La méditation dans l’enfance : cultivons dès le plus jeune âge notre jardin intérieur

23 septembre 2017 dans Psychologie 368 Partagés
méditation enfance

La méditation est une technique de santé et de bien-être ayant d’importantes répercussions pour tou-te-s : hommes et femmes, personnes âgées, adultes, adolescents et, bien évidemment, les enfants. Il n’est pas suffisant de prendre soin de son corps, il est également important de prendre soin de son moral, et pour cela la technique que nous allons vous présenter ici est parfaitement adaptée.

La méditation a un impact positif sur la croissance et le développement général des plus jeunes enfants. Il a été prouvé que les enfants ayant recours à la méditation obtiennent de meilleurs résultats scolaires. En effet, cette technique présente de nombreux bénéfices ainsi que des implications psycho-éducatives et émotionnelles positives. Outre le fait de contribuer au bien-être des enfants, elle améliore leur capacité de concentration, de relaxation, de créativité et de résilience.


Si nous apprenions à tous les enfants de 8 ans à méditer, nous pourrions mettre un terme à la violence dans le monde en une seule génération.

-Dalai Lama-

A l’âge adulte, la méditation nous enrichit à différents niveaux, non seulement psychologique et émotionnel, mais également physique. L’équivalent se produit chez l’enfant, avec en outre certains bénéfices associés à son apprentissage. En fin de compte, la méditation est une sorte de gymnastique ou d’entraînement mental, permettant aux enfants qui l’exercent d’accroître leur attention, leur permettant, par exemple, d’acquérir plus facilement de nouvelles connaissances.

Pourquoi la méditation est-elle si importante pour les enfants ?

Nous vivons à une époque d' »hyper-stimulation ». Télévision, Internet, jeux interactifs, agendas remplis d’activités extra-scolaires, téléphones portables … Le stress a également envahi le monde de nos enfants. A cet égard, nous ne devons pas oublier que les plus jeunes disposent d’un système nerveux immature, rendant difficile la gestion d’une multitude de stimuli en même temps.

Les enfants confrontés à une hyper-stimulation peuvent rencontrer des difficultés sociales, des problèmes linguistiques, des difficultés motrices, ou encore des problèmes de concentration. L’ensemble de cette problématique peut générer des difficultés lors de l’apprentissage ou pour le comportement futur. La méditation peut permettre de neutraliser et compenser les effets négatifs liés à l’hyper-stimulation.


« Il est nécessaire d’avoir la tranquillité d’esprit pour compenser le rythme stressant de la vie. »

-Vicente Simón-


méditation enfance
Tronick et Gianino (1986) ont découvert que les enfants naissent avec la faculté de s’auto-relaxer. D’ailleurs, les bébés y parviennent jusqu’à plusieurs fois par minute. Dès lors, la méditation aidera les enfants à ne pas perdre cette capacité intrinsèque d’auto-relaxation et de la maintenir. La préservation de cette capacité revêt un caractère hautement important en vue de la régulation émotionnelle, tant pour le présent que pour l’avenir.

« L’apprentissage scolaire est surestimé pendant l’enfance. Il est plus important pour un enfant d’apprendre à être heureux, à être optimiste, à être novateur, à méditer et à reconnaître la force de la gratitude, que d’apprendre la géographie ou la chimie. »
-Ramón Gallegos-

Qu’est-ce que la méditation ?

Méditer, c’est concentrer son attention sur quelque chose de concret, tel qu’une pensée, un objet, une image, notre propre corps, nos réflexions, une vision…


« Courir, danser, nager, tout peut être méditation. Ma définition de la méditation est : chaque fois que votre corps, votre esprit et votre âme travaillent en rythme conjointement, il s’agit de méditation. »

-Osho-


La méditation se fait très simplement. Nous pouvons commencer par centrer notre attention sur la posture corporelle, la respiration et l’attitude. Par conséquent, la méditation consiste à attirer l’attention et la conscience sur tout ce que nous sommes et tout ce que nous expérimentons. En d’autre termes, à nous rendre compte à chaque instant de ce qui se passe.


« La méditation nous apprend à ignorer les distractions et à porter notre attention sur ce sur quoi nous voulons nous concentrer. »

-Goleman-


méditation enfance

Nous pouvons trouver différents types d’activités centrées sur la méditation, lesquelles sont tout à fait appropriées pour être mises en pratique avec les plus jeunes. Elles ont toutes pour objectif de concentrer l’attention en vue de calmer l’esprit et d’entrer dans un autre état d’esprit :

  • Visualisations créatives (tactiles, auditives, visuelles, olfactives, gustatives …)
  • Méditations guidées
  • Activités spécifiques de pleine conscience ou mindfulness
  • Pratiques intégratives de mindfulness dans la vie quotidienne (apprendre à maintenir sa pleine conscience dans nos activités quotidienne)
  • Contrôle de la respiration
  • Pratiques de sensibilisation au corps en concentrant l’attention sur différentes parties du corps
  • Méditation avec mantras (répétitions de sons, syllabes, mots ou phrases dans le but d’améliorer notre état psychophysique)

La respiration adéquate et consciente est l’instrument basique et fondamental de la pratique de la méditation, surtout pour accéder aux états d’attention profonde et de concentration.


Avantages de la méditation dans l’enfance

Sous forme de liste, nous pouvons énumérer les avantages suivants que la méditation apporte aux enfants, même s’il en existe probablement beaucoup plus :

  • Elle aide à trouver le sommeil et permet à celui-ci d’être réparateur
  • Elle réduit et aide à faire disparaître l’anxiété et les craintes fréquentes à ces âges-là
  • Elle aide à gérer le stress quotidien
  • Elle favorise la pensée créative
  • Elle aide à lutter contre la frustration
  • Elle améliore la concentration
  • Elle améliore le système immunitaire
  • Elle augmente la vitesse du traitement sensoriel et cognitif
  • Elle contribue à améliorer la perception de soi et l’estime de soi
  • Elle facilite le contrôle et supprime les problèmes musculaires ou les mal-être physiques, parfois caractéristiques en cette étape de croissance constante
  • Elle renforce la sécurité et la confiance en soi
  • elle améliore la maîtrise de soi et l’autorégulation physique et émotionnelle, permettant d’être moins impulsifs
  • Elle aide à gérer convenablement les émotions
  • Elle renforce les performances scolaires
  • Elle apprend à être plus responsable : non seulement des choses matérielles mais également des émotions, de la vie et du bonheur
  • Elle aide à atteindre l’état de tranquillité, lequel favorise les attitudes non-violentes lau moment d’entrée en relation avec les autres
  • Elle contribue faire des enfants des personnes plus aimantes, davantage connectées avec leur environnement et avec les autres
  • Elle améliore les relations sociales. Elle renforce le sentiment d’empathie et de gratitude
  • Elle aide à faire face aux frustrations et aux difficultés quotidiennes. Le méditation favorise le développement de la capacité à accepter ce qui se passe
  • Elle renforce les bases d’une maturité plus solide
  • Elle aide à se sentir heureux-se, de meilleure humeur

Méditez avec joie et non avec sérieux. Lorsque vous entrez dans une salle de méditation, laissez votre gravité et vos chaussures à l’entrée. Faites de la méditation un plaisir.

-Osho-


méditation enfance

Un cadeau pour la vie…

Enseigner et aider un enfant à méditer est une manière d’établir un lien très spécial avec lui. Nous parlons ici d’un lien qu’ils pourront plus tard réitérer avec leurs propres enfants et ainsi de suite. En cela, l’enfance est le moment de l’apprentissage, de l’imagination…et grâce à la méditation, nous pouvons potentialiser les capacités mentales des plus petit-e-s.

En apprenant aux enfants à méditer, nous jetons les bases d’une habitude qui leur sera profitable tout au long de leur vie. Dans le même ordre d’idée, nous pouvons considérer qu’enseigner la méditation aux enfants est un moyen de contribuer à ce que les générations prochaines disposent d’une conscience plus importante et d’un meilleur équilibre.


« La paix vient de l’intérieur. Ne la cherchez pas ailleurs. »

-Bouddha-


A découvrir aussi