ensuite chercher les mots que vous voulez dire.
  • S’entourer de personnes qui vous aiment : il est évident que c’est aussi indispensable de trouver uelqu’un de proche qui se réjouisse de vos réussites et qui éprouve de l’empathie envers vos échecs, vos peurs et vos hésitations.
    Je suis sûre qu’il y a quelqu’un auprès de vous qui est prêt à ne pas vous juger, avec qui vous pouvez vous sentir libre de parler et d’être écouté.
“On dirait que tu fais partie de ces personnes qui savent écouter avec les oreilles, les yeux et le cœur, tous à l’unisson”
-Kate Morton-
A découvrir aussi