Mon enfant ne veut pas étudier : que faire ?

L'enfant qui ne veut pas étudier n'est pas forcément paresseux, maladroit ou rebelle. Abandonnez ces étiquettes et découvrez comment aider votre enfant à retrouver sa motivation.
Mon enfant ne veut pas étudier : que faire ?

Dernière mise à jour : 27 juillet, 2022

Il est non seulement important que les enfants aillent à l’école, mais aussi qu’ils profitent de leur éducation pour s’enrichir personnellement et se forger un bel avenir. Par conséquent, lorsqu’un enfant ne veut pas étudier, il est normal que ses parents s’inquiètent et que les conflits à la maison deviennent une constante. Cependant, il est nécessaire de comprendre les raisons de ce manque d’intérêt afin d’aider l’enfant.

On suppose généralement que le petit est paresseux, fainéant ou irresponsable. Par conséquent, on le juge et on le critique, on le punit ou on le menace, en essayant de lui faire faire ses devoirs scolaires. Paradoxalement, ces attitudes perpétuent souvent le problème puisqu’il faut de la compréhension et des outils clairs pour agir avec une autre approche. On vous en dit plus dans les lignes suivantes.

Pourquoi mon enfant ne veut-il pas étudier ?

Vous vous posez sûrement cette question à chaque fois que vous devez vous disputer avec votre enfant pour qu’il fasse ses devoirs, ou lorsqu’il rentre avec un examen raté. Pourquoi ne veut-il pas étudier, pourquoi ne comprend-il pas que c’est son devoir ? Normalement, les raisons vont au-delà de la simple paresse ou rébellion. Il convient donc d’envisager les possibilités suivantes :

Manque de motivation

Tous les enfants ont une curiosité innée et un désir d’explorer le monde et de le découvrir. Malheureusement, le système éducatif éclipse souvent cette tendance naturelle. Peut-être que votre enfant est incapable d’écrire une rédaction d’une page et qu’il peut plutôt écrire un blog de cinq pages sur un sujet qu’il aime, car la motivation est notre principal moteur.

Évidemment, pendant la période de formation, nous devons apprendre sur divers sujets et tous n’attireront pas notre attention, mais un changement d’approche peut faire la différence. Les cours théoriques, monotones et déconnectés de leurs applications dans le monde réel, génèrent un désintérêt.

Fille distraite regardant un crayon

Peur d’échouer

Si votre enfant ne veut pas étudier, c’est peut-être parce qu’il craint de ne pas être en mesure d’y arriver. Parfois , des retards de développement ou des problèmes d’apprentissage font qu’il est difficile pour les enfants de comprendre la matière et de faire leurs devoirs.

Mais même s’il n’y a pas de trouble, une faible estime de soi ou le perfectionnisme peuvent amener les enfants à négliger leur travail scolaire. Dire « je ne réussis pas parce que je n’étudie pas » est en effet peut-être plus simple que d’assumer que « je fais tout ce que je peux et je n’y arrive toujours pas ».

Situations personnelles conflictuelles

Nous ne pouvons pas ignorer le fait que les circonstances personnelles affectent l’humeur, et cela régule notre prédisposition et notre capacité à nous épanouir et à fonctionner au quotidien.

Ainsi, un enfant qui souffre de harcèlement, qui vit une situation compliquée à la maison ou qui présente de l’anxiété ou une dépression ne se retrouvera pas en position de commencer à étudier, puisqu’il devra d’abord composer avec son monde intérieur.

Mauvais style parental

Enfin, il est possible que le style parental ait également un effet sur le désintérêt de l’enfant pour les études. Cet aspect englobe plusieurs points :

  • Un style parental permissif fera sentir à l’enfant qu’il n’a que des droits et pas de responsabilités.
  • La surprotection peut le faire se sentir incapable de faire face aux défis.
  • La forte exigence de la part des parents peut déclencher la peur de l’échec dont nous parlions plus haut.
  • L’autoritarisme peut réveiller des attitudes rebelles et oppositionnelles qui se manifestent par un refus d’étudier.

Que faire si votre enfant ne veut pas étudier ?

Maintenant que vous avez certaines des causes possibles à l’esprit, que pouvez-vous faire si votre enfant ne veut pas étudier ? Voici quelques suggestions utiles qui devront être adaptées selon le cas particulier de chaque enfant :

  • Encouragez la motivation intrinsèque. Au lieu d’offrir à votre enfant des récompenses matérielles ou externes s’il travaille bien à l’école, cherchez à renforcer cette curiosité innée et ce désir d’amélioration personnelle. Pour rendre les sujets plus attrayants, aidez-le à les connecter au monde réel, par exemple en visitant des musées ou des jardins, en regardant des films, en lisant des livres historiques ou en faisant des expériences pratiques liées à leurs sujets.
  • Récompensez le processus plutôt que le résultat. Essayez de ne pas vous concentrer sur la note que votre enfant obtient, mais sur les efforts qu’il a consacrés. Cela soulagera la pression et réduira sa peur de l’échec, tout en l’encourageant à persévérer.
  • Offrez-lui du soutien. Si votre enfant a des difficultés spécifiques avec une matière, il peut être judicieux de lui offrir un soutien et des conseils tout en faisant ses devoirs, voire de l’inscrire dans une académie. Cela l’aidera à mieux comprendre les concepts, augmentera son estime de soi et sa motivation. Bien sûr, n’oubliez pas d’offrir ce soutien calmement, sans crier ni exiger (nous ne voulons pas que l’enfant associe l’étude à des événements désagréables).
  • Ne faites pas pour votre enfant ce qu’il peut faire tout seul. L’aider dans ses études ne veut pas dire le faire à sa place.
  • Aidez-le à établir de bonnes habitudes d’étude. Autrement dit, préparez un endroit approprié où il peut faire ses devoirs, établissez une routine quotidienne et assurez-vous qu’il apprend des techniques d’étude qui rendent le processus plus facile et plus efficace.
Enfant qui étudie

Si votre enfant ne veut pas étudier, choisissez l’accompagnement et non la critique

Bien qu’en désespoir de cause, notre première impulsion soit de blâmer, de juger et de critiquer, essayons de la contrôler et d’être disposés à écouter. Essayez de comprendre les motivations de votre enfant sans le juger, afin de pouvoir l’accompagner dans sa démarche.

Ne le qualifiez pas de paresseux, d’irresponsable ou de mauvais dans les études, car cela perpétuerait la situation et nuirait à son estime de soi ; au lieu de cela, aidez-le à faire les changements nécessaires.

Si vous sentez que vous ne savez pas par où commencer, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Un psychologue spécialisé dans l’enfance et l’adolescence peut vous aider à en trouver la cause et vous proposer des outils pour rediriger la situation.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 clés pour combattre l’ennui au moment d’étudier
Nos Pensées
Lisez-le dans Nos Pensées
5 clés pour combattre l’ennui au moment d’étudier

Etudier un sujet qui ne nous intéresse pas le moins du monde peut vite devenir ennuyeux. Comment faire pour surmonter ce problème ?



  • García, F. J. & Domenech, F. (1997). Motivación, aprendizaje y rendimiento escolar. REME. Revista electrónica de motivación y emoción, 1, 55-65.
  • Gutiérrez-Saldaña, P., Camacho-Calderón, N., & Martínez-Martínez, M. L. (2007). Autoestima, funcionalidad familiar y rendimiento escolar en adolescentes. Atención primaria39(11), 597-603.