Comment mieux se connecter aux autres ?

31 août 2019
Il n'y a pas besoin d'un tour de magie pour mieux se connecter aux autres. La connexion humaine demande de l'honnêteté : il s'agit de se donner à l'autre en toute simplicité depuis son équilibre émotionnel et en faisant preuve d'une empathie humble qui implique de regarder l'autre avec intérêt pour lire ses besoins et ses vertus.

De quoi avons-nous besoin pour mieux nous connecter aux autres ? Que devons-nous faire pour créer un impact, émouvoir l’autre et laisser cette trace indélébile chez quelqu’un à partir de laquelle il est possible de créer une relation durable. Nous avons tous voulu déchiffrer ce mystère sur lequel se base les relations humaines… Cette énigme qui configure la psychologie de la connexion qui nous fascine tant.

Certains d’entre nous se demandent ce que signifie réellement l’idée de « connexion ». Si nous regardons dans le dictionnaire, nous trouverons une définition du type « mettre en contact deux choses (appareils, systèmes) pour déclencher une réaction ou un type de communication entre eux ». Ce qui est sûr, c’est que les être humains ne sont pas des machines mais, curieusement, notre cerveau présente une activité électrique.

L’être humain se connecte à son environnement via les émotions. Chacun d’entre nous, comme dirait Carl Jung, réagit et se transforme lorsqu’il se connecte à certaines personnes qui sont stimulantes pour lui. Nos relations sont, par conséquent, le résultat d’un mécanisme fascinant de réactions chimiques et électriques qui nous aident à créer des liens.

L’être humain n’a pas seulement besoin de ces connexions pour partager des espaces, des centres d’intérêt ou des objectifs. Socialiser est un besoin inhérent à la nature humaine : nous avons besoin de trouver des références qui nous apportent amitié, affection et un soutien inconditionnel. Abraham Maslow a d’ailleurs mis en évidence ce besoin d’affiliation dans le troisième niveau de sa pyramide. Cela montre l’importance de la connexion humaine pour la réalisation de soi.

La connexion n’est pas toujours naturelle, il faut parfois briser la glace

Des amis qui ont à coeur de se connecter aux autres

Lorsque nous démarrons une conversation avec quelqu’un, nous espérons généralement qu’il nous apprécie. Nous espérons créer une connexion positive qui nous permette de créer un lien de confiance et une affinité. C’est ce que l’on souhaite, par exemple, lorsque quelqu’un nous attire, mais aussi lorsque nous cherchons à créer des liens d’amitié, à gagner des clients dans le milieu professionnel ou encore à construire des alliances avec des collègues de travail.

La plupart d’entre nous aimeraient sans doute dominer à la perfection les capacités pour se connecter aux personnes de façon efficace. Il est vrai que, par moment, cette connexion n’est pas fluide ni spontanée. Cette magie subtile n’apparaît pas toujours d’elle même. C’est souvent à nous de briser la glace en ayant recours à nos compétences sociales pour allumer cette étincelle à l’origine d’une relation. Dans la suite de cet article, nous vous invitons à découvrir quelques stratégies qui pourront vous aider.

Calme intérieur et ouverture, deux qualités essentielles pour mieux se connecter aux autres

Nous savons que notre cerveau a un besoin inné de se connecter socialement à ce qui l’entoure. L’étude menée par le docteur Michael Lieberman de l’université de New York nous montre que la sensation de douleur liée au sentiment de solitude ressentie dans le cerveau peut être plus intense que le souvenir d’un coup ou d’une blessure.

Nous avons besoin d’interagir avec les autres pour donner forme à des liens significatifs. Le problème est que nous avons tendance à focaliser toute notre attention sur l’idée de plaire aux autres. Nous voulons à tout prix faire une bonne première impression. En nous focalisant sur cela, nous oublions alors notre état émotionnel interne, l’aspect le plus important pour  un premier contact réussi.

Nous renvoyons aux autres ce que nous ressentons à l’intérieur de nous. Si nous sommes nerveux, si nous sommes anxieux, c’est ce que l’autre en face de nous verra. L’idéal est donc de favoriser un état d’esprit calme et un sentiment de sécurité interne. C’est seulement lorsque nous nous sentons bien à l’intérieur que nous pouvons nous ouvrir aux autres pour offrir le meilleur de nous-mêmes.

L’authenticité, un aspect clé pour mieux se connecter aux autres

Une autre clé pour mieux se connecter aux autres est d’être capable de montrer un intérêt sincère pour la personne. Au-delà de ce que nous pouvons penser, il n’est pas toujours facile d’être sincère, car l’envie de faire une bonne impression nous joue des tours. Nous pouvons ainsi avoir tendance à exagérer nos attitudes. Conséquence de cela : nous renvoyons une image de fausseté à l’autre, ce qui crée un éloignement, soit le contraire de l’effet escompté.

Nous devons être authentiques, sincères et humbles et, surtout, faire preuve d’empathie. À l’heure d’établir un contact avec quelqu’un, il faut savoir se montrer souriant, communiquer de façon détendue, respecter les distances, écouter l’autre et s’intéresser à ce qu’il dit afin de répondre en conséquence. Gardons à l’esprit que la connexion humaine ne peut que fonctionner si les personnes font preuve d’honnêteté entre elles.

La confiance et les petites confidences

Un homme et une femme qui se regardent en souriant

La stratégie idéale pour mieux se connecter aux autres est d’être capable de créer un scénario où règne la confiance. Une façon d’y parvenir consiste à avoir recours à la technique utilisée par les grands orateurs, à savoir révéler une confidence.

Il n’est pas nécessaire, voire ni approprié, de confier dès le début un fait très intime. Il est simplement question de révéler un fait nous concernant qui réveille l’empathie de l’autre. Voici quelques exemples de phrases : « Je vais te dire un secret, mais cela m’embarrasse quelque peu… »; « Il y a quelques jours, quelque chose de très étrange m’est arrivé » ; « Tu ne vas pas le croire mais lorsque j’étais enfant… »

Il n’y a pas de secret infaillible qui permette de faciliter la connexion humaine instantanément. Il est simplement question d’avoir recours à un large éventail de stratégies pour créer une certaine proximité et ainsi faire en sorte que le dialogue soit fluide.

Le plus important est de créer une ambiance détendue sous le signe du bien-être où le sentiment d’insécurité est si faible qu’il est possible de profiter pleinement de l’interaction sociale. Cela est plus facile qu’on ne le croit.

 

  • Social: why our brains are wired to connect. (2014). Choice Reviews Online51(12), 51-7036-51–7036. https://doi.org/10.5860/choice.51-7036