Méditation orgasmique : vivre sa sexualité en prenant son temps

15 juillet, 2020
Découvrez la méditation orgasmique, une curieuse pratique sexuelle qu'il peut être intéressant de connaître et d'intégrer.

Qu’est-ce que la méditation orgasmique ? Le sexe est un sujet qui suscite généralement un grand intérêt, que ce soit en raison des doutes qu’il génère et que certaines personnes n’osent pas évoquer par peur du qu’en-dira-t’on, ou bien parce qu’il attise réellement la curiosité. Dans tous les cas, le sexe est un aspect important dans la vie de nombreuses personnes. N’oublions pas non plus que nous sommes constamment entourés d’éléments qui nous le rappellent.

Depuis quelques années, nous avons vu apparaître des disciplines et des pratiques qui visent à nous offrir une meilleure compréhension des concepts de sexualité et de sexe, ainsi que ce qu’ils impliquent tous les deux. En fait, certaines de ces pratiques se proposent de nous aider à retrouver le plaisir d’une façon plus naturelle et en connexion avec notre moi primitif. La pratique de la méditation orgasmique en est un exemple. Voyons dès maintenant en quoi elle consiste.

Une femme en pleine méditation orgasmique

Qu’est-ce que la méditation orgasmique ?

En dépit de ce que son nom semble indiquer, la méditation orgasmique est une pratique qui a pour but de profiter de la stimulation sexuelle sans besoin d’atteindre l’orgasme. Elle ressemble, en ce sens, à d’autres disciplines comme le tantra. Selon ses pratiquants, réaliser des exercices de slow sex peut nous aider à concentrer notre esprit et à nous connecter davantage à nos émotions.

Cette pratique a une particularité qui la rend encore plus unique : elle ne peut être réalisée que par les femmes. Mais cela ne veut pas dire que les hommes ne peuvent pas participer en stimulant sexuellement leur compagne.

La technique de base de la méditation orgasmique est de stimuler le clitoris pendant quinze minutes, en se concentrant sur la partie supérieure gauche de ce dernier, tandis que l’on focalise son attention sur ce centre de plaisir et que l’on profite des sensations que l’on ressent.

Bénéfices de la méditation orgasmique

Selon les directives de One Taste, la fondation californienne qui a inventé le terme, cette pratique implique un grand nombre d’effets positifs, sans besoin d’avoir un orgasme.

Certains parlent de la pratique du slow sex comme étant quelque chose de peu bénéfique ; d’autres pensent que One Taste et sa philosophie ne sont pas loin de ressembler à une secte. Cependant, certaines personnes pratiquant la méditation orgasmique disent ressentir toutes sortes de bénéfices et d’améliorations dans leur vie. En voici quelques-uns :

1. Une plus grande conscience

Dans le fond, le slow sex est une forme très particulière de mindfulness. Étant donné qu’il s’agit de faire l’expérience de sensations corporelles associées au sexe sans avoir d’objectif précis, les femmes peuvent se concentrer pleinement sur le moment présent. Ceci peut les aider à se relaxer durant cette pratique, mais également à améliorer leur sensation de bien-être.

Ainsi, par exemple, celles qui pratiquent la méditation orgasmique disent avoir, en général, des niveaux de stress plus bas, et être davantage connectées à ce qui se produit à chaque instant.

Par ailleurs, pour beaucoup de femmes qui défendent le slow sexleur niveau de conscience s’est significativement amélioré depuis qu’elles ont commencé cette pratique.

Cette sorte de facilité à vivre dans le présent ne se retrouve cependant pas que chez les femmes qui font l’expérience de cette pratique : leur compagnon peut aussi voir sa conscience renforcée. En effet, pour réaliser cette technique, ce dernier doit se concentrer sur le corps de sa conjointe pour lui donner du plaisir, sans chercher à atteindre un objectif. C’est, en soi, une forme de méditation.

2. Ouverture émotionnelle

En plus de ce que nous venons de mentionner, les défenseures de la méditation orgasmique affirment généralement que la pratiquer les a menées à mieux se connecter à leur conjoint. Étant donné qu’il n’y a pas de préoccupation au sujet du rendement, au cours de la pratique du slow sex, les deux personnes peuvent se montrer vulnérables.

D’un côté, les femmes disent se sentir mieux comprises par leur compagnon, en plus d’être plus à l’aise avec leur corps et leur sexualité. De l’autre, les hommes réussissent à mieux se connecter à leurs émotions. Cela est dû au fait qu’ils doivent s’ouvrir à leurs sentiments et à ceux de leur compagne au cours de la pratique.

Une femme pratiquant la méditation orgasmique

Pratiquer le slow sex en vaut-il la peine ?

Lors de votre lecture à propos de cette pratique, vous avez sûrement eu plusieurs réactions. Vous êtes certainement passé de la surprise à la répulsion, sans oublier l’incrédulité. L’idée de stimuler sexuellement une personne pendant quinze minutes sans la moindre intention d’avoir un orgasme peut sûrement sembler étrange, dans un premier temps.

Cependant, le fait que ce ne soit pas habituel ne signifie pas que vous ne devez pas l’essayer. Au final, vous seul décidez de la façon dont vous voulez vivre votre sexualité.

La pratique du slow sex peut ne pas être la plus adéquate pour tout le monde. Par conséquent, si vous voulez tester cette discipline, nous vous recommandons de d’abord faire quelques recherches et d’en parler avec votre conjoint.

 

  • Matsers W, Johnson V, Kolodny R. Perspectivas de la sexualidad. En: La sexualidad humana. La Habana: Editorial Científico Técnica; 1988. p. 9-32.
  • Calderone M. Historical perspectives on the human sexuality movement: hindsights, insights and foresighjts. In: Rosenzweig N, Pearsell F Ed. Sexual Education for the Health Professional. New York: Grune & Stratton; 1978. p. 5-22.